La nostalgie ne vend pas vraiment sur les networks

6 Fév 2014 à 15:39

The Michael J. Fox Show

Dans certains domaines, la nostalgie est un élément majeur en termes de stratégie marketing, mais ce n’est clairement pas le cas avec les séries TV. Du moins, pas avec le genre de nostalgie que tentent de vendre les gros networks américains.

Après le retour sans succès de Sean Hays, NBC laisse donc tomber The Michael J. Fox Show. La série n’est pas officiellement annulée dans le sens strict du mot, mais quand une chaine retire un show de son antenne en pleine période de sweeps pour annoncer qu’elle la ramènera (probablement) ultérieurement, ce n’est en général pas très bon signe. De plus, si la production de Sean Saves the World a pu être stoppée, celle de la comédie de Michael J. Fox est bouclée depuis longtemps, les épisodes sont déjà prêts à être programmés.

Ces deux comédies NBC ne sont pas les seules qui sont en mauvaise posture, car The Crazy Ones ne délivre pas des chiffres merveilleux. Il est certain que CBS ne va pas l’enterrer pour le moment, mais on ne peut pas dire que Robin Williams ait été accueilli de façon triomphante pour son retour à la télévision.

L’idée de vendre des sitcoms s’appuyant sur des noms connus pour leur ancienne gloire dans le genre est plus que valable sur papier, mais si c’est un bon point de départ pour accrocher le spectateur, il faut pouvoir offrir plus qu’une tête d’affiche pour que les audiences se maintiennent.

Le facteur nostalgique est donc plutôt trompeur dans les séries. La principale raison est que, quand on vise les 18-49 ans, c’est risqué de chercher à capitaliser sur le souvenir doré d’une époque révolue qu’une partie de la cible n’a connue qu’à travers l’écho de la pop culture. Les gens aiment Michael J. Fox, parce qu’il a toujours été une figure sympathique, et à cause de Back To The Future. Il est cette icône des années 80, il est Marty McFly, et on n’a pas envie de suivre Marty dans une sitcom familiale dont le ressort comique de base est qu’il est malade.

Ce n’est pas ce genre de rêves que l’on veut voir être amplifié par la nostalgie. En fait, dans le registre, Downton Abbey est bien plus en accord avec ce que peut magnifier ce sentiment particulier. Julian Fellowes fait naitre avec son show une fausse impression de nostalgie qui est sublimée par la version romantique qu’il nous sert d’une période que l’on n’a pas connue. Mad Men fait presque de même, bien que certains de ses personnages ne donnent vraiment pas envie d’aller se perdre dans les ‘60s.

Le cas de Robin Williams est encore différent, puisqu’il est indissociable d’un genre de comédies qui n’est plus au diapason avec ce qui se fait aujourd’hui. Même si The Crazy Ones développe son propre style, Williams ne changera pas et, si on l’a aimé pour ce qu’il a fait durant une période, revoir les films qui l’ont rendu populaire est plus plaisant que le suivre alors qu’il tente de redevenir pertinent. Qu’il soit bon ou mauvais n’a pas une réelle importance et la nostalgie n’aide pas à compenser.

Quand un comédien qui a rencontré du succès dans le domaine à une époque veut reconnecter avec une partie de l’audience qui l’adorait, il doit aller sur TV Land. C’est le paradis de la sitcom old school.

Étrangement, les acteurs stars des ‘80s se retrouvent aussi aujourd’hui à jouer sur ABC Family et cela semble également fonctionner, probablement parce qu’ils offrent une certaine familiarité aux parents qui regardent la télévision avec leurs enfants. C’est un passage de relais entre deux générations et aucunement un voyage nostalgique.

En tout cas, sur les networks, il est peu probable que les grilles se remplissent rapidement de nouvelles comédies vendues sur des acteurs que l’on admirait il y a 20 ans. À dire vrai, quand on voit le succès rencontré par les sitcoms récemment, il ne serait pas étonnant qu’il y en ait moins de commandées, mais c’est un autre sujet.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link