Castle : La lampe magique (8.17)

12 Avr 2016 à 19:12

Castle Saison 8 Episode 17 - Castle : La lampe magique (8.17)

Un jeune homme est retrouvé décapité. Très vite, l’équipe découvre qu’une lampe magique pourrait être au centre de l’enquête, au grand bonheur de Castle. De son côté, Ryan voit son quotidien bouleversé.

Pendant très longtemps, Castle a fait son fond commerce avec les obsessions et croyances de son personnage principal. Rick est superstitieux, naïf et fasciné par le paranormal, et les scénaristes ont su développer de très bons épisodes à partir de ce trait de caractère.

Death Wish s’inscrit dans cette lignée. C’est une enquête normale qui bénéficie de l’enthousiasme enfantin de l’écrivain. L’humour est ainsi bien présent, aidé par la dynamique de groupe entre Espo, Ryan, Castle et Beckett, qui se fait bien plus notable dernièrement qu’au début de cette saison 8. Cela fait plaisir de les revoir tous ensemble.

En elle-même, l’intrigue se révèle être tout ce qu’il y a de plus classique. Cela ne nuit pas réellement au visionnage, on se laisse porter sans trop de soucis de rebondissement en rebondissement. Dans les épisodes de Castle, la partie purement procedural se retrouve toujours agrémentée d’un petit twist. Ici, c’est une lampe magique.

L’idée de base était bonne, ne serait-ce que pour voir Castle réciter Les Milles et une Nuits devant Ryan et Esposito, partagés entre l’incompréhension et l’ennui. Le souci se trouve dans le fait que les scénaristes ont pris la décision de ne pas pousser le concept au bout ; même dans son traitement, l’approche de cette lampe magique ne peut empêcher un sentiment de déjà-vu.

Dès lors, comme dans tous les épisodes trop classiques de Castle, il faut se rabattre sur les personnages pour obtenir un peu de fraîcheur. Néanmoins, ici aussi, cela n’est pas sans problème. Martha continue d’être sous-utilisée, Hayley est encore absente alors qu’Alexis ne semble définitivement pas trouver sa place dans la série. L’équipe créative de cette saison 8 a vraiment du mal à utiliser ses personnages. Et si l’on ne devait choisir qu’un exemple, ce serait Jenny, la femme de Ryan.

Death Wish marque un tournant pour Ryan : il est désormais père d’un fils. Si l’évènement apparaît comme étant secondaire, vu le temps non existant qui lui a été consacré, ce genre de nouvelle est toujours sympathique à voir à l’écran, notamment parce que cela permet aux personnages principaux de se retrouver dans une même pièce. Cependant, les scénaristes ratent totalement l’occasion de jouer la carte de l’émotion, faisant le choix de privilégier un faux sentiment de suspense concernant Jenny.

Death Wish se révèle franchement anecdotique. Il manque de fraîcheur et ne réussit absolument pas à profiter de la naissance du fils de Ryan pour créer de l’émotion. Reste un couple Caskett qui retrouve peu à peu ses habitudes et deux/trois moments d’humour. C’est tout de même un peu maigre, surtout lorsque l’on se dirige vers la fin de saison.  

Tags : Castle moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires