Il y a bien longtemps, Star Wars ouvrait la voie pour Battlestar Galactica

18 Déc 2015 à 15:21

StormTrooper To Cylon

Puisque tout le monde est plus intéressé par Star Wars que par les séries TV en ce moment, pourquoi ne pas parler des deux ? Après tout, on ne peut pas passer outre le fait que la trilogie originale de George Lucas a eu une influence majeure sur la pop culture en général et, naturellement, sur les séries.

Les passionnés de science-fiction à la télévision savent très bien que, sans le succès des aventures de Luke Skywalker, il n’aurait jamais eu Battlestar Galactica – sans oublier le retour de Star Trek sous la forme de longs métrages. Les fans des deux franchises ne s’entendent pas toujours, mais Star Wars ouvrit la voie et quand Rencontres du troisième type fut à son tour un succès, Paramount a sorti l’équipage de Kirk de la retraite pour tenter de récupérer sa part des dollars que les amateurs de SF dépensaient au cinéma.

Mais revenons plutôt sur ABC avec le show qui faisait le plus parler de lui à son lancement à l’automne en 1978, Battlestar Galactica. Créée par Glen A. Larson, cette série est basiquement une copie de Star Wars. Cela était tellement flagrant que 20th Century Fox fit un procès à Universal pour plagiat. Cela tourna rapidement à la débandade avec un contre-procès qui prouvait surtout que des idées similaires pouvaient donner des résultats bien différents.

En tout cas, ABC – et donc Universal – avait misé très fortement sur Battlestar Galactica. L’introduction de cette fuite des derniers humains pourchassés par les Cylons a eu le droit à un téléfilm pilote qui fut produit pour 7 millions de dollars. Un record pour l’époque qui ne s’arrêta pas là, puisque chaque épisode aurait également couté 1 million de dollars.

Des sommes exorbitantes pour les années 70 et cela fut un des facteurs qui poussa à l’annulation du show au bout de sa première saison. Ça et le fait qu’ABC maltraita la série au niveau de la programmation et les spectateurs ne sont pas restés en nombre.

L’histoire Battlestar Galactica ne s’arrêta pas là, bien entendu. En 1979, il se trouve que les fans ne militaient pas véritablement pour sauver leurs séries préférées. Quand ceux de BSG ont envoyé en masse des lettres à ABC pour réclamer une seconde saison, cela ne passa pas inaperçu et ils ont obtenu ce qu’ils désiraient. Il fallait cependant réduire les frais et c’est pour cela que Baltar suggéra de voyager dans le temps pour le résultat que l’on connait. Sacré Baltar.

Après 10 épisodes, Battlestar Galactica 1980 fut annulée à son tour, trois mois à peine avant la sortie au cinéma de L’Empire contre-attaque.

Star Wars et Star Trek ont donc poursuivi leurs aventures, mais les Cylons n’avaient également pas dit leur dernier mot.

Il y a de cela 12 ans déjà, Sci-Fi nous proposait en effet de découvrir la mini-série Battlestar Galactica. Un reboot, avant que cela ne devienne la mode, qui s’imposa comme étant le début d’un renouveau dans le genre de la science-fiction qui semblait pourtant improbable quelques mois plus tôt quand la même chaine décida de mettre un terme à Farscape.

Battlestar Galactica version 2003 aura donc une suite. Là où les aventures de John Crichton restèrent confidentielles, car aussi géniales qu’elles furent, elles étaient trop « SF » pour le grand public, celles des survivants des 12 colonies poursuivis par les Cylon allaient par contre toucher un plus large panel de spectateurs, ramenant justement le genre sur les devants – en même temps que Lost.

L’ironie est que la série aida à redorer l’image publique – et commerciale – de la SF avec sa complexité et ses ambitions dramatiques, ce qui ne prépara pas réellement le terrain pour ce second retour de Star Wars. C’est la version 100% divertissement – et triomphante au box-office – de Star Trek par J.J. Abrams qui eu en quelque sorte le même effet que le film de Lucas produisit en 1977.

Battlestar Galactica a été réinventée pour devenir l’illustration de ce que peut être la science-fiction intelligente pour adulte de nos jours, là où les autres franchises visent le pur divertissement plus familial qui sert à vendre des jouets aux enfants pour Noël. On pourrait presque utiliser cet exemple pour livrer une analogie un peu facile expliquant pourquoi la télévision est aujourd’hui célébrée comme étant un espace plus ouvert à la création, là où le grand-écran n’innove plus. Évitons cependant d’aller dans cette direction, car elle demande plus que quelques lignes dans un article comme celui-ci.

L’histoire ne s’est donc pas exactement répétée, malgré les apparences. BSG version 2003 n’était définitivement plus la pâle copie de Star Wars qu’elle pu être dans sa version 1978. Une raison de plus qui fait que l’on voit aujourd’hui plus son influence dans les séries de science-fiction qui ont suivi que celle du film de George Lucas, même si celui-ci est finalement à l’origine de toute cette histoire.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link