Aller au contenu
Séries Ghost Wars : Plus qu’un problème de fantômes (pilote)

Ghost Wars : Plus qu’un problème de fantômes (pilote)

  • par
  • 3 min read

Ghost Wars Saison 1 Episode 1 - Ghost Wars : Plus qu'un problème de fantômes (pilote)

Quand on est un amateur de séries de SF/fantastique, on apprend à apprécier une histoire de ce genre pour ce qu’elle a à offrir, plus que pour ce à quoi elle ressemble à l’écran. Les limitations budgétaires demandent souvent que l’imagination fasse une partie du travail et, surtout, que l’on soit ouvert d’esprit.

La nouvelle série SyFy Ghost Wars est visiblement destinée à être très exigeante à ce niveau. Nous venant de Simon Barry, le créateur de Continuum, ce show fantastique nous emmène dans une petite ville qui est en proie à une série d’attaques de fantômes — comme le titre le suggère.

Tout commence avec Roman (Avan Jogia). Il est le mouton noir de cette ville d’Alaska, car il voit des fantômes. Bien entendu, pour les gens du coin, il est surtout un jeune homme étrange, le fils d’une mère problématique qui est le bouc émissaire parfait pour tout ce qui ne va pas. Après tout, il est différent.

Naturellement, quand ce pilote se termine, celui que certains se sentaient d’humeur à lyncher sur la place publique il y a à peine quelques heures n’est plus vraiment aussi étrange. D’ailleurs, le Révérend Dan (joué par Vincent D’Onofrio) voit presque Roman comme étant leur sauveur.

Une chose est certaine, Ghost Wars compte en demander beaucoup à son héros et Avan Jogia fait un travail relativement correct avec ce qu’on lui donne ici. Le problème n’est d’ailleurs pas tant l’écriture qui est convenable, ni le casting qui — à quelques douloureuses exceptions près — tient la mesure, mais la qualité de la production.

La photographie est pauvre. Les effets visuels sont souvent laids et l’étalonnage des couleurs appliqué à l’image rend l’ensemble trop sombre. Cela crée une ambiance factice qui parait développée pour tenter de cacher le fait que le budget est loin d’être à la hauteur des ambitions du projet. Pourtant, celles-ci apparaissent être relativement conventionnelles.

Ghost Wars demande donc que l’on soit séduit par ses mystères plus que par le reste. C’est peu, mais il faut reconnaitre que la fin du pilote intrigue un minimum. Savoir également qu’une partie du casting régulier n’a pas été introduit — Kristin Lehman (Motive), Kim Coates (Sons of Anarchy) et Kandyse McClure (Battlestar Galactica) ne sont en effet pas dans cet épisode — laisse penser que la suite pourrait se distancer légèrement de cette introduction. Est-ce que cela sera une bonne chose ou non ? Il faudra attendre pour le découvrir, mais il est certain que la série pourrait faire avec des personnages un peu plus intéressants que la majorité qui a été mis en place ici.

D’un autre côté, beaucoup meurent déjà. C’est peut-être ce qui sera la planche de salut de la série, sa capacité à éliminer les habitants de la ville sans crier gare.

En attendant, on peut surtout espérer que Ghost Wars a eu plus de moyens pour tourner les épisodes qui suivent, car la pauvreté de ce pilote est peu engageante et n’encourage pas à véritablement aller plus loin.