20 ans après le premier contact vorlon

22 Fév 2013 à 14:19

Babylon 5

Babylon 5 n’est pas très jeune, mais il ne m’était pas venu à l’idée qu’elle s’approchait de ses 20 ans. Elle a pourtant bien commencé le 22 février 1993. Disons plutôt que c’est son pilote, sous la forme d’un téléfilm portant le titre The Gathering (Premier contact vorlon en VF), qui fut diffusé à cette date. La première saison ne débuta qu’une année plus tard.

Quoi qu’il en soit, c’est une occasion comme une autre pour devenir nostalgique, quelque chose qu’un sériephile ne peut pas s’empêcher de faire.

Plus sérieusement, je suis un peu pris de court par cet anniversaire, car voilà au moins cinq ans que je me dis qu’il faudrait que je revoie la série, en vain. Le temps manque, d’autres revisionnages ont primé et le coffret DVD de Babylon 5 n’a pas eu le droit d’être dépoussiéré par moi, si je puis dire. Concrètement, je n’étais probablement pas assez motivé, peut-être un peu craintif de replonger dans le show. C’est un peu le problème avec la nostalgie, il faut éviter de froisser le souvenir ou on risque de la perdre et, quand on s’arrête trente secondes sur un épisode aujourd’hui, le coup de vieux est tellement important que le souvenir si merveilleux que j’en garde pourrait bien avoir un peu de mal à s’en remettre.

Attention, je ne dis pas que la série a perdu de sa maestria scénaristique, mais sa plastique et le jeu de certains acteurs apparaissent rapidement datés. Du moins, pour ce que j’en ai revu très brièvement.

En 1995 sur Canal+, c’était une tout autre histoire. Les SFX avaient du cachet, et mon pauvre ordinateur était loin de pouvoir générer un tel rendu, contrairement à aujourd’hui – il n’était pas connecté à internet d’ailleurs. Bref, en amateur de séries de science-fiction que j’ai toujours été, Babylon 5 était le rendez-vous à ne pas manquer, même si je l’ai découvert tout seul en me passionnant pour la série, car là encore, on ne peut pas dire qu’à l’époque il y avait vraiment beaucoup d’informations de disponibles pour savoir ce genre de chose – avant internet, être sériephile, c’était également être un peu chanceux, et on regardait pas mal de mauvais shows par défaut. Heureusement, Canal+ nous envoyait son programme mensuel pour que l’on ne rate rien.

Je digresse beaucoup, puisque le sujet ici est de se rappeler le bon souvenir de cette série quelque peu à part qui marqua son genre et peut-être même un peu plus que ça. L’histoire nous entrainait ainsi pour commencer en 2257. La station Babylon 5 est la dernière de son type, l’ultime espoir de paix implantée en plein cœur d’une zone neutre où peuvent se retrouver de multiples races extra-terrestres. Une telle conjoncture est bien entendu parfaite pour faire ce que toutes les grandes séries de SF font, explorer des thématiques religieuses, politiques, sociologiques, économiques et plus encore.

Babylon 5 le faisait très bien, mais ce qu’elle a réellement accompli, c’est développer une mythologie qui était véritablement planifiée à l’avance. L’histoire évolue ainsi en suivant le plan du créateur, J. Michael Straczynski. C’est un fait qui est assez rare pour qu’il ne soit pas oublié. C’est en tout cas cela qui fait que la série a gagné une excellente réputation hautement méritée. Chaque saison était donc construite pour nous entrainer dans une direction particulière. Le truc étant que je l’ignorais totalement à l’époque où je regardais le show pour la première fois, ce qui fait qu’il y avait quelque chose de réellement gratifiant à découvrir par soi-même tout ce qui se reliait. De plus, revisionner des épisodes passés qui paraissaient au premier abord indépendants, mais ne l’étaient pas en fin de compte, permettait d’ajouter une réelle plus-value à l’investissement que l’on avait dans la série.

Au-delà de tout ça, je me rends compte qu’il serait certainement pertinent que je me décide enfin à la revoir en intégralité, histoire de vous en parler plus longuement. Critictoo ne devrait pas disparaitre d’ici peu, restez fidèles et vous finirez peut-être par lire un peu plus de détails sur les aventures de Sheridan, Delenn, Garibaldi, Londo et G’Kar et de leur station spatiale… 20 ans après la diffusion de ce pilote de Babylon 5 aux États-Unis, donc.

J’espère en tout cas que tout cela vous a rendu nostalgique à votre tour.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link