The Philanthropist

The Philanthropist a débuté il y a quelques semaines. Au programme, un casting intéressant avec James Purefoy dans le rôle principal, une histoire qui promettait du dépaysement, et c’était déjà beaucoup pour l’été.

Aujourd’hui, j’ai vu 5 épisodes, et j’arrête. Avec, les critiques aussi, car Carole a aussi lâché le morceau. Non, ce n’est pas mauvais, c’est juste moyennement intéressant, passablement captivant et le dépaysement n’est pas le plus approprié à cette période d’été, car il y a un peu trop de politique derrière toutes ces histoires.

Et n’oublions pas cette narration irritante. Cette façon de faire que chaque histoire est en fait racontée par Teddy Rist, ou autre, à quelqu’un qui n’était pas là. Il aurait peut-être mieux fallu prendre un vieillard qui racontait sa vie pour ses mémoires ou je ne sais quoi, ça aurait eu plus de raison d’être. Moi, ça m’agace au plus haut point.

Donc, je laisse tomber, car malgré tout ça, j’aurais bien pu continuer, cette série se laissant regarder comme tant d’autres. Le fait est que cet été, j’ai vraiment trop de choses à voir, bien plus que je ne l’avais prévu. C’est presque comme si on était en pleine saison par moment, alors que l’été était plus calme avant. Il faut dire que les chaines du câble US multiplient le nombre de séries qu’elles diffusent en cette période. On se dit qu’il n’y a pas grand-chose, qu’on peut jeter un petit coup d’œil à tout sans risquer d’être à court de temps libre. Mais non, me voilà surbooké, en plein été ! Et j’ai d’autres projets de visionnage.

Si je fais ce message, c’est parce que les critiques de la série sont pas mal lues, mais que ce n’est pas toujours le cas. Par exemple, vous ne l’avez peut-être pas remarqué, mais j’ai arrêté de faire les critiques de The Cleaner. Pas assez de monde lisait. Par la suite, cela risque de se produire plus souvent. En gros, on va tester, s’il n’y a aucun retour, que les critiques ne sont pas assez lues, hop, finit. Il y a tellement de séries et certaines intéressent trop peu pour qu’on passe du temps à les chroniquer. Malgré ça, cela ne sera pas systématique, car il y en a que nous aimons bien couvrir, même si elles n’intéressent pas. Rescue Me, par exemple. Mad Men sera encore critiqué cette saison, alors qu’on ne peut pas dire qu’elle déchaine les foules.

Bref, The Philanthropist quitte nos colonnes.

Adieu Teddy Rist.