Aller au contenu
Bilans de Saisons Le Tour du Monde en 80 Jours Saison 1 : Que vaut cette nouvelle adaptation de Jules Verne ?

Le Tour du Monde en 80 Jours Saison 1 : Que vaut cette nouvelle adaptation de Jules Verne ?

  • par
  • 3 min read

Le Tour du monde en quatre vingts jours Around The World In 80 Days BBC - Le Tour du Monde en 80 Jours Saison 1 : Que vaut cette nouvelle adaptation de Jules Verne ?

Qui ne connait pas l’histoire ? Un gentleman du nom de Phileas Fogg prend le pari qu’il peut faire le tour du monde en 80 jours. Il embarque alors avec son fidèle valet, Passepartout, dans une aventure le menant aux quatre coins du globe. Publié en 1872, ce roman de Jules Verne demeure l’une de ses œuvres les plus connues, mais également l’une des plus transposées. Du film de 1956 avec David Niven à l’adaptation télévisuelle de 1989 avec Pierce Brosnan, en passant par des dessins animés, des pièces de théâtre ou même des jeux vidéo, une question émerge : y a-t-il encore quelque chose à tirer de ce tour du monde en 80 jours ?

C’est ce que pense cette nouvelle série, production européenne en 8 épisodes qui arrive sur France 2 dès ce lundi, pour 3 semaines. Reprenant le pitch du roman, cette adaptation s’appuie sur la présence du charismatique David Tennant (Doctor Who, Broadchurch, Staged) dans le rôle de Phileas Fogg, mais également sur l’envie de retrouver l’esprit du bouquin tout en modernisant cette histoire.

En effet, cette version 2021 tient à renouer avec un genre de moins en moins présent sur nos écrans : le récit d’aventures. Le Tour du Monde en 80 jours va vous trimbaler aux quatre coins du monde avec ce qu’il faut de dépaysement, d’aventures dangereuses et de situations cocasses. Tout cela dans cette atmosphère victorienne en pleine révolution industrielle qui confère à l’ensemble ce petit quelque chose purement british et idéal pour cette période de Noël. Car oui, l’ambition première de cette création internationale est de proposer un divertissement familial qui émerveillera autant les enfants que les adultes.

Mais forcément une œuvre de plus de 150 ans avait besoin d’un petit coup de plumeau afin d’éviter toute sensation de désuétude. Ainsi, la série s’appuie notamment sur une réalisation dynamique et moderne qui rend grandiose cette aventure et aime par moment jouer avec quelques effets très Sherlockien. La narration suit le mouvement en ajoutant à l’ensemble une certaine malice. Enfin, les scénaristes sont venus, ici et là, triturer l’œuvre pour mieux l’imbriquer à son époque. Ainsi, le policier Fix poursuivant Phileas Fogg et Passepartout tout au long du récit est devenu une journaliste, Abigail Fix (Leonie Benesch), chargée de narrer les exploits de ce pari. Le récit ajoute également un amour perdu à Phileas Fogg, afin de donner plus de chair au personnage qui se trouve impeccablement retranscrit par un David Tennant au charme éternel.

En bref, cette nouvelle adaptation du roman de Jules Verne est absolument parfaite pour la saison. Elle vous entrainera dans une aventure à la saveur familière, mais qui, à travers certains de ses choix, aura l’odeur du neuf. Déjà renouvelé pour une saison 2, on doit bien avouer avoir un peu hâte de repartir en voyage avec David Tennant.