On ne s’en rend pas compte, mais le temps passe vite. Des fois, au détour d’une conversation, on se dit : ‘Ah bah tiens, j’avais tel âge à cette époque‘. Les années passent et 10 ans plus tard, seulement, on réalise justement que 10 ans se sont écoulés.

Lundi, je suis tombée sur cette photo d’Urgences (voir juste en dessous !), avec Anthony Edwards, George Clooney et Julianna Marguiles. Elle a été prise sur le tournage de l’épisode ‘Of Past Regret and Future Fear’ (4.20), en 1998. J’imagine, tous nos lecteurs ne doivent pas être au courant, mais le beau George fait partie de mes acteurs préférés. Même si aujourd’hui, je pense qu’il est meilleur réalisateur. C’est un autre débat, pas celui de maintenant. J’ai regardé Urgences à sa première diffusion sur France 2. A l’époque, pas de séries en VO, j’étais trop jeune, et ce n’était clairement pas mes parents qui maitrisaient la langue de Shakespeare, bien au contraire. De là est donc né mon début d’amour pour George. Comme pleins d’autres personnes à cette époque.

Il n’y a pas si longtemps que cela, je disais sur un blog que j’avais arrêté la série un an après le départ officiel de George, tout ça car il devait faire 2 sec à la fin de la saison. Cela avait un peu surpris Nakayomi, il s’attendait à ce que j’ai arrêté la série au départ de Carter, et non à celui de Ross. Ma foi, son raisonnement tient bien la route, mais si j’aime beaucoup Noah Wyle (ah, Flynn Carson…), il me fallait plus pour continuer. Mais déjà, sur le coup, je m’étais dit qu’il s’en était passé des choses depuis le départ du Dr. Ross du Cook County.

C’est drôle, à l’époque, Urgences était en prime le dimanche soir, et personne n’avait crié au scandale. C’était un hit, l’une des premières séries à être diffusés à 20h50…

Pour continuer dans cette même vague, et dans le même esprit involontaire, il y a un autre acteur que j’adore (il y en a beaucoup), c’est Robert Downey Jr. Comme George, il est au cinéma aujourd’hui, mais il fut un temps où il était sur mon petit écran (à part que là, je le connaissais déjà avant), c’était dans Ally McBeal, et d’ailleurs pour moi, c’était la meilleure période. Si je parle de cela, c’est que lundi aussi, tiens, je ne sais pour quelle raison obscure, j’avais ‘Every Breath You Take‘ dans ma tête. Et quand je chante cette chanson, je pense toujours à Robert (je ne me rappelle plus le nom du personnage), à Ally, et à Sting, forcément. Et à cette version de cette chanson, que j’adore, et que je vous mets pour finir ce billet. C’était en 2001.

Le temps est quand même passé vite.