Gangs of London Saison 1 : Le crime organisé entre en guerre avec détermination (sur StarzPlay)

Gangs of London Saison 1 Sean Wallace Elliot - Gangs of London Saison 1 : Le crime organisé entre en guerre avec détermination (sur StarzPlay)

Après The Raid et sa suite, Gareth Evans n’avait plus rien à prouver dans le registre de l’action. On pouvait dès lors l’imaginer prendre la tête de projet cinématographique toujours plus ambitieux, mais c’est à présent du côté de la télévision britannique qu’on le retrouve. Il est en effet le co-créateur de Gangs of London avec le scénariste Matt Flannery, une histoire de guerre entre criminels.

Tout commence avec l’assassinat de Finn Wallace (Colm Meaney), le puissant chef du crime organisé londonien pendant 20 ans. Son fils impulsif, Sean (Joe Cole), doit alors le remplacer avec l’aide des alliés de sa famille, Ed Dumani (Lucian Msamati) et son fils Alex (Paapa Essiedu). Mais là où les Dumani sont décidés à maintenir la paix, Sean veut semer le chaos tant que la mort de son père ne sera pas vengée.

Par conséquent, le monde du crime organisé, de la mafia albanaise aux Gipsys, doit faire face à une incertitude qui invite les traitrises. Petit soldat au service des Wallace, Elliot Finch (Sope Dirisu) profite de la situation pour grimper les rangs de l’organisation criminelle.

Ainsi, Gangs of London est plus au sujet d’Elliot que de Sean, mais leur destin se retrouve intrinsèquement lié. Pour qu’Elliot obtienne ce qu’il veut, Sean doit rester en vie. Le problème est qu’il est incontrôlable et paranoïaque. À juste titre, comme cela devient rapidement apparent.

Cette première saison déroule alors en 9 épisodes une intrigue qui débute sous la forme d’une quête de vérité — qui a tué Finn Wallace ? – et se termine à une échelle difficilement imaginable au point de départ. On passe d’une puissante famille dont le pouvoir est remis en question à une guerre totale entre les gangs qui imposent des enjeux simples : qui survivra jusqu’au bout ?

Toutes les questions posées au départ obtiendront des réponses en court de route, mais celles-ci ne sont pas salvatrices. Elles deviennent des justifications pour tout ce qu’il se déroule, un moyen de maintenir un sens à cette violence.

La violence est d’ailleurs au cœur de Gangs of London et, quand Gareth Evans est derrière la caméra (dans les épisodes 1 et 5), elle est le produit de réjouissantes scènes d’action aussi excessives que haletantes. Le problème dans ce domaine est qu’Evans n’est pas toujours là pour livrer le genre de mise en scène électrisante qui a fait son succès. Le résultat ne répond donc pas forcément aux attentes nées de l’excellent pilote.

Malgré tout, cette première saison qui n’est pas à conseiller aux âmes sensibles parvient à tenir la distance avec son intrigue. Elle devient un peu nébuleuse dans son final, mais elle jongle avec assez d’éléments engageants tout du long pour que l’on puisse s’investir dans les personnages et dans les mystères.

Elliot contribue particulièrement à cela, puisqu’il est techniquement le « bon » de l’histoire, mais ce sont ses dilemmes moraux, ses allégeances et ceux qu’il veut protéger qui font de lui le parfait fil conducteur de cette saison. La famille Wallace n’en est pas moins intéressante, mais certains de ses membres sont trop superficiellement développés. Il y avait en plus la possibilité d’en faire plus en explorant le passé, le lien entre eux et les Dumani, ainsi que l’architecture de ce crime organisé londonien qui ne manque pas de figures intrigantes.

Cette première saison de Gangs of London avait de grosses ambitions créatives et, si elle ne les satisfait pas toutes, elle propose suffisamment de choses intéressantes pour justifier son existence. Du moins, si l’on a un penchant pour la violence entre gangsters. Ces neuf épisodes donnent en tout cas naissance à un univers dont le potentiel n’est clairement pas épuisé et l’on peut espérer que la saison 2 saura aller plus loin que la première — et qu’Evans réalisera plus d’épisodes.


Publié en aout 2020, cet article est aujourd’hui remis en avant à l’occasion de l’arrivée de cette première saison de Gangs of London en France sur StarzPlay ce dimanche 15 novembre 2020.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires