Avec Kiera et Carlos, Continuum montra l’exemple d’une amitié qui fonctionne

20 Nov 2015 à 17:19

Continuum (Kiera et Carlos)

L’amitié homme-femme est assez peu répandue dans le monde de séries. Leslie Knope et Ron Swanson de Parks and Recreation ou encore Melinda May et Phil Coulson d’Agents of S.H.I.E.L.D montrent qu’elles existent, mais ce serait davantage l’exception qui confirmerait la règle tacite que deux personnages du même âge et de sexes opposés ont de grandes chances de finir ensemble.

Récemment terminée, Continuum nous offrit une autre exception de ce genre en développant une forte amitié entre Kiera Cameron (Rachel Nichols), la policière venue de 2077, et Carlos Finegra (Victor Webster), lui aussi détective, mais de notre époque. Kiera est originaire d’un futur sombre où les corporations dominent tout. Pour poursuivre les criminels, elle bénéficie d’un CPR, un logiciel implanté dans sa tête lui permettant d’enregistrer tout ce qu’elle voit. Le monde qu’elle connaissait et qu’elle aimait tant lui a été brutalement arraché et elle se retrouve à devoir s’ajuster à un nouveau présent. Pour cela, elle peut donc faire confiance à Carlos, l’archétype de l’homme droit et bon.

Le paradigme de départ de Continuum est plutôt simple : un policier normal est aidé dans ses enquêtes par une personne dotée de capacités que les autres ne possèdent pas. Lorsqu’il rencontre Kiera pour la première fois, Carlos se pose naturellement des questions, mais il va très vite lui faire confiance. Du côté de Kiera, le processus demandera davantage de temps, mais au fil d’expériences – souvent douloureuses – vécues ensemble, elle décidera de confier son secret à celui qui est désormais devenu son ami.

À partir de ce moment-là, leur relation amicale prend un nouveau tournant. Il est frustrant de voir un duo avec l’un des deux laissé dans le noir quant aux secrets de l’autre. En enlevant cette composante, les scénaristes développent ainsi une vraie relation entre partenaires. À de multiples occasions, Carlos risquera sa vie et son travail pour Kiera qui lui retournera toujours la pareille. Les deux personnages ne fonctionnent jamais aussi bien que quand ils sont ensemble et cela rend Continuum encore meilleure.

Pour être honnête, je m’attendais qu’à un moment l’équipe créative se décide à les mettre en couple. Après tout, ils sont tous les deux beaux, courageux et possèdent le même sens des valeurs. Il n’en fut rien, et ce ne sont pourtant pas les occasions qui ont manqué. De plus, Kiera veut retourner dans son présent de 2077 non pas pour son mari, mais bel et bien pour son jeune fils, Sam. Si au long de la série, la policière du futur ne s’est pas réellement attachée à un homme, elle a eu toutefois des aventures. De l’autre côté, on pourrait résumer la vie amoureuse de Carlos à un désert aride. Ce n’est même pas que les scénaristes n’étaient pas intéressés par raconter une histoire d’amour, puisqu’ils l’ont fait avec Alec et Emily. C’est juste que leurs deux personnages principaux avaient d’autres problèmes en tête.

Ceux-ci gagnent par ailleurs une nouvelle dimension dans la saison 4 qui met à nouveau à l’épreuve l’amitié entre les deux policiers. Kiera a toujours eu du mal à faire confiance aux gens et agit seule, laissant souvent son partenaire devant le fait accompli. Alors qu’elle est toute proche de voir son vœu le plus cher se réaliser – rentrer chez elle –, elle se referme encore plus sur elle-même et choisit de faire davantage confiance à Brad (Ryan Robbins), un homme qu’elle vient juste de rencontrer, plutôt qu’à Carlos. Celui-ci ne se laisse pas faire et décide de confronter Kiera sur la pertinence de ses choix. Il faudra néanmoins « l’appui » d’un évènement tragique pour que cette dernière se rende compte que Carlos a toujours été là pour elle et que s’il y a une personne au monde en qui elle doit faire confiance, c’est bien lui.

Le dernier épisode de la série reviendra avec émotion sur cette amitié entre deux personnes venant de mondes différents. Leurs adieux sonnent juste et ne versent pas dans le mélodrame inutile. Ils obtiennent chacun ce qu’ils désirent, tout en restant fidèles à eux-mêmes. Qu’importent les différents présents ou futurs, Carlos Finegra et Kiera Cameron sont amis pour l’éternité. Dans ce sens, Continuum devrait inspirer d’autres séries.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link