En juin sur ma télévision : un braquage, une famille historique, un animé et des aliens

1 Juil 2012 à 12:20

Tous les ans, je me promets de regarder une tonne de séries télévisées durant les quelques mois qui séparent la fin de la saison à la rentrée de l’automne. Les séries de la période estivale, les séries de la saison que j’ai délaissées et que je souhaite rattraper, un ou deux revisionnages, et des productions plus ou moins vieilles.

Chaque fois, cela se termine de la même manière, c’est-à-dire que je n’ai quasiment rien visionné. À la base, j’ai tout à fait conscience que je ne pourrais pas voir tout ce que j’aimerais, mais cela ne m’empêche pas d’être ambitieuse, à l’évidence.

Cette année, au lieu d’attendre la fin de mon été pour faire un point sur mes visionnages, j’ai décidé d’y aller par étape. Cela me permettra pour le coup de ne pas me focaliser entièrement sur les séries estivales, comme j’ai tendance à le faire, mais aussi de parler des autres shows regardés en décalées.

Je commence avec Inside Men, série anglaise en 4 épisodes, qui fut diffusée en février sur BBC One. L’histoire va relater le braquage d’un centre de dépôt d’argent organisé de l’intérieur en mettant en avant la dimension humaine – soit ce qui a poussé les trois hommes en question à passer à l’acte et l’évolution psychologique qui en découle. Après un premier épisode que j’ai trouvé vraiment bien, je suis vite retombée, l’ensemble souffrant d’un gros problème de rythme, de quelques facilités et de protagonistes qui ne sont pas forcément intéressants. Le tout repose sur les épaules de Steven Mackintosh, qui est purement excellent. En terme de casting, c’était un coup de génie, car il est habitué au rôle de brave homme, ce qui rend encore plus fascinante l’évolution de son personnage – et c’est franchement le véritable (et seul) intérêt du drama.

Je me suis ensuite lancée dans The Borgias qui s’est terminée il y a peu de temps (le 17 juin), mais que je n’ai pas regardée à l’épisode. Pas de secrets, on y suit toujours la vie du pape Alexander VI, Rodrigo Borgia, et de sa famille. Si la saison 1 souffrait d’une grosse baisse de régime à mi-parcours, en grande partie quand les intrigues se tournaient vers les histoires romantiques de ses protagonistes, la seconde saison est plus homogène. Elle n’en est pas pour autant exempte de défauts, la pauvre Lucrezia et ses prétendants sont ennuyeux au possible. Holliday Grainger conserve une certaine fraicheur qui aide, mais il faut dire que le manque de charisme des potentiels maris est affligeant. Après Luke Pasqualino, la saison 2 s’achève avec l’introduction de Sebastian de Souza – comme si quelqu’un avait décidé de recruter les pires acteurs de Skins et quelle idée, franchement !

Pour compenser, malgré le fait que Micheletto a été sous-exploité à mes yeux, Cesare ne démérite pas, et les scènes avec Machiavel sont majoritairement excellentes. Enfin, contre toute attente, David Oakes en Juan Borgia sera brillant, surtout dans la seconde partie de saison, lui que j’avais trouvé particulièrement fade au cours de la saison 1. Voilà qui a pu alors donner de l’ampleur au conflit fraternel qui était au cœur des épisodes.

En parallèle à tout cela, le programme estival s’est étoffé. Je n’ai pas encore tout repris, mais j’ai quand même jeté un œil à Futurama, qui n’a toujours pas retrouvé son groove. Trois épisodes ont déjà été diffusés et la série est revenue comme elle est repartie – sur la même ligne qualitative. Il y avait quelques bonnes idées dans la construction narrative et référentielle du troisième épisode, mais ce n’était pas pour autant très drôle et il y a un manque de finesse dans le message. J’espère sincèrement que la série va finir par remonter le niveau, c’est triste de regarder un show qui a su être excellent sombrer dans la médiocrité et ne pas en sortir.

Si le retour de Futurama ne m’a pas convaincue, celui de Falling Skies a été plus efficace. Bien entendu, la série ne va pas du jour au lendemain arrêter d’être prévisible, mais elle est plus spontanée et elle affiche toujours des ambitions qui font plaisir à voir. Si les personnages pouvaient réfléchir un peu plus de temps à autre (allez, soyons fous, allons tous à Charleston pour que les aliens puissent facilement nous éliminer !), ce serait mieux.

Pour terminer, je ne vous parle pas de True Blood ou Suits, je vous renvoie aux critiques, vu que c’est moi qui les fais. Je suis aussi Bunheads, mais je reviendrais dessus très bientôt, avec un billet rien que pour elle !

Aller plus loin …

Lire le bilan Inside Men.
Lire le bilan de la saison 2 de The Borgias.
En savoir plus sur Futurama.
Plonger dans les critiques par épisode de Falling Skies, True Blood ou Suits.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link