L’art de la rupture

Parenthood saison 5

Cet article aborde une storyline de la saison 5 de Parenthood.

Le parcours d’un couple est toujours compliqué dans les séries télévisées. Si certains parviennent à traverser les épreuves pour en sortir plus fort, il y en a qui se sont brisé en plein vol. Pilier du twist, la rupture est un événement qui s’inscrit dans la continuité d’une storyline ou qui vient la chambouler, justement. Elle peut être là pour choquer le spectateur, mais elle est plus rarement abordée naturellement, lorsqu’un couple est en bout de route, essoufflé et qu’il s’agit de raconter la fin logique de son histoire.

Régulièrement, les ruptures sont des rouages scénaristiques qui viennent compliquer des romances, mettre à un terme à d’autres qui n’était jamais destiné à durer. On prend des détours scénaristiques pour créer du drame, de l’attente, de la tension entre personnages avant de rassembler ceux qui sont « faits pour être ensemble ». Dans l’univers de la sitcom, par exemple, Ross et Rachel de Friends sont deux dignes représentants de ce processus ; leurs relations se soldant par un échec cuisant (quelques mariages et quelques divorces) pour les amener à la conclusion qu’ils ne peuvent se passer l’un de l’autre. Les scénaristes de How I Met Your Mother l’avaient eu aussi bien compris avec Ted Mosby et ont fait des ruptures une grande composante du show. Dans ces deux cas, les séparations jalonnent l’histoire des personnages et si elles font des dégâts, on sait pertinemment qu’ils trouveront le bonheur.

La rupture n’est pas invariablement dépeinte avec réalisme, néanmoins on peut se tourner vers la série familiale pour espérer voir la question être aborder de manière plus authentique. Dans ce domaine, Brothers & Sisters aura ainsi s’intéresser plusieurs fois le sujet. Les prétendants pour les Walker, la famille au cœur du show, étaient rares et on suivait alors le développement de chaque couple. Certes, la série a toujours voulu se concentrer sur des moments joyeux, mais cela ne l’a pas empêché de mettre en scène des séparations et cela ne se faisait pas en deux épisodes. Que ce soit Sarah et Joe ou Justin et Rebecca, l’entente n’était plus là, des problèmes de compréhension ou de compatibilité de vie avaient fait leur apparition. Rebecca n’était pas prête à faire des concessions sur ses envies, Justin ne la comprenait plus, ils n’étaient plus en phase, mais il faudra attendre pour que la rupture soit pleinement envisagée.

La rupture, en vérité, fait partie de l’existence, comme l’illustre Parenthood au cours de sa cinquième saison et pour cette raison, les scénaristes ont choisi d’en faire autant un évènement qu’un non-événement. Cette dernière est choquante parce qu’elle touche Joe et Julia, un couple uni en apparence. Aucun point de vue n’est alors favorisé et l’histoire se développe en fournissant autant d’importance à la vision de Julia qu’à celle de son mari. Les reproches de ce dernier ont ainsi le même poids que le désir de sa femme de garder sa famille unie. Aucun argument n’est négligé et il semble difficile – et donc d’autant plus pertinent et juste – de statuer d’un côté ou de l’autre. Dans une famille aussi liée que celle des Braverman, seul le divorce pré-antenne de Sarah (et l’écho récent avec Amy) fait « jurisprudence ». Une façon de dire que personne n’est infaillible.

Dans le cas présent, le divorce apparaît comme un non-événement de par la manière dont les scénaristes distillent le problème dans le temps qui est d’ailleurs le principal atout de Parenthood. Le couple se délite et il faut une dizaine d’épisodes pour se rendre compte qu’il a emprunté un chemin inéluctable et qu’un point de non-retour a été atteint. L’émotion en est d’autant plus forte parce que nous n’avons pas été trompés sur la marchandise et que cela arrive vraiment. Le point d’orgue est alors la scène où Julia doit le dire à ses parents, concrétisation de l’explosion de sa famille.

Une fois de plus, Parenthood démontre qu’elle sait s’approcher au plus près de la vie et que même si elle prend son temps, le choc n’en reste pas moins important quand le moment-clé est là. Rompre est un exercice difficile, mais il est souvent nécessaire.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link