American Crime a un problème de case horaire

American Crime - Saison 1

Au lancement de la saison, ABC a donné les clés de sa soirée du jeudi à Shonda Rhimes. Cette dernière avait pour mission de livrer du lourd et elle n’a pas déçu. Avec Grey’s Anatomy à 20h, la chaine mettait un terme au problème de longue date que posait cette case horaire depuis la fin d’Ugly Betty (et même avant). Ensuite, avec Scandal à 21h, le but était dominer la concurrence et de donner un petit coup de jeune à ce qui est considéré comme la plus importante tranche horaire de la semaine en terme de vente de publicité. Enfin, la dernière production Shondaland, How To Get Away With Murder devait compléter le tableau avec sa surdose de twists devant fidéliser le spectateur.

Le tout est estampillé TGIT ou Thank God It’s Thursday, une marque promue comme étant basiquement ce qu’était Must See TV à NBC. Le résultat est plutôt positif, jusqu’à ce que le programme change et que TGIT prenne des vacances. How To Get Away With Murder est arrivée au bout de ses épisodes et, pour tenir jusqu’à la fin de la saison, ABC lança l’ambitieuse American Crime.

Présentée comme étant une anthologie utilisant un meurtre comme point de départ pour une exploration du racisme aux États-Unis, cette création de John Ridley est un échec au niveau de ses audiences. American Crime rassemble à mi-parcours approximativement moitié moins que la série qui occupait la case auparavant, et il n’y a pas de quoi être surpris.

Concrètement, ce que les épisodes diffusés à ce jour n’ont cessé de démontrer ce que le pilote avait établi, que nous avons là l’antithèse de How To Get Away With Murder qui est d’ailleurs aussi l’anti-Law & Order. Ici, il n’est pas question de découvrir la vérité sur l’identité du tueur, mais de suivre l’impact du crime sur les suspects, les familles des victimes et des accusés. Drame humain écrit avec intelligence qui parvient à jongler avec des thématiques aussi contemporaines que sensibles, American Crime n’a pas pour but de surprendre, mais d’offrir plusieurs perspectives permettant de discuter de problèmes réels. Le tout est servi par un casting solide s’efforçant de dresser des portraits honnêtes et réalistes.

American Crime est tout ce que l’on n’attend pas lors d’une soirée Thank God It’s Thursday, mais c’est bien le genre de séries que l’on reproche aux networks de ne pas faire. Si on la trouvait sur une chaine prestigieuse du câble, elle serait probablement au cœur des conversations et on commencerait déjà à discuter des Emmy Awards à distribuer à la pelle. Il n’en est rien, puisque ABC l’a placé derrière Scandal. À bien y regarder, il ne semble pas que la chaine ait réellement une place pour ce type de programme. Il est difficile de jeter la pierre à ABC pour cela, car elle est loin d’être la seule dans ce cas.

Quand HBO diffusait The Wire et Treme, deux shows qui ont clairement ouvert la voie pour American Crime, personne ne regardait – idem avec Rectify sur SundanceTV ou The Divide sur WeTV. Il y a quelque chose d’idéaliste dans l’idée d’avoir des séries abordant de front et avec intelligence des problèmes de société. ABC a fait ce qu’elle avait à faire et ne reproduira possiblement pas l’expérience, car ce n’est pas un network conçu pour ce genre de programme et c’est donc un constat qui concerne aussi la majorité de ses concurrentes.

Peut-être que, comme l’avait constaté Gene Roddenberry avant de faire Star Trek en 1966, le seul moyen de parler de sujets de société à la télévision, c’est en les cachant derrière autre chose. Plusieurs décennies plus tard, cela n’a probablement pas tant changé que ça. American Crime se doit d’être suivie pour mieux comprendre la complexité de l’Amérique moderne, mais c’est également cela que les spectateurs veulent fuir en s’installant à 22h le jeudi soir devant ABC. Dilemme, donc.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link