Agent Carter : The Blitzkrieg Button (1.04)

agent carter episode 4 - Agent Carter : The Blitzkrieg Button (1.04)

Dans le but d’aider son ami Howard Stark, Peggy Carter doit se lancer dans une périlleuse mission. Malheureusement, les secrets qu’elle découvrira pourraient remettre toute son alliance en question. De leur côté, les agents du S.S.R. se rapprochent de plus en plus de la vérité en suivant de nouvelles pistes inattendues.

Voici déjà venue la moitié de saison pour Agent Carter qui ne semble pas encore tout à fait prête à accélérer la machine. Les réponses aux questions se font rares et les derniers événements s’évertuent plutôt à épaissir les mystères autour d’Howard Stark et de ses intentions.

Le problème, dans ce cas précis, est que le sentiment de menace est pratiquement inexistant. Howard Stark n’apparaît jamais comme un réel vilain, d’autant plus quand on connaît son rôle dans l’univers Marvel. Peggy peut alors se révolter autant qu’elle veut, l’ensemble n’apparaît que comme une vague diversion. Il faut dire que cette storyline n’est pas aidée par un ennemi qui n’est jamais crédible et qui échoue systématiquement, que ce soit face à l’agent du S.S.R. tout comme face à une menace bien plus discrète.

Pourtant, et en regardant de plus près, l’ensemble fonctionne grâce à ces procédés divertissants. The Blitzkrieg Button utilise des ennemis imaginaires pour injecter un second niveau de lecture intéressant sur la parité homme/femme et sur l’impact que le machisme ambulant a sur Peggy Carter.

En vérité, Marvel’s Agent Carter semble avoir plus à dire de ce côté que de celui de ses aventures indépendantes. Depuis le départ, Peggy puise en motivation dans le fait d’être constamment dénigrée par ses collègues. C’est une femme qui se bat non pas parce qu’elle est forte, mais parce qu’elle cherche à se prouver qu’elle l’est. Se faire une place dans un univers où les hommes règnent, sans considération pour ce qui est juste ou non, n’est pas chose aisée. Un constat qui dans sa finalité et dans le point de non-retour qu’il atteint permet de justifier et de creuser un peu plus la mythologie qui constitue les prémisses au S.H.I.E.L.D.

Peggy gagne alors en substance et en légitimité. Rien n’est révolutionnaire dans ce qui est dit, mais dans ce cas précis et parce qu’elle agit dans l’ombre, ce point de vue permet de connecter les points autour de la problématique de la création d’une héroïne.

Du coup, Agent Carter ne fait pas d’étincelles cette semaine au niveau de sa storyline, mais parvient à donner le change au niveau de ses développements psychologiques et relationnels. La mythologie gagne légèrement en profondeur au détriment malheureusement d’une intrigue qui stagne et qui ne semble pas prête à dévoiler toutes ses cartes. The Blitzkrieg Button se contente alors de mettre tous ses personnages dans la bonne position pour avancer vers les prochains rebondissements qui devraient également gagner en complexité au vue de l’avancée de l’enquête du S.S.R. et de la révélation concernant une jeune fille bien sous tout rapport.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires