Cold Case

J’ai souvent lu – et je lis toujours – des amateurs de séries tv dire qu’ils n’avaient rien à voir « en ce moment », que c’était une période de « disette », ou tout simplement qu’ils n’avaient rien à regarder. Wow ! Une chose est sûre, jamais je ne dirais une chose pareille. Déjà, j’ai plein de séries en DVD que j’ai tout le temps envie de visionner, mais je n’ai jamais l’occasion de les mettre dans la platine. Ensuite, même si j’ai vu beaucoup plus de séries que la moyenne, beaucoup plus, il y en a régulièrement que j’ai envie de regarder. J’admets aussi que je suis atteint d’une sorte de soif inassouvissable qui me pousse à continuellement vouloir découvrir de nouvelles choses. Par faute de temps, j’ai canalisé cela dans deux niches culturelles facilement accessibles, le cinéma et la série tv, donc.

Je ne suis pas en manque, car  j’ai de quoi satisfaire cette addiction. Malgré cela, ou plutôt, à cause de cela, je suis quand même exigeant, préférant ne pas gaspiller mon temps si précieux dans le visionnage de fictions sans intérêt – à mes yeux.

Bien entendu, à chacun ses passions, et surtout, à chacun la façon de les gérer. Cela dit, je pense que beaucoup trop de ses amateurs de séries TV ont tendance à vouloir du neuf et uniquement du neuf, privilégiant des séries contemporaines à la qualité parfois des plus variables à d’autres plus anciennes, voir achevées, mais qui méritent tout autant, voir plus.

Ce matin, en faisant la news casting, j’ai fait une petite recherche pour voir ce que Morris Chesnut a fait dans la série tv dernièrement. Surprise son dernier véritable rôle de régulier date de la série C-16. Je ne sais pas si vous vous en souvenez, c’était avec Eric Roberts, D.B. Sweeney et Angie Harmon. A l’époque, je n’avais d’ailleurs pas beaucoup d’estime pour cette actrice qui sortait tout juste de Baywatch Nights, et donc, elle n’était pas encore apparue dans Law & Order. Oui, c’est vieux, comme diraient certains, car ça date de 1997. Mais qui s’en souvient vraiment ? Cette série n’était pas nulle, elle avait juste un intérêt limité. Le temps a passé et on l’a oublié, pas que ce soit une grande perte me direz-vous. Certes, mais quand on y pense, parmi toutes ses petites séries qui ne font que des saisons de 13/22 épisodes avant de disparaître, combien valent le coup, aujourd’hui d’être découverte ? Et surtout, combien de shows que l’on regarde aujourd’hui mériteront d’être (re)découverts dans la prochaine décennie.

Cela n’engage que moi, mais je trouve que la production américaine des 2-3 dernières années n’est pas véritablement mémorable. Il y a de bonnes choses, mais la moyenne n’est pas très élevée. Il y a plein de raisons pour expliquer ça, j’ai quelques idées sur la question, mais c’est un autre débat.

Donc, l’Histoire (avec un grand H) de la série TV s’écrit continuellement et continuera longtemps on l’espère. Le problème, c’est qu’elle n’est pas consultable aisément, elle se transmet  presque à l’orale – enfin, plus sur internet, c’est juste une façon de parler -, ce qui fait que beaucoup se perd, car il y a besoin d’énormément de curiosité pour réussir à découvrir de nouvelles choses qui ne sont pourtant pas si vieilles et dépassées que cela.

Je me suis un peu égaré, mais je reviens à mon point de départ, vous allez voir.

En gros, quand vous avez l’impression qu’il n’y a rien à regarder, au lieu de vous résignez, chercher à savoir ce que vous avez manqué rien que l’année dernière, ou celle d’avant. Pas besoin forcément de remonter très loin, mais la quantité de séries produites, et pas qu’aux USA, est grandes. Il y en a pour tous les gouts, certes, mais surtout, on n’a jamais le temps de tout voir. Beaucoup de séries tombent rapidement dans l’oubli, car aujourd’hui tout va très vite et il est facile de passer à côté de quelque chose qui n’aura pas attiré les foules, mais qui pourrait vous plaire. Par exemple, la saison dernière, il y a eu Journeyman. La série mérite le coup d’œil et pas qu’un peu, mais les Américains n’ont pas accroché, du coup, elle est finie (et a une fin). Il y a de ça 13 ans, la Fox a lancé Profit. Aux USA, ce fut le bide, pas en France. Elle est culte par chez nous, mais elle reste malgré tout peu connue, car le temps passe et les gens la regardent moins. Du bon, du moins bon, certaines font plusieurs saisons, d’autres non, mais elles sont très nombreuses et vous (et moi) ne les avez pas toutes vues.

Il y a toujours à regarder, et jamais assez de temps pour le faire.

Pour finir, il y a quelque temps, je feuilletais le « Guide Totem des séries TV » de Martin Winckler et Christophe Petit. Je l’ai constamment à portée de main. Bref, cet excellent ouvrage date d’il y a 10 ans et je me disais qu’il serait pas mal d’en faire une mise à jour. Je songeais m’y atteler au format PDF comme feu l’eMag. Malheureusement, le temps nécessaire à un tel travail est énorme, j’ai donc gardé l’idée en tête. Peut-être que cela deviendra un jour concret, mais en attendant, je pense qu’il faudrait vraiment une œuvre de ce calibre, pas une simple base de données comme il y en a tant sur le net, non, un livre qui répertorie ce qui est de qualité et indispensable dans la vie d’un sériephile. À méditer donc.