En juin dernier (2009 !), j’avais parlé de ce que je comptais regarder durant l’été. J’évoquais le fait que j’avais récemment reçu les DVDs de la saison 2 de Freakazoid ! et que le visionnage était au programme. Il n’en fut rien, finalement, et j’ai fini par ne mettre les galettes dans la platine que récemment. Vu qu’il n’y a que 11 épisodes, les regarder ne fut pas très long et je me suis dit que je pourrais vous en parler un peu.

Alors, pour ceux qui ne connaissent pas, Freakazoid ! est un animé de la Warner qui fut diffusé sur Canal+ en France, à l’époque où il y avait Minus & Cortex, les Animaniacs, et j’en passe. Si tout ceci ne vous parle pas, c’est dommage, car toutes ses séries étaient bien marrantes, et dans le genre, Freakazoid ! était simplement la plus dingue de toutes. Du grand n’importe quoi totalement assumé qui trouve son énergie dans son personnage principal : Freakazoid, un super héros complètement fêlé qui est né d’un virus informatique. C’est un peu compliqué à raconter comme ça.

Bref, Freakazoid ! est ce que l’on appellerait aujourd’hui un héros geek, car il est complètement bouffé par la popculture et son monde est régi par les codes classiques des univers de super-héros, mais ils jouent sans cesse avec. Face à lui, des supervilains qui se font toujours avoir au point que l’on a un épisode qui est basé sur le fait que The Lobe n’a pas aimé que Freakazoid ne prenne pas le temps de le poursuivre et de réaliser leurs classiques routines méchant/héros, tout ça parce qu’il avait un rendez-vous avec sa petite-amie !

Les DVDs ne contiennent pas beaucoup de bonus, mais ont quand même des interviews des producteurs/scénaristes/acteurs qui ont quelques anecdotes sympathiques, notamment sur le fait qu’ils n’ont pas compris comment la série était devenue culte alors qu’elle était tellement mal diffusée qu’ils n’arrivaient même pas à la voir. Sur les DVDs de la saison 2, ils parlent principalement de la fin, bien conscients qu’à la base ils n’y auraient même pas dû avoir de seconde saison, mais tant qu’ils pouvaient s’amuser !

J’adorais ça et le revisionnage fut donc un vrai plaisir, surtout en V.O., car en V.F., The Lobe avait le doublage de Noah Wyle dans ER, et ça m’avait toujours un peu dérangé. J’ai ainsi pu constater que j’avais encore pas mal de bons souvenirs, mais qu’il y avait des choses que j’avais totalement occultées, comme le fait que le narrateur de la série participait aux aventures en donnant des indices au héros ou en tentant de décrocher un rôle dans la série ; que dans la saison 2, Freakazoid avait un majordome qu’il passait son temps à martyriser ; que Steff, la petite amie de Freakazoid ne découvrait sa véritable identité que parce que Cosgrove la lui révélait ; ou encore qu’il y avait une parodie ridicule d’un héros de manga appelé Heroboy qui était récurrente.

Par contre, je me souvenais très bien des passages de Steven Spielberg dans le show, comme du fait que la freakmobile était présente parce que des exécutifs de la chaine apparaissent à l’écran pour demander au héros de l’utiliser à des fins commerciales. Car oui, Freakazoid sait qu’il est le héros d’un cartoon !

Pour finir, le générique qui raconte l’histoire, pour ceux qui ont encore du mal à replacer le Freakazoid.