Common Law – Pilot (1.01)

common law 101 - Common Law - Pilot (1.01)

Wes et Travis sont deux enquêteurs aux homicides qui forment une bonne équipe, mais qui passent aussi beaucoup de temps à se disputer. Quand le fils d’un juge fédéral est retrouvé mort, ils doivent alors laisser leurs différends de côté où ils pourraient se voir retirer l’affaire.

Michael Ealy et Warren Kole sont Travis et Wes, deux enquêteurs de la police de Los Angeles qui officient sur USA Network dans Common Law.

Avec cette nouveauté, la chaine décide d’exploiter l’une des plus vieilles recettes du cinéma, le buddy movie, et qui colle parfaitement à la formule de la chaine. La variante ici est donc que nos deux enquêteurs doivent suivre une thérapie de couple imposé par leur supérieur, incarné par Jack McGee.

Travis et Wes sont donc assez différents, mais ils sont aussi animés par cette volonté de faire la justice. Assez grossièrement, le pilote pose leur relation mouvementée qui est le moteur du show.  Les deux policiers se disputent pour un rien, les deux refusant de concéder l’avantage à l’autre – qu’importe le sujet en question. Ils ont en tout cas la fâcheuse tendance de ne pas savoir quand s’arrêter. Travis sort son arme dès qu’il en à l’occasion et Wes s’impose comme une sorte de maniaque qui déteste perdre le contrôle. Ils forment aussi un duo de flics particulièrement compétents, même si, de ce point de vue là, ils semblent certes efficaces, mais que rien ne justifie réellement que leur talent mérite d’avoir à s’occuper de toute la paperasse qui doit suivre derrière, l’épisode n’étant pas trop avares en scènes d’action. De toute façon, c’est un détail dont ne s’encombre pas le pilote.

Les pics que s’envoient Travis et Wes sont, contre toute attente, efficaces malgré le classicisme qui anime la plupart de leurs échanges. Si ce premier épisode s’essouffle dangereusement à mi-parcours, la responsabilité en revient bien plus à une enquête assez mollassonne qui ne réussit pas franchement à intéresser. À cela, on peut ajouter des scènes poussives, comme le braquage de la superette dont il aurait été préférable de se passer.

La thérapie de couple est elle aussi assez vulgarisée, reposant sur les mêmes rouages que le reste du show, si ce n’est que là, nous avons Sonya Walger pour tenter de canaliser toute cette énergie. Ce n’est pas la tâche la plus aisée qui soit, mais l’actrice réussit assez bien à tirer son épingle du jeu, à l’image des multiples personnages féminins qui peuplent l’épisode.

À la fin du pilote, on peut en tout cas légitimement se demander pendant combien de temps cela pourra donner le change. Cependant, à ce stade, il faut reconnaître au premier épisode de réussir plutôt bien à installer ce duo chamailleur qui tire sur des ficelles, mais qui le fait suffisamment bien pour fournir un minimum de rires et de divertissement.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires