Legends of Tomorrow Saison 6 : Des histoires d’aliens et une bonne dose de magie pour une saison en demi-teinte

Legends of Tomorrow Saison 6 - Legends of Tomorrow Saison 6 : Des histoires d'aliens et une bonne dose de magie pour une saison en demi-teinte

Au fil des saisons, les Légendes nous ont montré être capables de surmonter bien des défis. Qu’il s’agisse de combattre des monstres ou des méchants de l’Enfer, de traquer des anomalies et sauver l’histoire, ils ne sont pas à une mauvaise idée près pour fournir du divertissement, du rire et de l’émotion comme personne ne le fait dans l’Arrowverse.

La saison 6 de Legends of Tomorrow place Sara Lance (Caity Lotz), Ava Sharpe (Jes Macallan) et l’équipage du Waverider face à une nouvelle menace : des aliens ! Suite au kidnapping de Sara, cette mission devient personnelle, mais il faudra faire preuve de ressources pour surmonter ce nouveau défi. Alors, les légendes ont-elles réussi à s’imposer face à ce nouvel ennemi venu d’ailleurs ?

La cinquième saison de Legends of Tomorrow a été marquée par les départs de Ray, Nora et Charlie. Elle nous introduisait également Astra (Olivia Swann) qui est maintenant régulière et membre à part entière de l’équipage de Waverider qui, pour cette nouvelle saison, accueille Spooner (Lisseth Chavez). Cette dernière est recrutée pour sa capacité à sentir les aliens et pouvoir communiquer avec eux.

Les départs et arrivées sur le vaisseau nous assurent que l’équipe reste dynamique, facilitant l’exploration des personnages grâce aux personnalités hautes en couleur qui cohabitent. Et si les scénaristes ont toujours fait preuve de talent lorsqu’il s’agissait d’intégrer un nouveau membre au Waverider, Spooner ne fait pas une entrée tonitruante dans l’univers de la série. Comme tous les autres, elle possède son bagage personnel — trop classique pour la série. Elle trouve aussi progressivement son style, avec un penchant pour les armes et une amitié avec Astra qui aide les deux femmes à légitimer leur place sur le vaisseau.

Surtout, Spooner intègre une équipe qui n’est pas au meilleur de sa forme pour une intrigue qui ne fait pas non plus d’étincelles. Sur papier, on peut imaginer que l’idée des aliens collait parfaitement au ton décalé de la série qui rappelle très vite avec Gary qu’elle se fiche bien de la cohérence pourvu qu’elle puisse divertir avec le petit brin de folie qu’on lui connait.

Mais, il y a malheureusement un, mais, l’équipe créative ne fait qu’injecter la composante alien sur une formule bien établie, avec par-dessus les problèmes liés au COVID en termes de production. De ce côté-là, disons-le, la série s’en tire plutôt bien, même mieux que d’autres. Car s’il n’y a pas de doute que cela a affecté la gestion des personnages, tout le monde a déjà l’habitude de tout faire avec deux bouts de ficelle. Par contre, on tourne vite en rond avec l’alien de la semaine sans avoir la sensation que la mythologie de la série s’étoffe. Et, tristement, on fait face à un méchant dont on n’a rien à faire.

Introduit assez tôt dans la saison, Bishop (Raffi Barsoumian) est le fondateur d’AVA Corporation souffrant d’un complexe de Dieu. Cet excentrique convaincu d’être le sauveur de l’humanité n’est pas ce qu’a fait de pire la série (personne ne pourra détrôner Vandal Savage), mais il est malgré son intellect et ses talents musicaux loin d’être aussi divertissant qu’escompté. Le ton décalé en viendrait à être au détriment du personnage qu’il est difficile de percevoir comme véritablement dangereux.

Dans son ensemble, la saison souffre d’une écriture que l’on pourrait qualifier de négligée. D’habitude plus inspirées, les scénaristes de Legends of Tomorrow ont ici du mal à doser et tombent trop souvent dans une tonalité décalée au détriment d’une montée des enjeux. Cela affecte également la gestion des personnages qui, s’ils finissent tous par avoir leurs moments, peinent parfois à avoir quelque chose à faire. Pour cette raison, Behrad (Shayan Sobhian) aura bien trop de temps pour embrasser sa nature de stoner.

Pourtant, l’équipe créative peut faire monter un peu la pression quand il le faut, comme ce sera le cas avec John Constantine (Matt Ryan). De sa relation avec Zari (Tala Ashe) à son addiction à la magie, les multiples facettes du personnage sont explorées pour mieux retourner à ce qui définit le magicien. John et sa part d’ombre aident à tirer la saison vers des enjeux à la fois plus sérieux et plus émotionnel.

Ce drama plus sérieux donne à des épisodes conceptuels comme « Bored on Board Game » (qui nous livre une sorte de Cluedo en chair et en os) le matériel pour véritablement prendre vie et aller au-delà d’une simple bonne idée. Pas de doute que les idées les plus incongrues fonctionnent mieux lorsque les enjeux personnels sont bien visibles, à l’image également de l’épisode avec son passage animé qui, sans être surprenant, sert parfaitement Astra et fait progresser le personnage.

Bien que les scénaristes ne délivrent pas une intrigue vraiment solide avec Bishop, ils arrivent à faire régulièrement émerger des moments entre les personnages qui font mouche, avant tout dans la seconde partie de saison. La relation entre Ava et Sara fait généralement fondre. Le développement de Mick en tant que père est superficiel, mais colle bien à cet homme de si peu de mots. Et l’évolution sur la place des deux Zari ouvre des portes intéressantes pour le futur (bien qu’ici assez survolés).

Au final, Legends of Tomorrow encaisse une baisse de régime avec cette sixième saison. Bishop se révèle être un antagoniste peu inspiré et les challenges que doivent surmonter les légendes à cause de lui ne permettent pas de faire ressortir le meilleur de l’équipe. Si le dernier épisode célèbre comme il se doit la relation de Sara et Ava, c’est aussi une fin bâclée qui ne parvient quasiment pas à créer une once de tension et signe le départ de deux personnages avec un certain détachement. Ce n’est pas incohérent avec les profils concernés, mais cela ne vient pas mettre avec grâce un point final à une saison en demi-teinte.

La page sur cette saison sera de toute façon vite tournée, la septième saison de Legends of Tomorrow arrive le 13 octobre sur The CW.


Les cinq premières saisons de Legends of Tomorrow sont disponibles sur Netflix. Aucune date de mise en ligne n’a encore été annoncée pour la sixième. La série est également disponible en DVD.

Tags : Legends of Tomorrow moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires