Comment la conclusion change la perception de l’histoire

4 Mar 2014 à 12:19

The Shield

Lorsque The Shield fut lancée en 2002, Shawn Ryan et son équipe ne savaient pas comment la série allait se terminer. Cette décision fut prise bien plus tardivement comme bien d’autres œuvres. Le format télévisuel est, quand il n’est pas question d’anthologie ou de mini-séries, le moins figé possible. Le début, la fin et le milieu ont une symbolique différente. Il y a la planification sur un épisode, sur une saison et puis tout ce qui se construit sur les années.

Au fur et à mesure des épisodes, si tout va bien, l’univers et les protagonistes s’étoffent pour donner vie à une œuvre plus complexe où les nuances sont multiples. Les frontières entre ce qui est bien ou mal se floutent pour poser des dilemmes qui ne peuvent trouver de réponses simples. Jusqu’à la note finale.

En replongeant dans The Shield, déjà familière avec l’histoire, celle-ci prend des couleurs différentes. Il y a évidemment la redécouverte, replacer chaque élément à la bonne place dans le récit, réapprendre à connaitre les personnages. Tout cela, néanmoins, est un processus différent lorsque l’on sait la chute de l’intrigue, la note finale – et pas n’importe quelle note en ce qui concerne The Shield.

Bouclant la saison 1 et passant à la seconde, les situations renvoient étrangement justement à la fin du show sur un plan autant familial que professionnel. La chute de Ben et la fuite de Connie prennent une autre valeur mise en parallèle avec ce que je sais de la série et de sa conclusion. Le retour du mentor incarné par Carl Weathers début saison 2 se pose à son tour comme une symbolique. Il joue un rôle important, aidant à la réconciliation de Vic avec Shane, à la volonté du premier de prendre plus de risques pour assurer un avenir que celui qui l’a formé n’a pas réussi à obtenir malgré tout ce qu’il avait fait. Justement, celui-ci a perdu sa famille, sans aucun doute à cause de son travail et de son comportement. Ce qui était là pour éclairer sur la nature des personnages, les montrer sous un jour différent, étoffer une intrigue, en amorcer une autre, tout cela peut-être aujourd’hui perçu avec un autre champ de lecture.

Que celui-ci soit voulu ou non n’a en fait tout bonnement aucune importance. Il est là, c’est tout ce qui compte. Regarder Lost en connaissant les retournements de situations et où toute l’aventure se termine ne peut qu’influer sur la perception du récit – en bien ou en mal, à vous de voir.

Les grandes épopées sont certainement les plus touchés par ce phénomène, mais chaque série évolue, se construit, et à chaque étape franchie dans son histoire personnelle, quelque chose sera changé au prochain visionnage. Aussi bénin cela soit-il,  l’introduction de Sara dans CSI ne faisait pas le même effet après plusieurs saisons. Je ne peux imaginer ce que cela doit faire de revenir au début du show maintenant quand on voit tout ce qui s’y est passé – les morts, les départs, les arrivées, et bien entendu, les évolutions techniques et narratives.

Il est parfois difficile de trouver le temps de se lancer dans un revisionnage. Plus que jamais, il y a toutes ses œuvres à découvrir, ces classiques que l’on n’a jamais regardés, ces nouveautés qui débarquent et toutes celles que l’on suit depuis un an ou dix ans. Difficile de ne pas avoir le sentiment d’être submergé de toutes parts et pourtant, le revisionnage est une expérience à part entière qui aide à apporter un regard inédit sur une série. Sa façon d’approcher ses thématiques et le déroulement de son intrigue sont le reflet de l’époque à laquelle elle a été développée et cela forme un nouveau puzzle qui en révèle encore plus sur ces personnages et sur le téléspectateur que l’on est. Avec 5 ou 10 ans de plus, un nombre d’heures de séries supplémentaires derrière nous et une connaissance insoupçonnée de ce qui se passe maintenant sous nos yeux, tout apparait sous un jour complètement différent.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link