Felicity Smoak a besoin d’une backstory, et plus tôt que tard serait le mieux

13 Jan 2014 à 21:12

Felicity Smoak

Arrow s’apprête à faire son retour sur The CW pour la suite de sa seconde saison et disons-le, les scénaristes ont suffisamment d’intrigues en cours pour occuper les épisodes à venir. Le problème dans ces cas-là est qu’il est impossible de tout faire à la fois et que certains personnages en pâtissent quelque peu. C’est à mon goût le cas de Felicity Smoak.

Malheureusement, si on en croit les dires d’Andrew Kreisberg, la jeune femme ne risque pas de prendre les devants de la scène dans un avenir proche :

We have known for a long time what Felicity’s background is, where she came from and who her parents are. But it could be such a big story that it’s something that we might hold off on. In a rare display of, ‘Oh, that might be too much,’ we might have to wait on that.

Il est difficile de contredire le fait qu’il est préférable de garder une intrigue de côté, surtout quand on voit déjà tout ce qui se passe dans Arrow qui délivre régulièrement des épisodes vraiment surchargés. À tel point qu’on ne remarque même plus l’absence de Laurel Lance (sûrement occuper à boire dans son coin ou quelque chose dans le genre, je ne me rappelle plus l’état psychologique dans lequel on l’a quitté).

Felicity Smoak, cependant, c’est une autre histoire. L’informaticienne a fait son apparition dans la série au cours de la saison 1 dans un rôle mineur. Elle a ensuite progressivement pris de l’importance jusqu’à devenir l’une des figures les plus emblématiques du show – voir vitale pour le bon fonctionnement des opérations d’Oliver. Plus que la jolie blonde pouvant hacker les systèmes de sécurité, Felicity s’est vite démarquée grâce à une personnalité forte, sa capacité à remettre Oliver à sa place quand cela était nécessaire, sa volonté de s’investir dans ce qu’elle croit juste. Alors oui, elle n’était pas insensible au charme d’Oliver, mais elle était plus que cela ; elle était une jeune femme ordinaire décidée à ne pas se laisser consumer par une situation quelque peu extraordinaire, prête à prendre des risques pour aider ses amis, ne se contentant pas d’être celle derrière l’ordinateur.

Cependant, les choses se sont corsées pour Felicity Smoak en seconde saison. Les bases du personnage maintenant posées, les scénaristes, faute d’avoir du temps à consacrer à l’informaticienne devenue contre son gré assistante personnelle d’Oliver, ont choisie de la transformer en improbable demoiselle en détresse. Le but non dissimulé est bien entendu de jouer à fond sur la tension (sexuelle ou non) qui existe entre la jeune femme et Oliver. L’alchimie entre les deux acteurs/personnages est palpable à tous les niveaux, tellement en fait que c’est impossible de passer à côté. Si c’était une grande force en saison 1, alors qu’ils trouvaient l’un à côté de l’autre leurs marques, cela a pris un tournant moins séduisant : c’est devenu une routine. Les scénaristes jouent sur une sorte d’impossibilité du couple avec Oliver prêt à tout pour la protéger, mais pas à la mettre en danger en s’engageant dans une relation plus sérieuse avec elle. Ne cherchez pas la logique là-dedans, il n’y en a pas. Malheureusement, nous sommes arrivés à un niveau du show où Felicity, sans avoir le droit à une seule storyline à elle, est maintenant entièrement défini ou presque par le rapport qu’elle entretient avec Oliver. Ce qui est presque triste quand on pense à toutes les femmes de sa vie — et il y en a beaucoup — qui ont toutes eu le droit à plus que cela.

Felicity Smoak était le personnage improbable, destinée à ne pas rester, mais qui était juste ce dont le show avait besoin pour élargir son univers et ses possibilités. Mais, la série, à l’heure actuelle, lui rend bien mal tout cela, ayant déjà offert à des personnages secondaires plus de matériel qu’elle n’a pu en avoir en cette saison 2. Lorsqu’on s’intéresse d’un peu plus près à la jeune femme, on réalise qu’on ne sait quasiment rien d’elle, de sa vie avant qu’elle ne rencontre Oliver, des chamboulements que cela a pu créer sur son entourage maintenant qu’elle dédie tout son temps à l’entreprise (et au patron), etc.

Elle n’en est pas encore au point de Laurel Lance, éclipsée apparemment au profit d’un autre membre de sa famille. Cependant, sans une intrigue bien à elle, Felicity pourrait bien se faner sous nos yeux – ce qui serait, disons-le, un véritable gâchis.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link