Médecin légiste, une profession qui se féminise ?

14 Mar 2012 à 13:15

Qui dit série policière tend forcément aussi à dire médecin légiste. Il faut bien quelqu’un pour autopsier, n’est-ce pas ?

Quand je pense médecins légiste, j’avoue que je pense avant tout à des hommes : Dr Robbins dans CSI, Ducky dans NCIS ou encore Dr Eddie « Fitz » Fitzgerald dans Cracker. Pour autant, il y a toujours eu des femmes qui ont endossé la blouse blanche et laissé leur empreinte, à l’image de Michelle Forbes dans Homicide.

Mais, justement, si la profession n’est pas particulièrement masculine ou féminine sur le petit écran, ces dernières années me sont apparus plus favorables à la femme. En effet, CSI et NCIS sont deux séries avec un bon gros lot de saisons derrière elles. De la franchise de la première, seule Khandi Alexander (sur 5 médecins légistes) était donc une femme.

Pour le coup, maintenant en saison 4, Castle marquait peut-être le premier virage, celui qui signifie qu’il y allait avoir bien des doctoresses à ouvrir des cadavres et faire honneur à Dana Scully dans les saisons suivantes.

Car depuis, le Dr Lanie Parish a été rejointe par le Dr Megan Hunt, héroïne de Body of Proof, et surtout par un lot d’autres qui viennent remplir les rangs même si elles ne sont que des récurrentes : le Dr Harper dans Grimm, Nikki dans Alcatraz ou encore (bien qu’annulée) le Dr Iris Rendelk en début de saison dans Prime Suspect. Et c’est sans compter sur les séries que je ne visionne pas à l’image d’Unforgettable qui a aussi une femme en tant que médecin légiste. Soit un total de 4 nouvelles pour la saison en cours.

Je ne pense pas réellement que la profession se soit féminisée sur le petit écran, ne serait-ce car elles ont toujours été là. Mais, il reste difficile quand même de ne pas noter la tendance : plus la série est récente, plus les probabilités sont en faveur de la femme.

Peut-être qu’il faut remonter le temps pour trouver la source du phénomène et de son évolution. Il a beau ne pas s’être fait un nom chez nous, le Dr Quincy Jones est une institution américaine. Pendant 148 épisodes, Jack Klugman a campé cet emblématique médecin légiste – de 1976 à 1983. Il a laissé son empreinte, et sans le vouloir, il a possiblement aussi posé un certain modèle pour la profession qu’il représentait. Ainsi, quand il n’est pas forcément question d’équilibrer le casting d’un show, le subconscient joue sûrement son rôle. Quand on a grandi avec l’image d’un homme, c’est celle-ci qui ressort forcément sur le papier, puis à l’écran.

Si, au rayon roman, Kay Scarpetta fera son apparition en 1990, c’est au début des années 2000 qu’on pourrait placer le tournant féminin à la télévision avec le Dr Jordan Cavanaugh, incarnée par Jill Hennessy dans Crossing Jordan. La médecin légiste était bien présente avant, que ce soit dans Law & Order ou Homicide, mais elle est ici la tête d’affiche de la série – avant donc Dana Delany dans Body of Proof. Malgré tout, la tendance dont il est question ne s’affirmera que bien plus tard, voire même une fois Crossing Jordan terminée.

Au fond, il ne doit s’agir que de coïncidences, d’un simple concours de circonstances. Il y a de fortes chances pour que la plupart ait été choisie pour une question d’équilibre – comme évoqué un peu plus haut. Dans des séries dominées par des hommes, il s’agit bel et bien de féminiser un brin – ce qui est tout à fait valable dans le cas de Grimm ou Prime Suspect – ou même Castle, où il n’y aurait eu que Beckett sur le lieu de travail à être une femme si Lanie n’avait pas été là au lancement de la série. Elles peuvent aussi, sans surprise, se présenter comme de potentiels intérêts amoureux et/ou jouer le rôle de l’amie (c’est toujours pratique !). Il n’y a pas besoin d’aller chercher très loin pour comprendre, mais qu’importe les raisons, le fait est qu’elles me sont apparues soudainement en plus grand nombre.

Alors, quoi qu’il arrive par la suite, la saison 2011/2012 leur aura été au moins favorable.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link