Person of Interest se termine, mais la surveillance se poursuit

Person of Interest

On nous surveille. Le gouvernement ne possède peut-être pas encore de machine, mais c’est aujourd’hui un fait établi. Celui-ci ne l’était cependant pas aussi ouvertement lorsque Person of Interest a commencé sur CBS le 22 septembre 2011. Les révélations d’Edward Snowden sur la surveillance globale arriveront en juin 2013, peu de temps après que le show nous ait annoncé que cela se passait.

Au cours des cinq saisons qui composent Person of Interest, Jonathan Nolan, Greg Plageman et leur équipe de scénaristes se seront attelés à déconstruire les dérives de notre système et les sacrifices que nous sommes prêts à faire au nom de la sécurité – le plus important étant l’abandon de notre vie privée.

Il y a parfois l’idée que l’on ne trouve pas sur les grands networks américains les meilleurs shows. Pour autant, on ne trouve pas non plus d’œuvres comme Person of Interest sur le câble et, pour rien au monde, je ne lui enlèverais ses composants nous venant d’une chaine comme CBS.

Derrière sa formule à la semaine, cette série d’anticipation aura dissimulé des ambitions dépassant toutes les attentes. En plus de développer une large mythologie qui n’aura eu de cesse de soulever des questions sur la place de la technologie dans notre quotidien, notre rapport avec la machine ou encore la corruption au sein même des gouvernements, Person of Interest pouvait aller encore plus loin grâce à ses épisodes indépendants (ou qui ne l’étaient qu’en apparence).

Si rien ou presque n’a été laissé au hasard, la série de CBS n’aura eu de cesse de revenir sur ce qui définit l’humanité, où notre liberté commence et se termine et le contrôle que l’on possède sur notre existence. Nous avons toujours le choix, une idée qui est présente quasiment d’un bout à l’autre et encore plus dans la dernière saison.

Pour autant, rien n’a jamais été simple. Comme une équation en mathématiques, comme une ligne de code en informatique, Person of Interest n’aura eu de cesse de nous montrer qu’un simple changement peut entrainer dans une direction ou une autre, que la moralité se déplace sur une ligne qui se trouble en fonction de la personne qui interprète ce qui se passe.

La technologie occupe une place aujourd’hui importante. Lever la tête, peut-être y a-t-il déjà des caméras de surveillance dans votre ville. Ce qui est fait pour arrêter le crime et assurer que l’on puisse dormir les yeux fermés est aussi ce qui est destiné à nous empêcher de les fermer et nous rapprocher un peu plus de 1984.

Dans Person of Interest, les méchants et les gentils n’étaient pas forcément méchants ou gentils. Ils étaient surtout des individus avec des convictions, souvent persuadés que ce en quoi il croyait était ce qu’il y avait de mieux pour les autres. C’est pour cela que Root a pu être introduite comme une ennemie et devenir cette alliée prête à tous les sacrifices pour sa cause. C’est pour cette raison que Greer était aussi inquiétant que fascinant.

Car si la Team Machine était celle que l’on soutenait, celle se battant pour notre liberté d’expression et pour que l’on conserve la possibilité de choisir ce que l’on veut – que ce soit bon ou non – Person of Interest aura surtout offert à chaque camp une voix, des idéaux et les moyens de les défendre. Il n’était pas question de diaboliser l’ennemi, mais plus de montrer comment celui-ci avait pu voir le jour jusqu’à même trouver dans ses arguments quelque chose qui pouvait nous parler. Au moins une fois, sûrement, vous vous êtes dit que Greer avait peut-être raison sur ce point-là.

On ne peut arrêter le progrès, dit-on, mais Skynet n’est pas encore là. Après tout, si la franchise Terminator nous a appris quelque chose, c’est bien que cela est destiné à se réaliser et d’une certaine manière, Person of Interest nous aura plus d’une fois entrainée dans cette direction. Il reste néanmoins à nous de décider dans quelles conditions et d’agir pour que cela parte dans la bonne voie et non dans cette ère où les machines auront tout ravagé ou nous surveillerons en continu.

Alors que Person of Interest va s’arrêter, la série n’a pas perdu une once de sa pertinence dans ses problématiques. On pourrait même dire que cela est encore plus important à une période où nos libertés ne cessent d’être redéfinies ou réduites, où l’on ne cesse de voir les failles du système être exploitées au détriment de notre vie privée. Autant dire que tout ce qui a été dit durant tous ces épisodes méritent bien d’être décortiqués encore et encore.

Sans oublier la leçon la plus importante d’Harold à sa création : aucune vie ne vaut plus qu’une autre, et toute vie mérite d’être sauvée.

quotesYou asked me to teach you chess, and I’ve done that. It’s a useful mental exercise. And through the years, many thinkers have been fascinated by it. But I don’t enjoy playing. Do you know why not? Because it was a game that was born during a brutal age when life counted for little and everyone believed that some people were worth more than others. Kings and pawns. I don’t think that anyone is worth more than anyone else. I don’t envy you the decisions you’re gonna have to make. And one day I’ll be gone and you’ll have no one to talk to. But if you remember nothing else, please remember this chess is just a game. Real people aren’t pieces. And you can’t assign more value to some of them than to others. Not to me. Not to anyone. People are not a thing that you can sacrifice. The lesson is that anyone who looks on the world as if it was a game of chess, deserves to lose.

Tags : Person of Interest moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link