L’après Silas, le nouveau défi à surmonter de The Vampire Diaries

The Vampire Diaries (saison 5)

Quand The Vampire Diaries a fait son retour pour une cinquième saison, celui-ci se faisait sous le signe du changement obligatoire. La création du spin-off The Originals amputait le show de plusieurs de ses personnages avec le départ de la famille Mikhaelson pour la Nouvelle-Orléans.

Malgré le fait que cela aurait dû avoir lieu plus tôt – série dérivée ou non –, nous y étions enfin et il y avait tout de même de quoi s’inquiéter. En somme, The Vampire Diaries pouvait-elle vraiment remonter le niveau en perdant une part de ses meilleurs personnages/acteurs ? Deux choix s’offraient à nous : soit la série continuait à s’enfoncer, soit elle en profitait pour se relever.

La première bonne surprise fut alors de constater la vitesse à laquelle la série s’est adaptée. Là où le départ des Originals pouvait se poser comme un gros défi pour les scénaristes, il n’en sera rien. Le  véritable défi ne se trouvait donc pas là, mais aux côtés de Silas.

Introduit au sein de la saison 4, Silas est un antagoniste qui est à ce moment-là une menace un peu abstraite, avant tout, à cause du fait qu’il peut prendre l’apparence de n’importe qui. Cela va changer quand on découvre qu’il a le visage de Stefan, offrant alors la possibilité à Paul Wesley de jouer de nouveau les méchants – ce pour quoi il est naturellement bon.

Dans l’univers des séries fantastiques à la Vampire Diaries, les ennemis s’enchainent, et le plus souvent, il faut que le nouveau soit plus fort que le précédent. C’est donc ce que sera Silas : le plus puissant et dangereux être surnaturel qui aura croisé la route d’Elena, Damon, Stefan et Cie.

Il devient ainsi l’un des personnages les plus emblématiques, autant par ce qu’il symbolise que par son apparence ou sa personnalité. Silas aura permis au show de faire quelque chose qu’il n’avait pas fait depuis longtemps : enrichir sa mythologie en plaçant nos héros au cœur d’une situation qui les dépasse. Car durant ce début de saison 5, c’est avant tout une opposition entre Silas et la sorcière Qetsiyah qui verra le jour, faisant des protagonistes de la série de pions dans la partie qui se mène. Ils sont tous les deux instables pour être gentils – on pourra aller jusqu’à fous – et ils sont très puissants. Une histoire d’amour et de haine les motive, et ils n’ont aucun problème à se débarrasser de ce qui se trouve sur leur route ou manipuler autrui pour obtenir ce qu’ils veulent.

The Vampire Diaries retrouve ainsi avec ce duo une énergie qu’elle n’avait pas eue depuis longtemps, des épisodes rythmés, où action et humour s’entremêlent en nous fournissant des twists réellement efficaces et de grosses et bonnes surprises. En somme, la série enthousiasme de nouveau et réussi même à surprendre – ce qu’elle n’arrivait plus vraiment à faire. Avec Silas et Qetsiyah viennent aussi des réponses à des questions qu’on n’attendait presque plus, à l’image de l’origines des dopplegangers, mais aussi une meilleure implication de certains personnages secondaires – à l’instar de Bonnie et Catherine.

Bien entendu, toutes les bonnes choses ont une fin et, cette fois-ci, avant que l’intrigue ne perde sa fraicheur, elle fut menée à son terme pour que les personnages puissent en partie retourner à leur existence.

C’est là que le nouveau défi de The Vampire Diaries voit le jour. Avec Silas, elle a atteint un niveau qualitatif qu’elle n’avait plus eu depuis longtemps, et cela implique que, maintenant qu’il est parti, elle doit trouver un moyen de ne pas retomber et c’est bien ce qui sera le plus difficile.

Il y a peu de chance que l’on retrouve un adversaire du calibre de Silas, mais The Vampire Diaries peut évidemment encore créer des ennemis aussi ambitieux que dangereux. C’est tout à fait possible, surtout si elle sait habilement y mêler son histoire et bien utiliser ses personnages.

Elle a donc déjà commencé à amorcer son virage – tout en douceur – avec Augustine, une société secrète qui mène des expériences sur des vampires. Les enjeux ne sont pas aussi énormes, mais cela se présente tout de même comme une opportunité pour explorer d’autres aspects de la mythologie du show qui ont été laissé de côté – comme l’histoire de la famille Gilbert.

D’une certaine manière, il y a alors l’espoir de voir la série continuer dans la bonne direction en explorant ses personnages et son univers surnaturel, mais aussi  la crainte qu’elle retombe trop dans certains de ses travers, avec une grosse mise en place qui tire en longueur et des relations sentimentales qui exploitent toujours les mêmes ressorts.

Cela ne sert à rien de mentir, l’après Silas ne sera pas facile, mais ce n’est pas insurmontable. Il est juste toujours fort compliqué pour une série, quand elle monte ainsi le niveau, de réussir à le conserver tout du long d’une saison – et même sur la suivante.

 

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link