The Hour – Episode 1 (1.01)

1956. Bel Rowley et Freddie Lyon se voient offrir une opportunité de carrière au sein de l’équipe qu’assemble Clarence Fendley pour une émission d’actualité hebdomadaire. Les deux amis devront d’abord s’opposer à cause des idéaux journalistiques de Freddie qui l’entrainent aussi dans une sombre affaire.

Nouvelle série de BBC Two présentée comme le Mad Men anglais, The Hour – écrite par Abi Morgan – n’a en commun avec le show américain que la boisson, la cigarette, et le soin apporté aux détails et aux costumes. Le parallèle s’arrête donc ici car The Hour veut nous plonger dans le monde de la télévision et surtout de l’information (il faut lui reconnaître un excellent timing de diffusion, bien qu’involontaire, au vu de l’actualité).

Ben Whishaw incarne l’idéaliste Freddie Lyon, évidemment épris de son amie Bel Rowley, mais surtout occupé à exposer la vérité. Avec lui vient donc surtout une ambiance de vieux thriller noir après sa rencontre avec une ancienne amie qui doit se marier, et qui l’entraine sur une conspiration où Burn Gorman apparaît comme un homme de main à chapeau qu’il vaut mieux éviter de fréquenter. Freddie s’affirme en tout cas comme quelqu’un de particulièrement obstiné et borné, ce qui se présente comme des traits qui se mettent en travers de sa carrière, mais qui font aussi de lui un journaliste avec des convictions.

Il doit en tout cas beaucoup à son amie Bel Rowley, incarnée par Romola Garai, qui nous entraine plus dans le développement de l’émission d’actualité dont elle est la productrice. Bel représente (et elle n’est pas toute seule) les femmes qui cherchent à réussir dans un monde d’hommes avec une mise en scène assez grossière et quelques dialogues peu inspirés. Sa carrière au moins s’annonce bien plus maitrisée que sa vie privée qui semble être là pour exposée se faiblesses. L’indépendance a un prix et elle semble ne pas savoir de qui elle doit s’amouracher, vu que le futur présentateur de l’émission (Dominic West) se révèle marié. Cela ne l’a certainement pas empêché de flirter avec elle, il va de soi. La révolution de l’information est donc en marche de ce côté-là, avec l’approche de gros évènements – pour la suite de la série.

The Hour tente donc au sein de sa première heure d’exposer son ambition en mettant à la place à la fois l’installation de l’émission de télé (baptisée The Hour) et sa conspiration. Les deux parties cohabitent plus qu’elles ne vivent ensemble, si ce n’est à travers un style visuel forcément léché et impeccable, comme on pouvait s’y attendre. L’ensemble se montre intrigant, et on peut espérer que la suite parvienne à bien mieux combiner les deux aspects de la série qui sont bien trop distincts à la fin de cet épisode.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link