Feel Good Saison 1 : Tout ira bien

7 Avr 2020 à 14:00

Feel Good Saison 1 Netflix - Feel Good Saison 1 : Tout ira bien

Méfiez-vous des apparences, le titre est trompeur. Feel Good ne sera probablement pas le remontant miracle dont votre confinement a besoin, mais ce n’est pas une raison pour ne pas laisser sa chance à cette petite pépite d’humour noir. Série britannique en six épisodes de 25 minutes diffusée sur Channel 4 et disponible sur Netflix, Feel Good s’inspire librement de la vie de son auteur et interprète principale Mae Martin.

On y suit Mae (Mae Martin) une humoriste débutant dans le stand-up et écumant les bars de Londres en quête de notoriété et sensations fortes. Cette Canadienne exilée en manque de repères et au sombre passé de toxicomane tombe sous le charme de George (Charlotte Ritchie), institutrice de bonne famille pas totalement prête à renoncer à sa confortable étiquette d’hétéro bourgeoise. Cette histoire d’amour passionnelle et explosive fait ressortir ce qu’il y a de meilleur et de pire chez les deux jeunes femmes qui vont devoir avant tout faire la paix avec elle-même.

Feel Good est une sorte d’enfant LGBT+ bâtard de Fleabag et de Catastrophe. Elle adopte l’image caractéristique des sitcoms anglaises avec une caméra mouvante centrée sur les personnages ainsi que ce ton irrévérencieux teinté d’humour noir et de second degré qui séduit les adeptes du genre. Cette première saison nous dépeint des personnages féminins aussi badass que brisés avec de fortes tendances à l’autodestruction et au sabotage, tout en apportant une dose de fraîcheur qui n’est pas pour déplaire.

De primes abords, le rythme et la dynamique des personnages a de quoi surprendre. Les scénaristes prennent à contre-pied les romances télévisuelles traditionnelles en allant très vite – la saison est courte, pas le temps de chômer ! La différence d’orientation sexuelle entre Mae et George n’est absolument pas un frein à leur attirance, en quelques minutes et dans un montage ultra cadencé les deux jeunes femmes s’avouent leurs sentiments et emménagent ensemble.

Le cœur du propos de Feel Good intervient plus tard, une fois la phase de lune de miel terminée. L’après est décortiqué, mettant en évidence les difficultés insidieuses d’une relation à la fois évidente et dissonante. Si Mae et George se font du bien et s’apaisent, elles se bousculent mutuellement au quotidien. L’amour comme une nouvelle drogue pour une ancienne toxico pousse Mae à retomber dans ses anciennes addictions, tandis que George doit se faire violence pour vivre au grand jour cette histoire pas totalement assumée qui réveille ses insécurités.

Dépendance, homophobie, relations toxiques, peur de l’engagement… Feel Good s’attaque frontalement à de nombreux difficiles sujets et le fait avec beaucoup de subtilité. Si l’ambiance n’est pas à la légèreté, la série n’en oublie pas d’être une comédie, apportant une bonne dose d’autodérision et proposant ponctuellement des scènes au timing comique impeccable. Chaque épisode est également ponctué par une ou plusieurs séquences émotion particulièrement touchantes sans tomber dans le pathos.

Les deux actrices principales sont très justes et ont une alchimie indéniable. Attachantes et complexes, elles sont secondées par un casting secondaire réduit, mais parfait qui vient enrichir l’univers de la série et diluer cette histoire d’amour à la dérive dans une mythologie plus colorée. Parmi les personnages les plus notables, on peut noter les parents excentriques de Mae interprétés par les géniaux Lisa Kudrow et Adrian Lukis, Maggie (Sophie Thompson) la marraine des toxicomanes anonymes et ange gardien déconnecté de Mae ou encore Binky (Ophelia Lovibond) la meilleure amie insupportable de George.

Feel Good est également une réussite visuelle qui propose un travail des couleurs soigné et lourd en symbolisme, accompagnant chaque plan et étape du couple. La photographie s’amuse avec l’ambiance des bars où joue Mae pour abuser de la lumière froide et fluorescente des néons qui donne à la série un style reconnaissable.

Légèrement trop courte, cette première saison est une superbe mise en bouche forte en émotions et en remises en question qui donne envie d’en voir plus. Cette histoire d’amour aux airs de conte moderne durement ancrée dans la réalité, mais saupoudrée de sarcasme et de paillettes, est une jolie découverte, pas aussi légère que prévu, mais tellement plus passionnante.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires