skins406

Vendredi 5 mars 2010 à 22:40 | 0 commentaire | | | |

Skins – JJ (4.06)

CROWCROWpar .

JJ tombe amoureux de Lara, une jeune fille qui travaille avec lui et Thomas. Il est déterminé à obtenir un rendez-vous avec elle mais personne ne l’en croit capable.

La semaine dernière, Skins nous avait fourni un de ses épisodes les plus déprimants. Virage à 180° avec probablement l’épisode le plus fun de la série. Et on ne ressent aucune gêne, au contraire le format de la série (chaque épisode est centré sur un personnage) rend le tout parfaitement cohérent.

publicite

Et ce JJ-centric est particulièrement réussi. Le jeune homme n’a rien de torturé, il est gentil, positif et décalé, un cocktail qui le rend extrêmement attachant. On est embarqué dans sa quête pour l’affection de Lara, on veut qu’il réussisse et on est triste pour lui quand les choses ne se passent pas comme prévu.

La bonne idée est aussi de nous présenter les parents de JJ. La conversation qu’il a avec son père en fin d’épisode est très touchante. On sent que son handicap prend une grande place dans leur vie mais on le traite de façon légère, sans tomber dans le pathos, ce n’est pas le style du personnage de s’apitoyer sur son sort. Il faut dire qu’il n’a pas non plus de très lourds problèmes mentaux, ce qui ressort surtout c’est un côté excentrique qui le rend très sympathique.

De ce côté, Lara est très tolérante. Leur premier rendez-vous est ce qu’on peut appeler un fiasco en règle (les conseils de Cook n’aidant pas vraiment), et pourtant il se finira au lit. Il faut dire qu’il est très mignon notre JJ avec son petit nœud papillon! Mais comme toujours dans Skins, les histoires d’amour doivent être compliquées. Ainsi, Lara a un bébé, et ce bébé a un père assez envahissant, Liam.

Les obstacles s’accumulent pour le couple naissant, mais les scénaristes étaient vraiment de bonne humeur et nous offrirons un délicieux happy end, accompagné en musique par le National Ukulele Orchestra of Great Britain dans une scène déjà culte. Comment ne pas craquer? L’épisode se conclura dans les étoiles, JJ étant passionné par l’astronomie. Ce qui aurait été très mièvre dans un teen drama classique est ici sauvé par l’aspect décalé de la série.

Il serait dur d’énumérer tous les passages comiques de l’épisode tellement il y en a! On peut noter la révélation de Cook qui peut être très drôle, oui vous ne rêvez pas! Il est d’ailleurs plus efficace en tant que ressort comique que dans une intrigue dramatique. Can I finish my left side?

Le happy end n’est par contre pas d’actualité pour Naomily, le couple s’enfonce de plus en plus, lorsque Emily commence à fréquenter une certaine Mandy. On devra sûrement attendre la fin de la  saison pour les voir à nouveau heureuses, en attendant on est triste pour elles. Your friends are weird.

Les scénaristes ont eu la bonté de donner au personnage le plus méritant de la série une belle conclusion, et on leur en est reconnaissant! JJ est une bulle de fraîcheur et d’humour, et on profite pleinement de ce moment de répit avant le Effy-centric de la semaine prochaine qui s’annonce d’ores et déjà très sombre. Skins est décidément une série polyvalente, qui gère avec le même talent le drame noir et la pure comédie.

Partager cet article

Skins
Mots clés : .
publicite
61 queries. 0,722 seconds.