25 ans après le début de Seinfeld, la sitcom américaine reste confidentielle en France

5 Juil 2014 à 14:38

Seinfeld

Il y a 25 ans aujourd’hui, Seinfeld faisait ses débuts sur le petit écran américain. À l’époque, il ne s’agissait que d’un pilote intitulé The Seinfeld Chronicles liquidé à la fin de la saison par NBC qui ne savait pas trop quoi faire de cette nouvelle comédie mettant en scène un comédien qui était sur la pente montante, mais qui n’était pas une star. Kramer s’appelait alors Kessler, Elaine n’était pas présente et Jerry et George Costanza se retrouvaient à Pete’s Luncheonette pour manger et non au Monk’s Café. La serveuse était d’ailleurs destinée à devenir le personnage féminin principal du show. Selon les standards de 1989, ce fut un bide avec seulement 11% des Américains qui suivirent l’épisode.

La petite histoire veut que Rick Ludwin, un exécutif chez NBC, crût dans le potentiel de la série. Ainsi, Seinfeld fit tout de même son retour pour poursuivre sa saison 1 l’année suivante, rassemblant 20 millions de téléspectateurs derrière des rediffusions de Cheers. Plutôt moyen pour l’époque, mais c’était suffisant pour justifier une saison 2. À ce niveau, Seinfeld n’était pas encore la Seinfeld légendaire qui imposa sa marque indélébile sur la télévision américaine.

En France, ceux qui ont été marqués par Seinfeld ne sont finalement que peu si on compare avec Friends. En réalité, aucune sitcom n’a laissé son empreinte sur les spectateurs comme Friends a pu le faire et, comme sont les choses aujourd’hui, jamais aucune autre ne parviendra à répéter cela.

J’ai découvert Seinfeld, Friends et d’autres séries américaines dans les années 90 sur Canal Jimmy. Elles étaient confidentielles, mais l’une d’elles a fini par être diffusée plus qu’on ne peut compter. Si The Seinfeld Chronicles débuta en étant qualifié de trop juif et trop new-yorkais, la suite ne deviendra jamais aussi internationale que la série de Marta Kauffman et David Crane, et c’est probablement pourquoi Jerry, George et Elaine ne sont jamais devenus des figures emblématiques sur le petit écran français… not that there’s anything wrong with that.

Le fait est qu’ils ne sont pas les seuls. Si vous parlez de Sam Malone, Archie Bunker, Mary Richards, Ralph Kramden, Robert Hartley ou même Latka Gravas, peu de personnes ne sauront de quoi il est question, bien qu’ils soient tous des icônes de la comédie américaine à un degré ou un autre.

Nous connaissons bien la famille Huxtable ou Will « The Fresh Prince » Smith, mais ils sont aux côtés de Chandler, Ross, Rachel, Monica, Joey et Phoebe des exceptions à laquelle on peut probablement ajouter – selon la génération à laquelle vous appartenez – Roseanne, Tony Micelli et Angela Bower ou encore Fran Fine et Malcolm, même si certains d’entre eux méritent sans conteste d’être oubliés. Le fait est que le Cosby Show et Friends sont les seules sitcoms américaines réellement majeures à avoir incontestablement su conquérir le public français.

De là à dire que les comédies américaines ne parlent pas aux Français, il n’y a qu’un pas qui peut allégrement être franchi sans retenue. Les derniers hits dans le genre, The Big Bang Theory ou How I Met Your Mother n’ont jamais atteint les grandes chaines françaises, n’allant pas plus loin que Canal+, tandis que Modern Family a quitté M6 après 3 saisons pour s’installer sur W9. Pour les chaines, le problème semble surtout être quantitatif, puisqu’il n’est visiblement plus courant aujourd’hui de diffuser les séries un épisode à la fois, mais les spectateurs ne sont pas non plus au rendez-vous.

Il fut un temps où on pouvait entendre des personnes craindre que la culture américaine allait consommer la notre, mais si on fait le compte, les séries ne seront pas responsables de ça, étant donné le peu d’entre elles qui trouvent un réel succès en prime time, alors ne parlons même pas des comédies qui sont justement bien souvent trop américaines pour se faire un trou chez nous.

Voilà donc 25 ans que Seinfeld débuta sur NBC et c’est l’occasion pour les Américains d’écrire sur l’importance de la série chez eux. Pour nous, c’est surtout une bonne excuse pour encourager les gens à la regarder une première fois.

moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link