Spooks – Series 9, Episode 6

avatarun article de :
publié le :
26 oct 2010 à 12:17
votre opinion :
7 commentaire

spooks 906

Le Grid est compromis quand Tariq découvre qu’ils sont sous surveillance, alors que Lucas doit protéger une ancienne hackeuse aujourd’hui au service du gouvernement américain.

Le plus difficile avec ce nouvel épisode de Spooks est sans conteste d’adhérer à son point de départ – si on laisse de côté l’histoire personnelle de l’aujourd’hui officiellement insupportable Lucas.

publicite

Se bâtissant autour de la thématique du piratage, CIA et MI5 collaborent, Lucas devant s’occuper de la protection d’une cryptographe (ancienne hackeuse), alors que le Grid est lui-même sous surveillance de la Russie et de la Chine, cherchant en partie à atteindre la jeune femme.

Si on parvient à passer outre le concept qui parait un peu fou, laissant supposer que la Section D a toute sa sécurité à  modifier, et qu’en plus, les toilettes ne sont pas surveillées, l’épisode joue habilement avec la situation, poussant plus qu’au sens de l’improvisation, mais au sous entendus continuels, au moins pendant un laps de temps limité. Le suspense ne se montre pas vraiment prenant, mais il y a une véritable tension qui s’installe. Encore une fois, la crise permet à Dimitri de s’imposer, le personnage semblant fort profiter de cette seconde partie de saison, alors que Beth passe au second plan. Ceci n’est pas une mauvaise chose, vu que Dimitri se révèle être un personnage plus consistant, et portant bien mieux sur ses épaules l’esprit Spooks – se présentant pour l’occasion comme un digne successeur pour Lucas North, qui perd clairement les pédales.

Pour le coup, c’est presque surprenant que la pression parvienne vraiment à prendre du côté de Lucas, toujours sur le fil du rasoir, entre son travail et les manipulations de Vaughn. Il parait avoir complètement perdu la tête, et s’enfonce donc encore plus, n’ayant clairement plus aucun repère. Au milieu, Danielle la hackeuse se fait malheureusement trimballer, se montrant presque comme un accessoire pour placer Lucas au sein d’une situation encore plus compliquée qu’elle ne l’est déjà. North nous permet par ailleurs de revoir Malcolm, ce qui fait certainement plaisir, même si cela doit clairement participer à rendre Lucas presque détestable. À ce stade, on se trouve à la limite entre la paranoïa et la folie, intensifié par un Lucas North qui n’agit plus comme on s’y attendrait. Où est donc passé l’homme que l’on a côtoyé durant les deux saisons précédentes ? Je me le demande.

En attendant que cela soit résolu – bientôt, vu qu’il ne reste que deux épisodes à cette saison -, Spooks nous offre ici un épisode coincé par les défauts de la saison, cherchant à surprendre avec une efficacité moindre, mais parvenant par la force des choses à rester au moins divertissant et ambivalent. C’est toujours cela de pris.

Laissez un commentaire

©2006-2014 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress.
103 queries. 0,721 seconds.