Father Ted : Les tribulations d’un prêtre exilé sur Craggy Island

Father Ted Serie complete critictoo - Father Ted : Les tribulations d’un prêtre exilé sur Craggy Island

PeakTV - Father Ted : Les tribulations d’un prêtre exilé sur Craggy Island À l’ère du Peak TV, Critictoo se lance dans un challenge “52 semaines, 52 séries” en proposant une fois par semaine un retour sur une série terminée.

Vingt-cinq ans après la diffusion du premier épisode de Father Ted, la comédie irlandaise de Graham Lineham et Arthur Mathews reste l’une des sitcoms britanniques les plus populaires. Diffusée entre 1995 et 1998 sur Channel 4 et RTÉ Two en Irlande, la série continue aujourd’hui encore d’être revisité et de faire rire les nouveaux spectateurs. Mieux que cela encore, Father Ted est une telle référence culturelle que le service postal irlandais a donnée le jour à une série de timbre pour célébrer les vingt-cinq ans du programme.

Avec ses trois saisons et un spécial de Noël, pour un total de 25 épisodes, Father Ted est une sitcom qui possède toutes les qualités d’une série à regarder en boucle. Cette dernière nous relate les mésaventures de trois prêtres et de leur gouvernante, exilés sur Craggy Island, cette petite île au large des côtes irlandaises. C’est là que l’église catholique a envoyé le père Ted Crilly suite à son détournement de dons – bien qu’il ne cesse de dire que l’argent ne faisait que transiter par son compte, rien d’autres. Avec lui se trouve le père Jack Hackett, un alcoolique obsédé par les femmes qui passent son temps à dormir et boire, au vocabulaire limité aux mots « Drink! Feck! Arse! Girls! » ; le père Dougal McGuire, un jeune prêtre simple d’esprit qui a bien des difficultés à comprendre le catholicisme ; et Mrs Doyle, la gouvernante toujours prête à proposer du thé.

Father Ted se repose avant tout sur de l’humour absurde, où seul le père Crilly se comporte, autant que c’est possible, comme une personne plus ou moins normale. Tout le reste autour de lui est naturellement exagéré, que ce soit les situations – complètement ridicules ou ennuyeuses à souhait – ou les personnages. Par-dessus s’ajoute le talent de Ted pour se mettre dans des situations embarrassantes, puis de continuer à creuser sa tombe, en mentant, trichant et plus encore. Et lorsque Ted fait la bonne chose, cela va forcément se retourner contre lui de toute façon – ou disons-le, généralement, lui coûter de l’argent. Car Ted possède une obsession pour l’argent bien vivace, de même que pour son envie d’aller à Las Vegas et Craggy Island est tout sauf cela.

Ted est le personnage le plus complexe de Father Ted et l’interprétation de Dermot Morgan n’y est pas pour rien, y ajoutant une couche de pathos, de désespoir et d’humanité par-dessus poussant à compatir à ses mésaventures. Pour autant, la naïveté sans fin et simplicité de Dougal ne lasse jamais de faire rire, l’obsession de Mrs Dougal à s’assurer que tout le monde à du thé et des sandwichs apparait logique et Jack… est juste Jack !

Au cours des trois saisons, Father Ted va également accumuler une riche galerie de prêtres difficilement égalables. De l’aussi agaçant qu’hyperactif Father Noel Furlong à Father Duff qui se retrouve toujours à payer le prix des appels inopportuns de Ted, en passant par Father Byne, le némesis de Ted au Bishop Brennan, un hypocrite narcissique qui déteste Ted, la série cultive un petit univers aussi diversifié que riche et étrangement familier. Il faut de tout pour faire le monde de la prêtrise, du maniaco-dépressif au néo-nazi. Sans compter les bonnes sœurs de passage sur Craggy Island et la population locale.

Le secret de Father Ted réside, entre autres, dans sa représentation de la prêtrise. Le catholicisme est souvent traité comme une blague, et un grand mystère pour Dougal. Absurde, un peu fou et au final un travail comme un autre. La série, surtout, n’est jamais mesquine, et toujours drôle. De manière plus large, elle se révèle être une caricature d’une Irlande qui appartient maintenant au passé, mais qui a brillé de toutes ses forces dans cette merveilleuse comédie. 25 ans plus tard, Father Ted est à la fois une petite bulle venue du passé et une série intemporelle par la force des rires qu’elle provoque.


L’intégralité de Father Ted est disponible à l’achat sur iTunes et en DVD import Zone 2UK (sans langue française ou sous-titre français).

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires