Doctor Who

DW endoftime 2 Doctor Who   The End Of Time Part. 2

Vendredi 1 janvier 2010 à 23:47 | 19 commentaires | | | |

Doctor Who – The End Of Time Part. 2

 Doctor Who   The End Of Time Part. 2 Doctor Who   The End Of Time Part. 2par .

The Master a pris le contrôle de la Terre. Wilfred et le Doctor prisonnier, la situation semble impossible. De leurs côtés, les Time Lords préparent leur retour.

Nous avions laissé le Doctor dans une bien mauvaise position, The Master s’étant répliqué dans chaque corps humain. Il va donc falloir désamorcer cela et nous expliquer ce que viennent faire les Time Lords dans toute l’affaire.

publicite

Russell T. Davies revient à la fin de la guerre qu’il a lui-même implantée dans la mythologie pour mieux l’expliquer. Une sorte de justification nécessaire pour combler les trous et conditionner une intrigue gigantesque dans laquelle la planète Terre se retrouve encore une fois dans la pire des situations. On ne la déménage pas, mais les nouveaux voisins ne sont pas du genre à ne pas s’imposer.

Bref, on voit grand, très grand pour ce final dont la chute nous est déjà connue : The Doctor meurt. Mais on joue sur les mots, car il y a mort et mort quand on parle Time Lord. Davies voit la fin de son règne comme étant la fin de la vie du Doctor. Lui et David Tennant s’en vont, mais pas seulement. Étrange façon de nous présenter cela, un peu comme si la 10ème incarnation du Doctor représentait un ensemble et qu’avec sa disparition, tout suivait. Donc, au lieu d’achever l’histoire un quart d’heure avant la fin – là où elle s’arrête vraiment –, nous avons le droit à une rallonge, le temps de revoir tout le monde pour un dernier adieu. Mickey, Martha, Captain Jack, Rose et sa mère (bien entendu), et même la descendante de Joan Redfern !

Bref, un très long au revoir avant l’apparition finale et mouvementée de Matt Smith. Mais ça, c’est la fin, revenons un peu en arrière.

Donc, on sait comment ça finit, mais pour y arriver on va avoir le droit à beaucoup d’actions – vaisseau spatial, explosion, missiles, saut sans parachute. Ça bouge beaucoup et on nous fait doucement monter le suspens, car ce que l’on attend, c’est de savoir comment le Doctor va mourir, mais aussi, comment les Time Lords reviennent. Tout se fabrique devant nos yeux et cela est grossier, il faut le dire. La façon de lier la folie de The Master avec tout le plan des Time Lords semble très opportuniste. On fait d’une pierre deux coups. Rien ne tient réellement la route, mais la première partie a fait bien pire et il est alors plus facile d’adhérer ici à l’histoire, surtout qu’elle est largement mieux emballée et que Wilfred aide énormément à tout justifier. Celui-ci est probablement l’un des meilleurs compagnons du 10ème Doctor, car il sait où est sa place et s’y tient à merveille. On regrettera donc qu’il soit finalement utilisé pour mettre en scène la fameuse mort attendue, car la situation est à la limite du ridicule scénaristique.

Quoi qu’il en soit, cette conclusion s’est montrée divertissante durant sa plus grosse partie. Dommage que la fin semble s’allonger au maximum pour nous tirer des larmes des yeux au lieu de se contenter de célébrer l’arrivée du 11ème Doctor. La précédente régénération était, de ce côté-là, bien plus efficace.

Le temps est sauvé. Le Doctor est aussi sauvé. La série va continuer, et l’on revient en Mars pour de nouvelles aventures.

Partager cet article

publicite
  • Grifter

    Moi j’ai beaucoup aimé pour différentes raisons et autres.

    Mais je trouve Fabien que tu survole énormément ton sujet et c’est très dommage.

    Bon on sent et c’est pas nouveau,tu n’aime pas Russell T. Davies a tord ou a raison la n’est pas la question.

    Je sais pas si tu as aimé le double épisode, on ne sait pas si les derniers moment de Tennant ton touchés,et qu’elles sont les scènes que tu trouve particulièrement réussi, que pense tu de la prestation de Dalton ?? apporte t-il vraiment un plus a la mythologie du Doctor ??.

    Donc soit tu as peur de spoiler, ce qui fait que ta review en est plombé énormément et c’est très dommage.

    Soit tu ne l’as pas vu et tu fais un résumé des points que l’on ta raconté.

    En gros je pense que c’est très dommage de ce débarrasser d’une review d’un double épisode très important pour le fan et la série et tu l’as fait comme si tu avais une patate chaude dans les mains….

    Bref Dommage………………..

  • http://www.critictoo.com Carole

    Alors, l’avantage ici est que la première partie était assez mauvaise, donc pour le coup, pas beaucoup d’espoir, et juste l’envie d’être un peu surprise. Ce fut finalement assez agréable, si le scénario avait vraiment suivi, David Tennant aurait presque pu me faire couler quelques larmes, mais il y a trop de faiblesses dans l’écriture. Ce qui rend l’épisode si bon à mes yeux au bout du compte, ce sont les acteurs. John Simm n’était pas très inspiré dans la première partie, alors qu’il est excellent dans celle-ci. David Tennant tient sûrement ici l’une de ses meilleurs performances de l’histoire de son règne, et Bernard Cribbins est officiellement mon compagnon de route préféré de ce dixième doctor lol! Petit bonus pour le Captain Jack qui m’a fournit un bon petit fou rire sur la fin, et vu que Russell T. Davies nous l’a joué enterrement presque (en tirant pas mal en longueur), ce n’était pas plus mal. La scène où il est là est un peu abusive tellement elle est référentiel, mais l’humour l’a fait digéré à merveille. Maintenant, je suis ready pour le 11e Doctor (qui a deja le droit à sa catch-phrase hum hum)!

  • Lo

    Et bien moi j’ai plutôt bien aimé.
    Vous avez l’air de reprocher à Davies de faire trop « fin du docteur »/ »enterrement », et c’est pas faux comme remarque, seulement avec toutes les déclarations faites à propos du faite que absolument TOUT allait changer en saison 5, que c’était une véritable rupture, (et qu’on ne reverrait aucun persos, d’où les adieux), je pense que Davies savaient que le téléspectateur ressentirait cette régénération comme une fin, et il n’a pas eu tellement d’autre choix que de jouer sur ce sentiment dans cet épisode. Bref tout ça pour dire, moi aussi quelque part ça m’a gênée, j’aurais préféré quelque chose de moins tapageur, mais avait-il vraiment le choix?
    De plus c’était carrément moins larmoyant que ce à quoi je m’attendais. Le docteur ressentait la régénération comme une mort, mais j’ai pas eu l’impression que c’était nécessairement l’impression qu’on essayait de faire passer au téléspectateur, l’optimisme latent accompagnant un bon coup de dépoussiérage était bien présent je trouve.
    Sinon j’ai pas particulièrement trouvé que de lier deux éléments de mythologie (la folie du maitre et les Time Lords), de façon certes très simple mais pas incongrue, méritait d’être jugée comme grossière. Au contraire ça m’a parut logique et naturel.
    De la même façon je n’ai pas trouvé que la mort du docteur pour sauvé Wilf qui s’est enfermé par erreur était à la limite du ridicule scénaristique, je suis toujours contente quand un héros, habitué à vivre d’incroyables dangers, illustre l’absurdité de la mort en mourant finalement pour une raison d’une banalité affligeante et de façon absolument pas spectaculaire.
    Bon bien maintenant l’attente va être longue!

  • Drayke

    Le scénar et la mise en scène m’apparaissent totalement foireux, je suis très loin du grand final espéré. Et…bah c’est tout ce que j’ai à dire.
    Waters of Mars était finalement plus sympa.

  • http://www.critictoo.com Carole

    « avait-il vraiment le choix? » Je dirais oui et non. Après tout, c’est un départ voulu, choisi, et alors que l’épisode conclu un cycle, il met avant l’heure des éléments en place pour la suite – entre Blink et River Song, Moffat a déjà posé des pierres, et il l’a fait avec Russell quand même.
    L’explosion du Tardis est à mon avis la métaphore du départ la moins réussie. Je m’en vais et je fais tout péter ! Enfin bon, je peux encore y voir une question de logistique au mieux, mais au fond, c’est du Russell tout craché, il aime l’emphase ! lol! Je ne dis pas ça sous un angle négatif ici. Après tout, peut-être cela va t-il aider certains à mieux passer à la suite. A se demander, si justement, cela ne l’aidait pas lui à aller au dela. Ca peut se comprendre.
    Perso, mourir d’une façon disons banale, je laisse cela a des séries comme Spooks, avec leur don de liquider leurs protagonistes dans la simple fonction de leur travail. Pour une série comme Doctor Who, pour le Doctor lui-même, j’attends quelque chose d’un peu plus travaillée, j’avoue. Mais, le ridicule, ce n’est pas ce qui lui arrive, je pense, c’est la façon d’envoyer Wilfrid par erreur, c’est très mal fait à mon goût – enfin, là, je parle pour moi, j’avoue que sur le moment, je me demandais vraiment ce qui venait foutre quoi !
    Surtout qu’ensuite, je me questionnais plus sur ce qui était arrivé au Master qu’autre chose – je suis tj à moitié dans le flou là-dessus, d’ailleurs.

  • Lo

    L’explosion du Tardis je suis complètement d’accord, c’était de trop et c’était ridicule. Mais là encore, on lui dit que pour la saison prochaine un nouveau Tardis prendra place et qu’il faut détruire l’actuel, il pouvait difficilement faire autrement.
    Je comprend qu’on puisse trouver que la façon dont Wilfred se coince de le bidule ridicule. Mais disons que sur moi en tout cas ça a bien fonctionné. J’ai aimé qu’on ait là un acte qui corresponde si typiquement au personnage de Wilfred, vouloir simplement et sans réfléchir aider une personne qui panique, par pur bonté, et que ce soit ce petit geste banal et irréfléchi qui provoque la mort du docteur. Et j’ai trouvé que c’était une bonne semi-fin pour le docteur, dans l’idée que ça aurait été trop « facile » pour lui de se sacrifier pour sauver quelque chose d’aussi gros qu’une planète ou la race humaine. Le voir se sacrifier pour une « petit vie », comme il est dit sans importance et en fin de course, c’était, j’ai trouvé, un bien meilleur hommage à ce qu’était le personnage du docteur tel qu’il nous avait été défini, que n’importe quelle fin spectaculaire.
    Mais enfin loin de moi l’idée de dire que cet épisode était parfait, je ne nie pas les facilités scénaristiques qui étaient effectivement bien présentes (gant magique, je parle de toi!), seulement personnellement dans l’ensemble il ne m’a pas déçue, puisque j’attendais plus la conclusion au 11ème docteur que le contexte en terme d’intrigue, et que sur ce plan là je suis satisfaite. Et comme je l’ai déjà dit, j’ai un faible pour les gros doubles épisodes de fin de saison cacophoniques et grandiloquent de Davies. ^^

  • Grifter

    Un gros +1 pour  » Lo « 

  • http://www.critictoo.com Carole

    D’abord, on est bien d’accord sur le fait que j’ai aussi aimé l’épisode, hein ? Non parce que j’ai eu un doute sur ce point en lisant le com’, lol ! Pour une fois que je suis plus enthousiaste que la moyenne sur un épisode de fin de saison (etant tout l’inverse de toi sur ce point là), je voudrais pas qu’on interprète mal les petites discussions autour des travers scénaristiques – un peu comme toi, mais dans l’autre sens ! D’ailleurs, il est clairement moins grandiloquent que les précédents, et c’est ce qui m’a plu. J’ai en horreur les fins de saisons 3 & 4, qui joue sur la surenchère, et l’excès et sur l’emphase émotionnel. Ici, le fait qu’il n’y ait finalement que Wilfred apporte bcp de sobriété (dommage pour Donna, qui ne sert quasi à rien finalement), et j’ai trouvé l’épisode émotionnellement très juste, la plupart du temps.

    Pour le Tardis, ma foi, le décor a déjà changé, et pas qu’à cause d’une explosion. D’un côté, faut admettre que point de vue intérieur, notre cher vaisseau fut quasiment pas exploité (j’aimerais bien que cela change!). D’où le fait que l’explosion était gratuite (mais bon on est d’accord sur ce point là, de toute façon).
    Pour Wilfred, cela ma gêné, à cause du bordel ambiant, le Doctor qui lui dit non, des Time Lords qui prennent la pause, enfin, c’est tout cela. Certes, une mort un peu plus resplendissante ne m’aurait pas gênée, mais en soit, c’est plus la mise en scène qui va pousser le Doctor à cela plus que la mort en elle-même mon problème ici.

  • http://rainydaywomen.tumblr.com Zoute

    Moi aussi un gros +1 pour Lo.
    Je suis juste d’accord avec Fabien sur la fin de l’épisode; mais j’ai bien apprécié la scène avec Jack et Alonso ^^
    J’ai surtout aimé avoir Bernard Cribbins comme compagnon pendant ces deux parties.
    Finalement, je suis confiante pour la suite. In Moffat we trust!

  • gecko4fr

    Moi je rajoute juste un truc : Geronimoooooooooooooooooo !
    Voilà ça sert à rien mais j’avais envie de le dire.
    Bon ce double épisode m’a pas totalement convaincue, j’ai trouvé la tournée d’adieu emmerdante, faire péter le Tardis, oui pourquoi pas, on va dire que c’est la fin d’un cycle.
    Comme dit plus haut j’ai trouvé Waters of Mars plus convaincant. Pis comme Zoute « In Moffat we trust »

  • Serpheat

    Moi, j’ai adoré, sauf la première partie de la première partie (^^’) qui est trop longue et un peu ennuyeuse à mon goût.

    Pour la mort, je rejoins Lo. Tout d’abord, tout reposait sur la prohétie du toc-toc-toc-toc. Dans Waters of Mars, le Docteur empêche le 4e toc d’un « monstre » XD. Là, tout laisse à penser que ce sont les « tambours » du Master, ou plus précisément le signal qui ramène les Time Lords… mais non, c’est le toc-toc-toc-toc du vieux Wil.
    Ensuite, je trouve génial et dans l’esprit de la série, que le Docteur doive se sacrifier aussi futilement, pour un compagnon temporaire et tout vieux, après avoir sauvé l’univers (pas seulement la Terre je rappelle).

    Pour le gant, j’ai trouvé ça nul sur le coup, tout comme les pouvoirs X-Men du Master. Mais maintenant, je viens d’y penser … il ne s’agirait pas tout simplement du gant qu’on retrouve dans Torchwood ??? Il redonne la vie (en puisant + ou – dans celle d’un autre), donc on imagine qu’il puisse aspirer la force vitale et la donner à son porteur. Ca amène la question : « Pourquoi y en avait-il 2 sur Terre, trouvés par Torchwood ? ».

    J’ai bien aimé les deux « Cactus » et l’humour sur leur apparence, ainsi que la référence, si je ne me trompe, au petit rouge dans l’épisode « Titanic » (celui d’Alonso justement).

    L’explication scénaristique de l’arrivée des Time Lords, je ne la trouve pas non plus si nulle que ça. Par contre, les Time Lords en eux-même, j’ai pas aimé. L’explication de la guerre ne m’a pas convaincue : ils m’apparaissent vraiment stupides et encore plus totalitaires que Ahmadinejad et Berlusconi réunis. Bizarre pour les gérants des « Lois du Temps ».

    J’ai pas tout compris à la présence de « mystérieuse femme » qui parle à Wil et qui apparait avec les Time Lords. Les rumeurs sur l’actrice en été disaient qu’elle serait la mère du Docteur, ce qui pourrait coller à sa dernière scène et à la réaction du Docteur. Mais pourquoi pouvait-elle apparaître au vieux Wil ?

  • Lo

    Oui nan mais on chipote sur les détails parce qu’on est sur un site d’analyse ici, c’est bien normal, mais on comprend bien que ça ne veut pas dire que tu n’aime pas!
    C’est très vrai qui fait moins dans le grandiose que les précédentes fin de saison, à ma grande et agréable surprise! A la fin de la première partie j’étais persuadée que Davies essayait encore et toujours de faire plus spectaculaire que la fois d’avant, et il s’est avéré que non, pas cette fois, ce qui était très bien vu de sa part.
    J’avoue ne pas savoir comment le Tardis a changé les fois précédentes, ce qui explique mon manque d’imagination sur la façon dont ça aurait pu être fait ici. Et j’aimerais également beaucoup voir un peu plus de l’intérieur!
    Oui je peux comprendre que la façon de mettre en place Wilfred qui se coince dans la machine t’es gênée, même si ce n’est pas mon cas.

  • Lo

    Oui apparemment le gant serait bien celui qui a déjà été vu dans Torchwood! J’ai pas réalisé sur le moment mais j’ai lu ça après. Toujours sympathique les petits liens spécialement pour les fans, même si ça n’excuse pas la facilité scénaristique du gant-magique-qui-fait-tout.

  • isis

    Fan du doctor who depuis sa reprise avec Nine. Je dois dire que j’ai adoré les 3 saisons avec David Tennant (je suis devenue fan de l’acteur)mais je trouve que le final est d’une facilité consternante et un fourre tout avec notamment les adieux à chaque compagnon (d’ailleurs, je ne comprends pas pourquoi il fait un retour en 2005 avant sa rencontre avec Rose vu la fin de la saison 4 mais je suppose que c’est la nostalgie qui réapparaît et en même temps la boucle est bouclée…) d’autres moments du scénario m’ont un tant soit peu énervée : le Master, les Time Lords et j’en passe…En même temps, je n’analyse pas les épisodes car pour moi Doctor Who est avant tout une distraction qui ne se prend pas la tête et cette série est faite de trouvailles, de bric à brac avec un côté kitsch assumée…Et puis l’interprétation de David Tennant est de loin sa meilleure même si pour moi chaque composition de sa part est excellente. Je vais le regretter, je le sais déjà rien qu’en voyant le nouveau trailer ça ne me donne pas envie : ça rajeunit le personnage et je pense qu’un nouveau public va être attiré.L’ère Tennant est terminée.

  • oomu

    découvrir docteur who en plein désordre est donc une bonne chose (pour moi) : j’ai aimé ce double épisode, sauf peut être le tout tout début dans la carrière.

    oui,c ‘était très fun, bien joué et surprenant. David Tennant joue vraiment bien et j’ai trouvé merveilleux son sacrifice pour Wilfred. Ca résume parfaitement ce que je pense être le docteur. Il a beau avoir sauvé l’univers et avoir encore tout le cosmos pour lui, il se sacrifie pour un vieux sans importance. Et cette scène dit plus sur le Docteur que toute une série télé. très beau.

    Bref, c’était une belle aventure, avec des gens verts, des poursuites en missile, 6 milliards de Master, et une fin qui prend son temps.

    Vraiment, c’est le rythme qui permet d’oublier le cynisme habituel, et si cela ne répond pas à vos questions techniques sur qui est qui et pourquoi ce bidule et pas un autre, et bien tant mieux, ce n’est pas ce qui compte. Ce n’est pas Lost.

    Mais il est flagrant que les quelques petits mystères du final vont servir à construire les saisons suivantes.

  • LonelyTen

    Je suis assez d’accord avec Grifter.
    Je suis surprise de voir que plusieurs personnes n’ont pas trop aimé la façon dont le Docteur disparaît.Moi,j’ai adoré et,justement,je pense que la petite larme qui nous vient à la fin est un joli hommage rendu à David Tennant pour son interprétation exceptionnelle.

  • willers

    Géronimo!!!Super fin.

    J’ai aimé les explications, sur le fait que meme si le doc se regenere, il voit tout de meme ça comme une petite mort.
    Et d’une certaine façon, s’en est une : Une nouvelle personnalité va alors émmerger, accompagnée d’une nouvelle tete et d’un nouveau compagnon.
    Le doc part pour de nouvelles aventures, c’est le lancement d’une autre histoire.

    10 le dit lui meme, il aurait voulu pouvoir rester.
    ça veut bien dire quelque chose.
    En partant, dix tire un trait sur son histoire, celle qu’il a commencé en fin de saison 1.
    Alors je comprends sa nostalagie a la fin, le monde est injuste, le docteur a sauvé tellement de vies. Et voilà sa récompense!! La mort!

    Alors le doc part chercher sa recompense. Heureusement que le Tardis est là.

    Il vient en aide a Martha, aujourd’hui en couple avec l’ex de Rose. Jolie. Donc si j’ai bien compris, Martha allait mourir ce jour là, et le doc change les choses!

    Il sauve ensuite le fils de Sarah Jane. J’ai crus qu’il allait sauver Ianto, mais nan!

    J’ai aimé voir les seigneurs du Temps. Pour la femme, il s’agit de la mere du doc je crois bien, ou alors une ancienne femme (s’il en a une !!)

    Le Maitre et le Docteur, ensemble dans le Tardis!! J’en reve.

    Wilfred a toujours regardé les étoiles. Il attendait sans savoir, qu’il serait celui a cause de qui « 10″ devrait partir.

    Donna a son mariage. Dommage que la Donna que le doc a connu, n’existe plus. Triste!

    Voila, une page se tourne. Allons-y!!!!!!!!!!!!!!

  • akem

    juste un détail, wilfred n’est pas un vieux sans importance. Déjà il est de loin beaucoup plus jeune que le doctor, au fond le docteur change mais ne meurt pas vraiment alors que wilfred, lui, serait vraiment mort.
    Enfin, malgré les apparences, chaque vie compte. C’est ce que l’astronaute avait dit au docteur à la fin de water of mars, et les autres vies? Wilfred est un personnage génial, sa fille se serait retrouvé toute seule et Donna aurait été dévasté s’il était mort. Je suis sure qu’avec sa personnalité, il a su impacter beaucoup de gens, à une échelle moins grande que le docteur, mais il n’a jamais exterminer des civilisations, lui. (Même si je sais que le docteur ne l’a pas fait de gaité de coeur, il l’a quand même fait)

  • LonelyTen

    Merci Akem de rendre justice à Wilf,qui est tout sauf « un petit vieux sans importance »! Je pense d’ailleurs que le choix de ce personnage,pour amener la mort du Doctor,est loin d’être un hasard…
    Certes,Ten aurait pu mourir pour sauver toute une planète;plusieurs fois dans la série le Doctor s’est offert en sacrifice,c’est donc un fait acquis,mais puisque cette fois le Doctor/David s’en va vraiment,il convenait de le faire mourir pour,si j’ose dire,la meilleure des raisons:sauver un ami,originaire de sa planète préférée,la Terre!
    Wilf,qui admire le Doctor depuis si longtemps,que l’on a croisé à de nombreuses reprises pendant l’ère de Ten, est certainement le seul personnage à qui les fans peuvent « pardonner » de causer la mort du héros!Si cela avait été Rose,Martha ou Donna,ça aurait été « too much » mais le gentil Wilfred,je trouve ça juste génial!
    Voilà mon opinion…

58 queries. 0,757 seconds.