Beautiful People – Saison 1

Simon Doonan vit à New York et appartient au ‘beautiful people’. Mais avant d’en arriver là, il a grandi à Reading, dans un environnement complètement différent.

Beautiful People est une nouveauté BBC Two, comédie de 30 minutes, composée de 6 épisodes. La formule est la même à chaque fois : Simon, adulte, vit à New York, parmi les Beautiful People, avec son copain, et possède une boutique. À chaque fois, un objet en particulier va entrainer un  bond dans le passé, pour découvrir en 1997, comment il a obtenu : son vase, son nez (cassé), sa poupée  Posh, et autres…

L’esprit de la série est un peu déluré. Simon, et son meilleur ami Kyle – qui préfère se faire appeler Kylie – vivent l’un en face de l’autre, et ne rêvent que de quitter leur petite ville paumée pour Londres. Ils aiment des trucs de filles, ont des gestes efféminés, dans un univers où la sophistication n’est pas de mise. Simon vit avec ses parents, sa sœur, ainsi que sa tante aveugle – qui n’est pas sa tante, mais plutôt la meilleure amie de sa mère. Le tout se déroule sous fond de musique de l’époque, avec des situations pas toujours crédibles, et l’imagination de Simon pour, à l’occasion, colorer le décor.

Au cours de ces six épisodes, la série ne va pas faire preuve d’ingéniosité, et une fois passer le pilote, et l’agréable surprise qualitative, la série sera sympathique à suivre, si on adhère à l’ambiance, mais n’aura aucunement la volonté de monter ses standards. C’est comme un formula show, et chaque semaine, Simon nous raconte une nouvelle histoire.

La force de la série se joue en partie sur la musique, bien rythmée, qui nous replonge dans l’Angleterre de l’époque, et qui contrebalance bien avec la pauvreté environnante, dont on ne fait jamais état, et dont en fait, personne ne se plaint. Ils mènent leur vie, et c’est Simon qui nous le raconte, alors que lui, rêve de quitter le coin. Et justement, les acteurs, Luke Ward-Wilkinson – l’interprète de Simon – en tête, sont tous excellents, assumant complètement les exubérances de leurs personnages, et donnant vie à des situations ridicules, comme si pour eux, c’était tout bonnement naturel, acceptant complètement leur personnalité, que ce soit la fille un peu facile, la mère qui boit trop, ou le fils gay.

Beautiful People est une série qui évolue dans son propre monde, coloré, gentil et pétulant. Ainsi, on passe un peu de temps agréable devant le programme, on s’attache aux personnages, sans vraiment en demander plus. Il ne faudrait pas, car la série ne pourrait alors remplir nos attentes. Mais si on cherche juste à se divertir sans contrainte, et avec un peu de légèreté, la série le fait très bien.

Pour en savoir plus sur la série, vous pouvez lire tous nos billets et articles sur Beautiful People.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link