Arrow : L’Ennemi public (3.18)

2 Avr 2015 à 11:49

arrow saison 3x18 - Arrow : L’Ennemi public (3.18)

Au cours de l’attaque dans les bureaux du maire, Ray Palmer est gravement blessé. La mère de Felicity vient apporter son soutien moral à sa fille à l’hôpital. Le Capitaine Lance concentre toutes les forces de police vers Arrow dans le but de l’arrêter pour ses récents crimes.

Ra’s al Ghul s’attèle à transformer la vie d’Oliver Queen en un véritable enfer pour le pousser à accepter son offre. Au moins, cela crée de l’agitation et l’opportunité dans le cas présent pour l’équipe créative d’Arrow d’entrainer une évolution pour Quentin Lance.

Celle-ci aura plus que tardé à arriver, et on peut dire que jusque-là, il était surtout question de maintenir un difficile équilibre pouvant justifier que le père de Laurel ignorait qui se cachait sous le masque du justicier de Starling City. Avec Public Enemy, les scénaristes développe une situation qui se nourrit du désespoir de Lance et de son besoin de rationaliser ce que son existence est devenue — quitte à agir de façon complètement stupide.

Le problème se situe, sans trop de surprises, au niveau du fait que le capitaine lui-même admet qu’il devait le savoir au fond de lui-même. Par le passé, la série avait réussit à bien articuler le fait que Lance avait choisi de fermer les yeux, préférant rester dans l’ignorance que de connaitre l’identité d’Arrow. Les évènements au sein de cette troisième saison ont néanmoins affaibli la crédibilité de cette approche, surtout que Quentin connait l’identité de tous les autres membres de l’équipe d’Oliver.

Public Enemy s’articule autour d’éléments scénaristiques qui ont perdu de leur force et de leur pertinence au fil du temps ; il est alors temps de les mettre à plat pour tenter de rendre de nouveau cohérent les rapports entretenus entre les personnages, qui furent rongés par les mensonges et les secrets. La chasse à l’homme qui a lieu est donc l’illustration du fossé qui s’est creusé entre Lance et Arrow et entraine une situation particulièrement dangereuse pour tout le monde. Si Ra’s al Ghul a permis de faire monter les enjeux, il n’est de nouveau qu’un accessoire scénaristique pour faire avancer l’intrigue et les autres personnages dans une direction spécifique.

Celle-ci semble avoir mené à bout la transformation du père de Laurel en une sorte de J. Jonah Jameson du pauvre. Si Paul Blackthorne est coincé dans une position difficile, il parvient tout de même à retranscrire la souffrance du personnage qui agit de manière illogique à cause de cela. Face à lui, Oliver ne se montre décidément pas très vocal alors même qu’il pourrait justement parler de Sara pour démêler un peu ce qui se passe. Cela n’étonne pas pour autant, Arrow ayant souvent une approche alambiquée pour résoudre les crises qui touchent ses personnages au sein de cette saison.

À côté de cela, la place de Ray Palmer et de Felicity dans l’histoire se montre aussi bancale, les deux personnages évoluant de manière bien trop indépendante du reste. La vie sentimentale de la seconde (et ses talents informatiques) la ramène éternellement vers Oliver, mais sa présence apparait on ne peut plus dispensable, ayant des difficultés à légitimer son rôle à ses côtés présentement. Public Enemy aurait d’ailleurs pu faire avec plus de Roy, qui est, à l’image de son mentor, consumé par le poids de la culpabilité et de la responsabilité.

On reste toujours sur une sorte d’analyse sur la notion d’héritage qui existe pour pousser à interroger sur où se situe la limite entre le héros et le vilain. De la multiplication des apprentis justiciers à Starling City aux grands méchants qui ont mis la ville en danger, les choix d’Oliver ont transformé tout ce qui l’entoure.

Au vu de l’orchestration de cette saison 3 d’Arrow qui aura travaillé à mettre un terme aux plus gros mensonges et secrets qui consumaient ces personnages pour mieux les faire évoluer, il apparait logique que l’on passe aussi par cette étape avec Quentin Lance. Comme les autres, on y va de façon assez grossière dans ce Public Enemy qui garde le cap grâce à un rythme soutenu et une bonne dose d’action. La recherche d’Arrow dans Starling City permet de donner le jour à de la tension qui aide à passer outre les excès qui entourent le Capitaine Lance et à rendre l’ensemble un minimum accrocheur.

Tags : Arrow Paul Blackthorne moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires