Doctor Who – The End Of Time Part. 2

avatarun article de :
publié le :
1 jan 2010 à 23:47
votre opinion :
19 commentaire

DW endoftime 2

The Master a pris le contrôle de la Terre. Wilfred et le Doctor prisonnier, la situation semble impossible. De leurs côtés, les Time Lords préparent leur retour.

Nous avions laissé le Doctor dans une bien mauvaise position, The Master s’étant répliqué dans chaque corps humain. Il va donc falloir désamorcer cela et nous expliquer ce que viennent faire les Time Lords dans toute l’affaire.

publicite

Russell T. Davies revient à la fin de la guerre qu’il a lui-même implantée dans la mythologie pour mieux l’expliquer. Une sorte de justification nécessaire pour combler les trous et conditionner une intrigue gigantesque dans laquelle la planète Terre se retrouve encore une fois dans la pire des situations. On ne la déménage pas, mais les nouveaux voisins ne sont pas du genre à ne pas s’imposer.

Bref, on voit grand, très grand pour ce final dont la chute nous est déjà connue : The Doctor meurt. Mais on joue sur les mots, car il y a mort et mort quand on parle Time Lord. Davies voit la fin de son règne comme étant la fin de la vie du Doctor. Lui et David Tennant s’en vont, mais pas seulement. Étrange façon de nous présenter cela, un peu comme si la 10ème incarnation du Doctor représentait un ensemble et qu’avec sa disparition, tout suivait. Donc, au lieu d’achever l’histoire un quart d’heure avant la fin – là où elle s’arrête vraiment –, nous avons le droit à une rallonge, le temps de revoir tout le monde pour un dernier adieu. Mickey, Martha, Captain Jack, Rose et sa mère (bien entendu), et même la descendante de Joan Redfern !

Bref, un très long au revoir avant l’apparition finale et mouvementée de Matt Smith. Mais ça, c’est la fin, revenons un peu en arrière.

Donc, on sait comment ça finit, mais pour y arriver on va avoir le droit à beaucoup d’actions – vaisseau spatial, explosion, missiles, saut sans parachute. Ça bouge beaucoup et on nous fait doucement monter le suspens, car ce que l’on attend, c’est de savoir comment le Doctor va mourir, mais aussi, comment les Time Lords reviennent. Tout se fabrique devant nos yeux et cela est grossier, il faut le dire. La façon de lier la folie de The Master avec tout le plan des Time Lords semble très opportuniste. On fait d’une pierre deux coups. Rien ne tient réellement la route, mais la première partie a fait bien pire et il est alors plus facile d’adhérer ici à l’histoire, surtout qu’elle est largement mieux emballée et que Wilfred aide énormément à tout justifier. Celui-ci est probablement l’un des meilleurs compagnons du 10ème Doctor, car il sait où est sa place et s’y tient à merveille. On regrettera donc qu’il soit finalement utilisé pour mettre en scène la fameuse mort attendue, car la situation est à la limite du ridicule scénaristique.

Quoi qu’il en soit, cette conclusion s’est montrée divertissante durant sa plus grosse partie. Dommage que la fin semble s’allonger au maximum pour nous tirer des larmes des yeux au lieu de se contenter de célébrer l’arrivée du 11ème Doctor. La précédente régénération était, de ce côté-là, bien plus efficace.

Le temps est sauvé. Le Doctor est aussi sauvé. La série va continuer, et l’on revient en Mars pour de nouvelles aventures.

Laissez un commentaire

©2006-2014 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress.
107 queries. 0,807 seconds.