The Walking Dead : morte pendant 35 minutes - Critictoo Séries TV

The Walking Dead : morte pendant 35 minutes

Après une saison 1 hautement mouvementée (ironie …), The Walking Dead était de retour à l’automne avec la première partie de sa seconde saison. 7 longs épisodes pour continuer à explorer ce qu’être humain signifie réellement.

Du moins, je suppose en imaginant que la série tente bel et bien d’accomplir quelque chose vu que le rythme choisi empêche que cela soit de donner le jour à de l’action et du divertissement pop-corn.

À l’approche du retour du show le 12 février pour sa seconde moitié de saison, une question légitime se pose : The Walking Dead vaut-elle toujours qu’on la regarde ?

Au cours de la première partie de saison, Rick Grimes, sa femme, son gosse, son ami psychopathe, Andrea, Dale, Daryl, Glenn, Carol et le quota racial qui n’intéresse pas les scénaristes cherchent à retrouver un semblant d’existence. Ils avancent dans ce monde post-apocalyptique où les routes et les forêts sont parfois occupées de zombies – car il faut bien un peu de violence sporadiquement.

The Walking Dead compense son absence de rythme par des scènes ragoûtantes, bien qu’en nombres limités. La passivité ambiante aide sans doute à rendre ces moments plus marquants et comme le show n’en abuse pas, au moins, cela fait toujours un peu son effet.

Bien entendu, ces passages pourraient avoir de plus grosses répercussions si la moitié des personnages n’étaient pas en pleine désillusion. La disparition de Sofia dans le premier épisode de la saison sert alors de symbole : aucun d’eux n’a les pieds sur terre, même ceux qui sont rapidement conscients de ce qui a pu arriver à la gamine. Dans un grand moment de stupidité scénaristique, la petite Sofia a échappé à la vigilance de tout le monde et n’a pas écouté Rick. À chaque épisode, les recherches seront menées et peu d’espoir en ressortira. En fait, cela servira avant tout à explorer les protagonistes, ce qui fut plutôt concluant pour Daryl, particulièrement agaçants pour Andrea ou Shane.

Le groupe dirigé par Rick se retrouvera dès le second épisode à la grange du vieux Hershel, pied-à-terre qui réduit les dépenses budgétaires, reconnecte avec l’intrigue de la bande dessinée et nous ramène aux désillusions des personnages. Le problème évident est que personne ne veut confronter la réalité, et il n’y a peut-être justement que Rick qui semble réussir à conserver une once d’espoir sans pour autant se mentir ; ce qui est plutôt ironique quand on songe au fait qu’il parait le plus souvent à l’Ouest, mais qu’il est au fond celui qui aura pris le plus de risques, malgré les propos ignares de Shane.

Si The Walking Dead a un problème, il porte justement ce nom : Shane. Il est difficile de saisir que personne n’a pris son flingue pour le buter, ou au moins lui tirer une balle dans le bras ou la jambe, ne serait-ce que pour lui remettre les idées en place. Il vient consumer tout ce avec quoi il rentre en contact. C’est à se demander comment Lorie réussit pour garder son calme quand il lui adresse la parole, tellement son regard malsain ferait fuir n’importe quelle personne normalement constituée. Ces beaux discours sur les Walkers nous ramènent au fait que, plus que les morts, Shane est le mal du groupe – et pire pour nous, Shane est le mal qui ronge la série et qui détruit les personnages. Andrea, si prometteuse, a perdu tout son intérêt dans sa crise existentielle psychologique ridicule, remettant sur Dale la responsabilité, et remontant la pente avec le pire des êtres humains présents près d’elle. Tous les hommes de ce groupe sont des gens bien. Même Hershel, ce vieux réac ’, est quelqu’un de bien. Après tout, les comportements sont compréhensibles, tout le monde fait avec ce qu’il a et sa conscience, se raccrochant à ce qu’il peut. Pas Shane. C’est une plaie, une immonde créature que personne ne veut tuer et cela en devient plus que douloureux.

Ils sont alors tous là, à chercher à retrouver un semblant de vie qu’ils n’auront plus jamais alors que moi, je suis écrasée par le soleil de la saison, à moitié amorphe devant les épisodes où presque rien ne se passe. Presque, car, en général, le rappel et la scène de fin suffisent. C’est tout ce qu’il faut pour suivre l’évolution de ces épisodes. Au grand maximum : entre 5 à 10 minutes. Le reste du temps, la série cherche à donner une profondeur à ses personnages qui ne prennent pas vie à cause de réflexions stupides, d’une introspection plate et sans intérêt, d’une absence d’émotions déconcertante.

Difficile alors de trouver des arguments pour justifier de poursuivre. The Walking Dead a trouvé le moyen d’être encore plus lente qu’elle ne l’était déjà et d’exacerber ses défauts. J’aimerais croire que dans la seconde partie de saison, des changements commenceront à se faire ressentir, que Michonne viendra tous les zigouiller et que tant de souffrances en valaient la peine. J’admets, je n’en suis pas totalement convaincue, mais j’ai un peu le droit de rêver.

Aller plus loin …

– Lire les critiques par épisode de la série.
– Se procurer la bande dessinée Walking Dead.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link