Flight of the Conchords – Bilan de la saison 1

Flight of the Conchords – Bilan de la saison 1

Bret McKenzie et Jemaine Clement débarquent à New York dans l’espoir de se faire un nom dans le monde de la musique. Originaires de la Nouvelle-Zélande, les deux hommes ont monté leur propre groupe. Jusqu’où vont-ils aller ? Surtout avec un agent qui cumule une double casquette de consul de la Nouvelle-Zélande…

Ouais, les résumés allociné sont toujours un peu beaucoup à côté de la plaque, et c’est pour ça que je les colle à chaque fois, ça me fait trop rire. Et puis, je suis bien content de ne pas avoir à en faire un. Bon, pour commencer, je vous recommande de relire ce magnifique texte que j’avais fait pour l’épisode pilote (Sally).

Maintenant que c’est fait, allons directement à l’essentiel. Flight of the Conchords est clairement une comédie unique en son genre. Au fil des épisodes de cette première saison, un univers original va se développer autour de Bret (prononcer Brit NZ Style) et Jermaine. Des dialogues hilarants, des chansons du même ordre, il est difficile de parler d’une comédie, mais c’est encore pire avec les Conchords. Ça ne se raconte pas vraiment, ça se regarde et ça s’écoute.

Un univers donc, qui fourmille de personnages atypiques. Mon préféré, c’est Murray, leur agent, qui va même pousser la chansonnette dans un épisode. Le personnage mériterait presque sa propre série, bien qu’en faites, je doute que sans les Conchords ça ne soit pas la même chose. Il y a aussi Mel, La Fan, une vraie malade obsédée par le groupe. J’ai eu un peu de mal à la supporter par moment, mais son évolution va la rendre indispensable. Dave, leur meilleur ami, un conseiller indispensable. Et d’autres comme Coco, la Yoko du groupe ou Sally qui reviendra semer la discorde dans le groupe.

Au fur et à mesure que la saison avance, la série va se transformer en véritable ovni télévisuel qui ne s’empêchera aucun délire, du David Bowie en rêve au clip du Seigneur des Anneaux en passant par les blagues sur les Australiens. Il n’y a pas vraiment de sérieux, et tout est prétexte au second degré, le décalage culturel en tête. D’ailleurs, si un jour vous avez l’occasion de voir cette série en vf, surtout, retenez vous. Je ne sais pas si ça va être diffusé en France, mais je ne vois vraiment pas comment ils pourraient traduire toutes les blagues sur les accents néozélandais des personnages. Mais passons.

Alors, pour conclure, on fait simple et court, je ne vais pas tout réécrire. Flight of The Conchords est une comédie à voir de toute urgence, bien qu’il faut préconiser une bonne ouverture d’esprit et un penchant pour l’humour décalé. La série revient pour une saison 2, l’année prochaine. Cette saison sera dispo en zone 1 le 6 novembre pour un prix assez attractif pour une série HBO.

Je vous recommande de passer par la page vidéo d’HBO, vous pouvez y trouver plein d’extraits des épisodes. Il y a aussi le vidéo blog de Mel qui vaut le détour.

Tags : Flight of the Conchords moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link