En juillet 2010, j’avais écrit un texte dans lequel je parlais de la lente chute de la série qui me poussait à tout arrêter. Cette semaine, elle a fait son retour sur USA Network et j’ai tout de même regardé.

D’après les premiers résultats d’audience, je ne suis pas le seul à être revenu, car le retour de Goren (Vincent D’Onofrio) et Eames (Kathryn Erbe) est aussi intrigant que motivant, surtout quand on a aimé la série avec eux. Et puis, cette saison 10 est annoncée comme étant la dernière et elle ne se compose que de 8 épisodes. Pourquoi ne pas aller au bout du chemin finalement ?

Cette reprise se faisait avec un épisode intitulé Rispetto. C’est l’histoire d’un designer de mode mixé à la sauce Charlie Sheen. Jay Mohr y tient le rôle de la star qui perd le contrôle et se ridiculise en prime time après le meurtre d’une call-girl. Tout commence comme toujours par une série de scènes qui trouveront plus tard un sens, mais qui servent surtout à poser le contexte et à nous mettre dans la tête des préjugés sur les personnages.

Après ça, c’est forcément l’arrivée de Goren et Eames. Que font-ils là ? Leur travail, bien entendu ! Mais la dernière fois qu’on les a vus, ils perdaient justement leurs plaques, alors, que font-ils là ?

La réponse viendra la semaine prochaine, car, voyez-vous, Rispetto n’est pas vraiment le premier épisode produit, il était destiné à être le quatrième diffusé. C’est la chaine qui a décidé de le placer en haut de la liste de diffusion pour des raisons surement très… commerciales. L’attrait publicitaire accompagnant un épisode « ripped from the headlines » se centrant sur une figure à la Charlie Sheen, ça ne pouvait pas faire autre chose que du bruit.

C’est dommage que pour son ultime run, la série soit victime de ce genre de choses. On pourrait la laisser mourir avec les honneurs, après tout, c’est un peu le but de cette 10ème saison, lui offrir la fin qu’elle mérite et non celle de la saison dernière, dans l’indifférence totale.

Dimanche prochain, il y a donc l’épisode The Consoler avec Neal McDonough et Lauren Hodges (Rubicon) en guest star. L’histoire démarre trois semaines après le retour de Goren et Eames dans les forces de police.

En attendant, Rispetto n’était pas un mauvais épisode. Le duo de détectives est énergique, avec un Goren qui se montre d’ailleurs assez enthousiaste. Le rythme est impeccable, mais les twists sont un peu trop évidents – à part un gros vers la fin. Cela dit, même si la chute est prévisible, le plaisir de retrouver la série plutôt en forme compense aisément. Les lourdeurs et longueurs qui plombaient les épisodes de la précédente saison se sont effacées.

Law & Order: Criminal Intent se termine le 26 juin sur USA Network.