Ce titre fait référence à ce que j’espère qu’Erica dira à son fils dans le prochain épisode de « V ». Depuis combien de temps n’avions-nous pas eu l’opportunité de regarder passivement la stupidité illustrée à un tel niveau par un personnage qui, ne l’oublions pas, n’est pas censé être à ce point stupide pour commencer ?

Certes, certains me répondront que Claire Bennett en tenait déjà une bonne couche, mais je n’ai pas le souvenir qu’elle soit parvenue à ce niveau olympique.

Le fait est que Tyler a plus ou moins une excuse, son ADN aurait moins de similitudes avec celui de l’humain basique que le chimpanzé moyen. Étonnement, il arrive à s’habiller tout seul, à formuler des sons, à comprendre comment se déplacer, et il semble qu’il fasse sa toilette tout seul. Sans oublier qu’il a « séduit » Lisa, la blonde sexy qui sert de fille à la commandante suprême des extra-terrestres – et personne ne trouve ça bizarre ?? Certes, venant de l’espace, Lisa n’est pas familiarisée avec le niveau intellectuel moyen des êtres humains et pense probablement que Tyler est un spécimen prometteur, même si, de toute façon, c’est sa mère qui l’a choisi pour elle. Et on se demande pourquoi elle voudrait se rebeller, franchement.

Quoi qu’il en soit, même sans les extraterrestres, Tyler est juste ce que tout parent digne de ce nom n’espère pas que son enfant devienne : un crétin arrogant et ignare.

Cela nous amène donc à une question simple : qu’est-ce qui a bien pu arriver aux scénaristes de « V » pour qu’ils atteignent le point où ils trouvent pertinent de nous montrer un tel adolescent à l’écran ?

Quelqu’un a-t-il des traumatismes à soigner ? Pourquoi ne pas aller consulter un psychiatre à la place ? Nous n’avons rien fait pour mériter un tel spectacle !

Plus sérieusement, il serait intéressant de savoir quel processus créatif se cache derrière l’entretien de la stupidité de Tyler. Après la première saison durant laquelle les critiques n’ont pas cessé de pleuvoir contre le fils de l’agent Evans, on nous a annoncé qu’il serait mieux. Est-ce qu’aller vandaliser une église et oublier sur place son téléphone (parce qu’il n’arrive pas à le tenir dans sa main !) est la meilleure amélioration possible ? Je ne crois pas. Certes, j’approuve la réduction de ses lignes de dialogues, mais ce n’est pas suffisant.

Pour rappel, l’insupportable fils de Mike Donovan, dans la mini-série originale, était soigneusement stocké dans le vaisseau des envahisseurs. Loin de nous, il ne pouvait pas faire de mal. Une telle stratégie aurait clairement pu sauver « V » de quelques misères.

Sur ce dernier point, n’allons pas supposer que supprimer Tyler pourrait sauver la série, car il faudrait vraiment plus que ça. Vraiment plus.

Les séries de genre sont en crise sur le petit écran américain. La qualité ne fait que chuter, en particulier sur les networks qui nous proposent des choses de plus en plus limite. Heureusement, FOX est là avec Fringe pour remonter la barre. Les spectateurs ne sont quand même pas dupes et la qualité ne va pas remonter, les séries vont juste disparaitre. C’est probablement le moindre des maux, car il est préférable d’attendre un retour convaincant qu’entretenir ce que l’on a actuellement.

Quand on pense qu’un Tyler existe, il est difficile de ne pas trouver le futur de la science-fiction à la tv un peu triste.

Stupid !