AMC n’est plus la petite chaine qui monte, c’est une chaine qui a besoin d’une révolution

5 Juil 2014 à 10:38

Lee Pace dans Halt and Catch Fire saison 1 episode 6

Avant de se lancer dans la série télévisée, AMC était une chaine du câble basique américain orienté sur les classiques du cinéma. En septembre 2002, elle élargit sa programmation cinématographique pour y inclure des programmes originaux. Avec un manque de subventions de la part des fournisseurs, AMC avait besoin d’ajouter de la publicité et fit évoluer sa grille en conséquence.

Il fallut encore quelques années avant que la chaine n’offre sa première série originale. S’il y a de fortes chances que l’on pense à Mad Men, en réalité, ce fut avec la minisérie Broken Trail qu’elle mit le pied à l’étrier. L’année suivante débuta le show de Matthew Weiner et, d’une certaine façon aussi, ce qui peut être aujourd’hui perçu comme un véritable problème d’image pour la chaine. Vint ensuite Breaking Bad qui n’aura fait qu’intensifier le phénomène.

AMC a donc un problème et il est simple. Elle a placé la barre très haut à son commencement et elle peine à l’atteindre de nouveau. Entre 2007 et 2010, pourrait-on dire, elle était « la petite chaine qui monte ». Elle tenait alors la tête haute à ses concurrentes créatives (et non financière), HBO et Showtime (FX évoluant toujours en parallèle, mais c’est un autre sujet de discussion). Elle était sûrement aidée par le fait que HBO avait connu quelques difficultés et se lançait dans son renouveau avec True Blood. Quant à Showtime, elle se repose durant cette période sur ses séries déjà à l’antenne – et on sait que cela ne finit malheureusement pas très bien pour la plupart.

Quoi qu’il en soit, après un début en fanfare, laissant présager un avenir radieux, AMC a rencontré ses premiers obstacles. Si le retour mitigé sur The Prisoner aura laissé peu de traces, l’annulation de Rubicon eut un autre effet, avant tout car on peut voir cela comme un tournant dans l’évolution de la chaine.

La série d’espionnage avec James Badge Dale fut lancée la même année que The Walking Dead. Célébrée par les critiques et ceux qui la regardaient, Rubicon fut annulée au bout d’une saison faute d’audiences. À côté, The Walking Dead divisa. Elle est très loin de la qualité de Rubicon, de Mad Men ou de Breaking Bad, mais c’est aussi un succès indiscutable auprès du public. Celui-ci ne fera que grossir pour faire de la série de zombies le programme scripté le plus regardé de l’histoire du câble basique.

Les choses sont devenues fortement compliquées à ce niveau-là. La chaine ne cesse de lancer des shows au pitch alléchant, mais elle est tout simplement incapable de reproduire ce qui a fait son succès. Mais de quel succès parle-t-on réellement ? Après tout, si on reste réaliste, l’explosion de chiffres pour Breaking Bad n’a eu lieu que pour sa fin et cela, elle le doit à Netflix. Celui de The Walking Dead alors qui est une question d’audimat ? Ou celui de Mad Men qui est artistique ?

Mad Men et The Walking Dead incarnent les deux côtés d’une pièce. Elles sont juste opposées. L’une réunit peu de monde, l’autre explose les chiffres. L’une est célébrée pour sa qualité, l’autre est plus que critiqué. L’une possède un esthétisme soigné, tandis que la seconde se veut plus sale et pauvre – si je puis le dire ainsi. Elles représentent malgré cela toutes les deux AMC, ce qu’il y a de meilleur et de pire sur la chaine, ce qu’elle peut faire et ce qui la bloque.

En y regardant de plus près, on peut se dire que la chaine américaine tente désespérément de reproduire ses succès passés. Elle aime les period dramas, ce qui est tout à fait légitime au vu de son histoire. Elle aime aussi particulièrement les (anti)-héros avec un secret. Don Draper n’est finalement que le premier de la liste. Aujourd’hui, Joe MacMillan enchaine les mensonges dans Halt and Catch Fire, alors qu’Abe Woodhull est devenu espion plus ou moins contre son gré dans Turn. On connait tous les lourds secrets de Walter White et ceux de Will Travers dans Rubicon auront marqué tous ceux qui l’ont suivi. C’était un gros problème pour Frank Agnew et son collègue dans Low Winter Sun. The Killing était le seul show avec une tête d’affiche féminine, mais Sarah Linden a aussi son lot de démons.

Il est difficile d’imaginer que la chaine agisse inconsciemment quand elle commande une série. Elle aime à la fois entrainer dans une autre époque et nous parler de changements, nous présenter à une véritable révolution. La construction du train dans Hell On Wheels, l’informatique dans Halt and Catch Fire, la révolution américaine dans Turn.

AMC est une chaine qui propose, la plupart du temps, des shows qui ont un excellent pitch de départ, et qui se donnent les moyens de ses ambitions avec son casting et son traitement visuel. Elle a par contre un gros problème d’exécution et on se retrouve par moment à avoir l’impression qu’il y a deux séries réunies en une seule, ce qui est plus que problématique.

Il n’y a pas que dans ses fictions que la révolution doit prendre place, car d’une certaine façon, la chaine en aurait surement besoin d’une. Une qui lui permettrait de dépasser ses succès créatifs passés qui semblent juste la définir d’un bout à l’autre et presque la bloquer. Ce n’est certainement pas Better Call Saul et le possible spin-off de The Walking Dead qui iront me contredire.

Tags : AMC The Walking Dead Mad Men moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link