The CW, un network bipolaire

Cult, nouvelle série The CW

Alors que The CW a déjà annoncé les renouvellements pour la saison prochaine de The Vampire Diaries, Arrow et Supernatural, le network lance mardi soir Cult, nouveauté de la mi-saison à dix mille lieux de The Carrie Diaries.

Cult – création de Rockne S. O’Bannon – se présente comme un thriller avec Matt Davis dans la peau d’un journaliste qui part à la recherche de son frère, dont la disparition serait lié à une populaire série télévisée.

Le show prend alors la place d’Emily Owens M.D. qui fut annulée au bout de 13 épisodes et est donc diffusé après Hart of Dixie. En terme d’ambiance, difficile de faire plus distinct en la matière et c’est justement un des problèmes de The CW à l’heure actuelle.

En 2011, Mark Pedowitz a succédé à Dawn Ostroff à la tête du network et il souhaite quelque peu réorienter la chaine – qui vise avant tout les jeunes femmes. Il ne s’agit pas pour autant de changer de cible démographique, mais tout simplement de l’élargir. Cette décision est aussi logique que nécessaire pour la survie de la chaine qui se doit d’évoluer pour continuer.

Après des années de Gossip Girl et consorts, The CW a dû aussi faire face à ABC Family qui séduit en grande partie la même cible démographique et bouffe clairement des parts de marché à la chaine qui, avec moins de 10 ans d’existence, est toujours en lutte pour trouver autant sa place que son identité.

À l’heure actuelle, The CW apparait comme un network bipolaire, cette mi-saison en étant l’illustration parfaite. D’un côté, la chaine lance The Carrie Diaries, prequelle de Sex and The City qui est là pour prendre la suite de Gossip Girl ; de l’autre, elle propose Cult, show qui s’inscrit bien plus dans l’héritage Supernatural ou la nouveauté Arrow. Il n’y a en fait plus ou moins que The Vampire Diaries qui réussit à associer les deux pans de la personnalité de la chaine avec succès – point de vue audimat, la qualité n’étant pas en question ici.

Ce n’est pas pour autant nouveau, car en y regardant de plus près, le network a déjà tenté à plusieurs reprises d’élargir son public, comme le démontre Runaway, Life is Wild ou même Easy Money – toutes vite annulées.

Quand les chaines cherchent justement à sortir de leur cible démographique de base, il n’est pas rare que cela échoue. En dehors de The CW, ABC est sûrement celle qui s’y essaie aussi régulièrement avec un succès souvent limité.

L’identité d’une chaine est sans aucun doute difficile à modifier, et cela doit l’être encore plus de nos jours. Il ne s’agit pas tant de qualité, mais de parvenir à séduire un spectateur différent sur sa chaine ; celui-ci navigue entre les craintes à s’investir dans une nouveauté qui serait vite annulée, les séries déjà suivies à la semaine et le visionnage sous d’autres formes (le binge-watching faisant couler beaucoup d’encre). Il y a alors de quoi justifier le comportement quelque peu névrosé d’un network qui doit attirer publicitaires et téléspectateurs – et satisfaire les deux.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires