Batwoman Saison 1 : La nouvelle super-héroine de Gotham

25 Mai 2020 à 12:00

Batwoman Saison 1 Kate Kane - Batwoman Saison 1 : La nouvelle super-héroine de Gotham

Alors qu’Oliver Queen a tiré sa dernière flèche dans Arrow, l’univers super-héroique de The CW a accueilli officiellement Batwoman après son introduction dans le cross-over Elseworlds. Une première saison pleine d’émotions pour Kate Kane (Ruby Rose), la nouvelle héroïne de Gotham, au sein de laquelle elle a dû sortir de l’ombre de Batman, stopper les plans tordus de sa sœur Alice ainsi que d’autres nombreux criminels, appris l’existence du multivers, devenir le paragon du courage, et plus encore.

Pour Kate Kane, tout commence lorsque le gang d’Alice au pays des merveilles s’en prend à The Crows, la société de sécurité dirigée par son père Jacob Kane (Dougray Scott), en kidnappant son meilleur élément, Sophie Moore (Meagan Tandy), également ex petite amie de Kate. La jeune femme revient ainsi à Gotham où elle découvre que son cousin Bruce Wayne n’était autre que Batman et décide à son tour d’enfiler le costume pour aider les habitants de la ville, avec le soutien de Luke Fox (Camrus Johnson), le fils de Lucius Fox.

Composée de 20 épisodes, cette première saison de Batwoman revient sur les premiers pas en costume de l’héroïne et nous retrace son évolution au cours d’une première saison qui doit naturellement définir la place de l’héroïne dans l’Arrowverse. Si elle marche dans les pas de Bruce Wayne, elle se pose également comme une sorte d’héritière à Arrow, et comme bien des super-héros de The CW, ne sait pas garder son identité secrète bien longtemps.

La majorité de cette saison 1 se construit à travers un parallélisme entre Batwoman et Alice (Rachel Skarsten), sœurs et ennemies qui ont été séparées suite à une tragédie. La première fait ses premiers pas en tant que super-héroine et suit alors de près le code de Bruce Wayne où chaque vie, même celle d’un criminel, se doit d’être épargnée. Alice, de son côté, est une femme brisée par les traumatismes d’une enfance interrompue et d’une adolescence macabre qui la pousse à semer les cadavres derrière elle.

La série revient sur les évènements qui ont forgé les deux femmes, les choix qui ont été faits pour elle et ceux qu’elles ont fait, pour les conduire sur la route où elles se trouvent. La revanche anime Alice, et comme un véritable membre de la famille Kane, elle a les yeux rivés sur ses objectifs au point d’en être aveuglée. Alice s’impose alors très tôt comme l’atout de Batwoman, la méchante plus fascinante que l’héroïne aux motivations plus ambigües et aux réactions plus imprévisibles. L’interprétation de Rachel Skarsten se montre également plus convaincante que tout ce que pourra faire Ruby Rose dans le rôle de Kate Kane/Batwoman. Si l’actrice, plus que limité dans son jeu, réussit à trouver ses marques, cela n’ira pas plus loin.

Au-delà d’Alice, les scénaristes rencontrent des difficultés à développer leur galerie de personnages, gentils ou méchants, récurrents ou invités. Rien de pire sur le sujet que Jacob Kane, ce patriarche têtu qui ne parait avoir que deux modes : en colère ou insatisfait.Un traitement amplifié par le jeu de son interprète, Dougray Scott délivrant une performance digne d’une branche d’arbre.

De son côté, Sophie Moore endosse le rôle de l’ex-petite amie avec peu de conviction et la possible romance avec Kate se montre plus ennuyante qu’attractive. La sympathie que suscite Luke Fox n’est pas suffisante pour faire oublier le peu d’approfondissements dont le personnage a bénéficié, son nom de famille étant ce qui le définit le plus. Marie (Nicole Kang), la demi-sœur de Kate, s’en sort mieux grâce à une personnalité assez pétillante et un déterminisme qui la pousse à se poser les bonnes questions et un refus de se voir être mis de côté.

Le vilain de la semaine est le plus souvent anecdotique, phénomène qui s’accentue au fil des épisodes. Ainsi, seuls les méchants récurrents comme Magpie (Rachel Matthews) et surtout Tommy/Hush (Gabriel Mann) réussissent à marquer les esprits, et pas forcément de manière convaincante. Hush a beau être l’un des antagonistes emblématiques de Batman, il reste en bout de route dans l’ombre d’Alice et ses talents ne sont pas très visibles.

Ce que Batwoman manque en approfondissement narratif, elle tente de compenser à l’aide d’un peu d’action, de quelques retournements de situation imprévus et d’éléments improbables. Une scène de combat ne peut dissimuler les faiblesses narratives, mais au moins apporter un peu de rythme à un épisode même si ce n’est pas suffisant pour élever les plus faibles de la saison.

Kate Kane, comme tous les super-héros de l’Arrowverse, a de nombreuses épreuves à surmonter pour sa première année en costume et si celle-ci est imparfaite, elle expose des qualités, grâce à une antagoniste intéressante et quelques twists nous montrant que les scénaristes peuvent aller parfois dans des situations plus ou moins inattendues pour leur histoire. N’est pas Batman qui veut, et cela tombe bien, car Batwoman ne compte pas être son cousin, juste s’inspirer de ce dernier pour devenir une super-héroine digne de ce nom. La première saison nous offre alors des débuts chancelants, mais qui parviennent à divertir et pose des bases pour une suite avec plus d’action, d’aventures et de dangers.

La saison 2 se fera alors avec une nouvelle tête d’affiche, Ruby Rose quittant la série. L’équipe créative aura alors plus d’un défi à surmonter, à commencer par la bonne gestion d’un changement de casting de taille. Reste que si tout cela peut laisser dubitatif sur la suite, ce remplacement pourrait être l’occasion pour Batwoman de nous révéler ce qu’elle vaut vraiment. Les comics books nous l’ont bien appris, ce que représente le super-héros est plus fort que tout, plus fort que celui qui porte le masque.

41nO2WDSa9L. SL160  - Batwoman Saison 1 : La nouvelle super-héroine de Gotham
Price: 34,19 €
small orange - Batwoman Saison 1 : La nouvelle super-héroine de Gotham
Price Disclaimer
Tags : Batwoman moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires