Séries Doctor Who Doctor Who – School Reunion / L’École des retrouvailles (2.03)

Doctor Who – School Reunion / L’École des retrouvailles (2.03)

doctor who 203 - Doctor Who - School Reunion / L'École des retrouvailles (2.03)

Mickey a appelé le Doctor et Rose, persuadé que quelque chose d’étrange se passe dans une école, dirigée par un certain M. Finch. Sur place, les deux infiltrent les lieux, et le Doctor rencontre une vieille connaissance : Sarah Jane Smith.

Retour à notre époque pour le Doctor et Rose. Ce début de saison est très orienté planète Terre pour le moment, mais qu’importe si c’est réussi.
C’est le cas avec cet épisode qui bénéficie de deux guest stars, et pas des moindres : Anthony Head incarne le directeur de l’école, tandis que l’on voit revenir un visage familier, j’ai nommé Sarah Jane Smith. Elle a été la compagne du troisième et quatrième doctor, de 1973 à 1976. Elle ne revient pas toute seule, car un autre compagnon de route, d’un autre acabit, est aussi présent : K-9. Oui, le meilleur ami de l’homme en ferraille sera au centre des meilleures répliques de cet épisode. Une grande invention de la télévision ce K-9 !

L’épisode est marqué par les retrouvailles, les confrontations de Rose et Sarah Jane, et par les Krillitanes, une espèce alien dans le type chauve-souris. Cela fait beaucoup pour un épisode, ce qui ne nous laisse pas le temps de nous reposer. Ainsi, Sarah Jane veut savoir pourquoi le Doctor n’est pas revenu la chercher quand il l’a abandonné (en Écosse et non à Londres comme on pouvait le penser), en même temps qu’elle fait réalisé à Rose que la même chose pourrait lui arriver. Dans le cas de cette dernière, le choc vient surtout du fait qu’elle réalise qu’elle n’est pas unique, qu’il a eu d’autres compagnons de route. Oui, elle a quand même un sacré ego la demoiselle. Pendant ce temps-là, que font les Krillitanes ? Ils aiment conquérir, comme toute bonne espèce extra-terrestre. Allez savoir ce qu’il y a de si merveilleux sur Terre… C’est donc assez simpliste, mais vu tout ce qu’il y avait à mettre dans l’épisode, cela n’est pas un reproche, loin de là. On ne s’ennuie pas, ça bouge bien. David Tennant et Elizabeth Sladen crédibilisent assez bien ces retrouvailles, et cela éclipse d’ailleurs complètement Rose, qui est assez insignifiante. Mickey l’est moins, par contre, c’est tout à son honneur. Il bénéficie de bonnes répliques, et surtout, il se décide enfin à rejoindre Rose et le Doctor dans leurs aventures. La demoiselle n’apprécie que moyennement qu’il se joignent à eux, car c’est un être bien égoïste, mais en tant que spectatrice, cela va forcément entrainer un peu de changement, que je vois d’un bon œil.

C’est donc une aventure à la fois un peu nostalgique mais quand même bien moderne que l’on a.

Étiquettes: