10 Things I Hate about You

10 Things I Hate about You est peut-être un film que vous n’avez pas vu, car c’est une teen comédie-romantique, visant un public par conséquent féminin, et arrivé chez nous avec, à l’époque, des critiques on ne peut plus négatives. Depuis, il a redoré son blason grâce à des jeunes demoiselles dévouées qui lui ont trouvé des qualités que les experts de la profession n’ont pas vues. Ce qui est logique au vu de la dose de productions dans ce goût-là qui passe sous leurs yeux.

Et moi, je l’ai vu. Il y a Joseph Gordon- Levitt au générique, si vous voulez tout savoir sur ce qui m’a poussée à le regarder. Et Larisa Oleynik, et à l’époque, ça faisait un moment que je l’avais vu, ou peut être pas, à vrai dire, je ne sais trop situer son passage dans Troisième Planète après le Soleil, à ce niveau-là. En ce temps-là, on croyait que Julia Stiles aurait peut-être une vraie carrière, et Heath Ledger faisait principalement des films en costume de qualité plus que discutable.

Le film tirait son inspiration d’une pièce de Shakespeare et voilà que, pour une raison que je ne préfère ne pas connaître, ABC Family l’adapte en série. Soit. Potentiel, il n’y a pas, mais des séries ABC Family avec potentiel, ce n’est pas non plus ce qui court les rues. Et puis, j’ai vu cette affiche. Moche. Mais moche !

Je sais que beaucoup ne vont pas réellement partager mon point de vue là-dessus, mais voyez-vous, quand je regarde un teen-show et que les acteurs sont plus jeunes que moi, c’est le signe que je n’ai plus l’âge pour ces conneries. Et, en général, cette théorie fonctionne à merveille, vu que même les mecs de The Inbetweeners sont approximativement de mon âge, voire plus vieux. Je peux fantasmer autant que je veux sur Taylor Kitsch sans honte, et faire de même avec une grande partie du casting masculin de Friday Night Lights, car Jesse Plemons est un des rares à être plus jeune que moi. C’est con comme logique, quand on y songe, mais voilà, elle est quasi-infaillible pour moi. C’est le premier signe du teen show qui aura une durée de vie plus que limitée sur mon écran, s’il a la chance d’y passer, déjà, pour commencer.

ABC Family vise les jeunes, la famille, et ça sent bon la lavande. De cette chaine, j’ai suivi Kyle XY, qui s’est de toute façon perdu après la saison 1 (Matt Dallas – 1982 : Plus vieux que moi), puis The Middleman (pas besoin de regarder, ce n’était pas un teen show !). That’s all fellows !

Je conclurais bien par le fait que cela doit signifier qu’ABC Family ne me vise pas, même si au fond, je dois être encore dans la tranche d’âge quelque peu concernée. Mais voilà, ABC Family, c’est plus que cela, c’est facile 10 choses que je n’aime pas, qui ne me poussent pas vers elle, et que franchement, s’il pouvaient les s’améliorer, j’apprécierais.

10. Il y a Family dans le nom de la chaine. Ok, ils n’ont peut être pas envie de changer, mais il fallait le souligner.
09. Ils font des affiches promos plutôt moches en général.
08. Je hais le player video de leur site officiel.
07. La voix du mec dans les promos me tape sur les nerfs.
06. Du peu que j’ai vu, ils aiment la bonne morale, dite avec un ton condescendant. Fuck !
05. Roommates,  c’était juste awful.
04. Sur toutes les créations de la chaine, je n’en ai suivi que deux, c’est un signe qui ne trompe pas !
03. ils ont annulé The Middleman et Kyle XY, les deux seules séries que je suivais, justement. Et même si je m’en fous un peu pour la deuxième, je ne regarde plus rien de la chaine, maintenant.
02. Trop de teen tue le teen.
01. Voir les neuf précédents, c’est bien suffisant !