Hart of Dixie : Retour à Bluebell, la petite ville au grand cœur

Hart of Dixie saison 4 fin

N’enterrons pas tout de suite Hart of Dixie, mais soyons conscients que ses chances de renouvellement par The CW sont bien minces. En effet la chaine a renouvelé quasiment l’intégralité de son catalogue actuel ; ajoutez à cela les dernières déclarations de la créatrice et des acteurs de la série, ainsi qu’une saison quatre construite comme un dernier tour de piste et le doute n’est (presque) plus permis.

Si Hart of Dixie dénote actuellement dans la grille de The CW, il y a un temps où elle aurait su parfaitement s’intégrer au sein de la programmation d’une autre chaine, j’entends par là feu The WB. La voir diffusée en duo avec Gilmore Girls aurait donné une soirée identifiable entre toutes, avec plus d’allure qu’on ne peut penser. A la manière de cette dernière et sa ville fictive Stars Hollow, Hart of Dixie et Bluebell nous dépeignent un univers bien à part. Avec un environnement aux teintes chaudes et colorées représentant un Alabama certainement enjolivé, la série se dote dès les premières secondes d’une identité propre et forte. Bluebell, ville qui dispose de plus de fêtes par an que d’habitants, est un lieu où les bons sentiments pullulent à chaque coin de rue. Certes il y a peu de chance que l’Alabama dépeint par le show soit aussi accueillant et aussi ouvert que peuvent l’être les résidents de Bluebell, mais si tel était le cas, prévenez-moi je fais mes bagages et je déménage ! La série n’en est pas pour autant niaise et nos héros, comme tout personnage qui se respecte, ont eux aussi leurs travers et leurs problèmes, qu’ils soient d’ordre familial, amical ou amoureux.

Eh oui, impossible d’échapper à la tourmente sentimentale qui entourera Zoé, Wade et George et qui n’aura de triangle amoureux que le nom ! Difficile de savoir si le plan de départ de Leila Gerstein, la créatrice, était de voir finir ensemble Zoé et Wade, mais l’alchimie entre Rachel Bilson et Wilson Bethel aura probablement eu raison de toute autre scénario. Ces deux-là étaient fait l’un pour l’autre. Si les trois premières saisons leur ont permis de grandir, de se trouver pour mieux se séparer ensuite, la quatrième aura été un véritable florilège de Zade pour le plus grand bonheur des fans qui ont pu voir évoluer leur couple comme jamais.

Du côté du casting c’est là un sans-faute ! Si Rachel Bilson n’est pas plus crédible en médecin que Kristin Kreuk en inspecteur de police, cela ne pose en réalité aucun problème tant la série en elle-même se trouve en dehors de toute réalité. Dans un rôle assez proche de celui qu’elle a interprété pendant quatre ans dans The O.C. aka Newport Beach, Rachel Bilson a réussi en l’espace de quelques épisodes à se détacher de Summer Roberts en imposant une Zoé Hart aussi énervante qu’attachante. Énervante ? Attachante ? Que disais-je, Summer n’est pas très loin. Aux côtés de Zoé, on retrouve des personnages hauts en couleur : Wade, Lavon, Lemon, George, Brick, Annabeth, Magnolia, Rose, Shelby, Tansy, Tom, Wanda, Meatball, Crickett, Earl, Dash, Shula, Shérif Bill, Wally, Lily Anne, Bettie Breeland, les frères Truitt et j’en passe… qui sont on ne peut plus touchants, chacun à leur façon. Des manigances de Lemon à celles de sa grand-mère, en passant par les chansons de Lily Anne, l’intelligence incontestable des trois blondes Crickett, Shelby et Magnolia etc ; tous ces gimmicks apportaient une touche de comédie omniprésente qui aura fait le sel de la série.

Au final, qui aurait pu croire à l’automne 2011 qu’Hart of Dixie allait connaitre une vie si longue ? Quatre saisons et soixante-seize épisodes plus tard la série a probablement refermé ses portes pour toujours. Merci à The CW de l’avoir permis. Ceci dit, dans l’état actuel du paysage télévisuel américain tout est possible, et le show n’a peut-être pas dit son dernier mot. Quoi qu’il en soit, elle aura su rester constante et n’aura jamais connu de passage à vide. Une cinquième saison serait plus que bienvenue, mais si cette quatrième s’avère bien être la dernière, alors il n’y a aucun regret à avoir. Elle aura conclu de la plus belle manière qui soit une série qui sera restée confidentielle, mais qui mérite vraiment d’être connue.

Zoe : Do you think all small towns are like this one ?
Wade : I’d like to think so. But something tells me probably not. I know I love ours.
Zoe : Me too.

Bluebell, comme dirait une certaine Edie Britt,  you’re one of a kind !

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link