Parenthood : des rires et des pleurs (saison 3)

Parenthood ayant déjà deux saisons derrière elle, je mentirais en disant avoir été surprise par la reprise en douceur de la troisième saison. Après tout, c’était aussi le cas pour les deux précédentes. Pour ceux qui ne suivent pas le show – vous devriez si vous voulez tout savoir -, Parenthood suit les déboires de la famille Braverman et, comme le dit le titre, sur ce que cela signifie d’être parent.

La saison a donc repris sur l’anniversaire de Sarah et sa difficulté à voir sa fille grandir ; sur Adam, sans emploi, qui doit trouver sa voie dans un marché concurrentiel avec un bébé en route ; sur Crosby qui veut se lancer dans une nouvelle aventure professionnelle et qui semble enfin être allée de l’avant suite à sa séparation avec Jasmine ; sur Julia et Joe, frustrés par le processus d’adoption ; et sur le début de la fin pour Haddie et Alex.

Il y a beaucoup de monde chez les Braverman, et il va de soi, parvenir à jongler entre tous les personnages en les faisant avancer reste un exercice qui demande du temps et de la patience. C’est pour cette raison qu’il n’y a rien d’étonnant à constater qu’il a fallu encore une fois bien trois épisodes à la saison pour trouver son rythme. En fait, cela est aussi dû au simple fait que tout ce qui a été construit au cours de ces épisodes atteint son apogée dans les deux suivants – l’incarnation même de ce qui fait la force de Parenthood.

De ce début de saison, trois storylines se démarquent à mes yeux. D’abord, l’évolution de la relation entre Haddie et Alex. Le couple avait perdu sa rythmique, leurs scènes étaient encombrées de non-dits pesants qui rendaient ses moments peu naturels et gênants. Et si cela venait quelque peu gâcher les épisodes, ces instants avaient une raison d’être : leur relation était en train de se briser. En toute logique, Haddie ne le voit pas ou surtout refuse de l’accepter, mais Alex a suffisamment traversé dans la vie pour prendre conscience du fossé qui s’est créé. La rupture est alors douloureuse, mais elle est le salut de tout ce qui a été fait avant. Tous ces pénibles passages trouvent une justification, et ce n’est même pas avec Haddie qu’Alex s’offre son émouvante sortie, mais avec la mère de cette dernière, Kristina. Car en se séparant d’elle, il perd finalement une famille de substitution. Alex et Kristina sont superbes dans leurs échanges et les larmes se font plus que ressentir tellement l’émotivité prend à la gorge.

C’est dans ces moments-là que Parenthood brille, rappelant avec grande force ce que sait si bien faire Jason Katims – et qu’il faisait sur Friday Night Lights. La suite s’inscrit peut-être même plus dans cette idée, avec la classique storyline de Julia et Joe qui veulent adopter. Voilà que Zoe, la coffee girl, est enceinte et ne peut garder son bébé. Tout semble alors trop facile, trop cliché, trop télévisuel, malgré le développement loin d’être foncièrement mauvais de la relation de la jeune femme avec Julia. Cette histoire finit vraiment par prendre corps quand Zoe découvre la vie privée de Julia, et rencontre son époux et sa fille. Ces simples instants familiaux pourraient presque être trop idéaux pour être vrai, mais ils transpirent le naturel et donne enfin toutes les raisons du monde de voir la jeune femme emprunter la route évidente que les scénaristes lui destinaient. En un épisode, tout le cliché s’est envolé, supplanté par les rapports humains – le fait qu’elle parte en pleurs était tout simplement la seule chose logique qu’elle pouvait faire.

Parenthood n’oublie bien entendu pas de faire rire entre les multiples crises d’engueulades ou autres moments éprouvants, et de ce côté-là, sans aucun doute, c’est la brillante association professionnelle entre Crosby et Adam qui s’est imposée en ce début de saison.  Les deux frangins se lancent ensemble dans un studio de musique en des temps économiques difficiles qui ne sont pas oubliés, mais où, il ne faut pas non plus laisser ses rêves au placard. Il y a là quelque chose de merveilleusement idéalisé et parfaitement censé et écrit. Ils prennent des risques dont ils sont conscients, mais ils veulent être heureux et se battent pour. Le tout pour terminer avec un gangsta Adam à mourir de rire (et Peter Krause semble avoir totalement été dans le délire). Les disputes et la bonne humeur rythment donc cette association à merveille.

À cela, on peut aisément ajouter des scènes par-ci par-là : Amber qui apprend à Max comment on fait des excuses ; Drew qui s’exprime enfin auprès de la fille qui lui plait ; les sentiments conflictuels de Camille vis-à-vis de la carrière d’acteur de son mari ; l’engueulade de Crosby avec Kristina quand il vient chercher le costume.

Alors, oui, ce début de saison 3 se révèle à l’image des débuts de saisons de Parenthood. Les personnages doivent trouver leurs marques dans leurs nouvelles intrigues, et les éléments se mettent doucement en place. Maintenant, la saison est bel et bien lancée avec tout ce qui fait le charme de la série, où les rires et les pleurs se confondent aisément.

Aller plus loin …

– Lire le bilan Parenthood – saison 1 / acheter la saison 1 en DVD
– Lire le bilan Parenthood – saison 2 / acheter la saison 2 en DVD
Tag Parenthood

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link