Il y a encore quelques années, Halloween n’était pas vraiment quelque chose qui était fêté en France et, dans un sens, c’est toujours le cas.

Ça ne va certainement pas vous surprendre, mais j’ai grandi en regardant des séries, ce qui veut dire qu’Halloween est un concept qui fait partie de ma vie depuis aussi longtemps que je m’en souviens. C’est un peu la tradition, comme les épisodes pour Thanksgiving ou Noël.

Alors, pourquoi est-ce qu’on a voulu intégrer ça à la culture française ? Je n’en sais rien, car si j’ai bien retenu quelque chose de toutes ses séries, c’est que ça n’est pas apparu comme par magie du jour au lendemain. Par contre, je n’ai pas vraiment appris les origines de la fête ni pourquoi les américains la célèbre dès qu’ils peuvent marcher, sauf peut-être parce qu’il s’agit de récolter des bonbons et qu’aux États-Unis, ils utilisent le sucre comme un engrais pour faire grandir leurs petits.

Oui, ce n’est pas vraiment bon pour la santé, mais c’est un problème qui n’est pas le nôtre, enfin, j’aime le croire (je rêve, c’est déjà trop tard).

En tout cas, Halloween c’est la fête de l’horreur et tout le monde se déguise pour aller récolter des bonbons. C’est mardi gras le 31 octobre, basiquement. Et quand on frappe aux portes d’inconnus pour récolter des sucreries à gogo, on dit « Trick or Treat », parce que c’est comme ça ! Et c’est important !

Malgré ça, en France, personne ne semble vraiment au courant et tout ce que ça fait c’est réclamer des bonbons, pas la moindre menace, rien, juste des braillements pour avoir des bonbons. Pourtant, c’est la phrase magique, sans ça, pourquoi on voudrait donner des sucreries à des enfants qui n’ont pas vraiment besoin d’en avoir plus dans leur système ?

Il y a un manque certain qui fait que je me demande si les épisodes d’Halloween sont toujours diffusés en France. Autrefois, avec les multiples rediffusions et les diffusions interrompues, il pouvait y avoir des épisodes d’Halloween à n’importe quel moment. J’imagine que c’est toujours le cas, alors pourquoi cet oubli ?

Mais passons. Halloween m’a également appris que je ne savais rien de la Toussaint et que vu qu’il n’y avait pas de bonbons ce jour-là, ça n’était pas près de changer.

J’ai également retenu qu’Halloween ça pouvait être dangereux, parce que c’est le jour où on ne distingue pas les monstres des gens normaux, le monstre étant souvent un tueur psychopathe, c’est un peu gênant.

En tout cas, Halloween donne parfois de bonnes idées aux scénaristes des séries tv. J’ai mes épisodes préférés dans le genre. Pas beaucoup en fait. Il y a le dernier épisode de Dead Like Me qui est vraiment excellent et, dans un genre tout à fait différent, les épisodes Halloween de Two Guys a Girl and a Pizza Place. Le premier surtout était complètement délirant. J’aime bien aussi ceux de The Simpsons, mais là c’est un peu l’aspect tradition qui prend le dessus, car ce n’est pas toujours bon.

Au final, les séries m’ont avant tout appris qu’Halloween existait et qu’il semble que l’on peut ainsi se faire une soirée par an sans craindre d’en avoir honte.