Grey’s Anatomy : Aller de l’avant (16.09)

Cet article contient quelques spoilers sur l’épisode. Vous êtes prévenus !

Après une première partie de saison où Meredith ne pouvait pas exercer son métier, elle reprend son activité pour l’épisode de mi-saison 16 pour faire la connaissance d’un nouveau médecin alors que les scénaristes nous introduisent les enjeux pour la seconde partie.

Disons-le tout de suite, la moitié d’entre eux au moins sont loin d’être excitant. Commençons par le moins inspiré — et presque tragiquement évident — à savoir la question de la paternité autour du bébé d’Amelia. Jusque-là, tout a été orchestré pour développer intelligemment sa relation avec Link. Ce ne serait pas Grey’s Anatomy si un évènement ne venait pas mettre en péril tout ce qui a été construit avec un petit twist. Celui qui mettrait en doute le fait que Link serait le père et donc que Owen le serait — avec une blague un peu plus tôt dans l’épisode à ce sujet.

En parallèle, les scénaristes ont la main lourde et très conservatrice en ce qui concerne la relation entretenue par Hunt et Teddy. Tout le monde semble convaincu que le premier aurait dû déjà faire sa demande en mariage. Après deux mariages et deux divorces, il semble que personne ne se dit qu’Owen pourrait envisager autre chose avec la femme qu’il aime. Ou que les deux n’auraient juste pas souhaité emprunter cette route. Les dialogues sont là pour nous signifier qu’il doit y avoir quelque chose à l’absence de cette demande. Rien d’encourageant pour l’avenir. Un équilibre raisonnable avait été trouvé, et sincèrement, plus de drama sentimental est la dernière chose dont a besoin Teddy, mais l’équipe créative ne parait pas d’accord avec moi sur ce sujet.

Complexifier encore plus les relations de ces couples pour la mi-saison ne fait pas monter dignement la tension. À dire vrai, cet épisode de Grey’s Anatomy introduit des pistes pour la suite qui peuvent déboucher sur du matériel intéressant, mais pas forcément de nature à tenir en haleine pendant la pause.

La crise existentielle qui affecte Maggie n’est pas posée avec le plus de subtilité qui soit (comme beaucoup d’éléments dans cet épisode), et se repose sur des doutes familiers. Si on veut être positif, on peut potentiellement imaginer un arc de « rédemption » pour le personnage qui pourrait ressortir plus mature, plus raisonnable et posé de l’expérience si les scénaristes vont jusqu’au bout.

Cela la conduit en tout cas à prendre une décision hâtive (prendre un congé sabbatique n’existe pas à l’hôpital), et elle n’est pas la seule à faire cela dans cet épisode. Jo en fait de même après s’être portée volontaire pour être un refuge et avoir reçu un appel de la Station 19 qui a un bébé qui a été déposé. Ce choix est motivé par sa volonté de mieux comprendre sa mère et réussir à lui pardonner. L’absence d’Alex se fait ressentir drôlement, surtout lorsqu’arrive la conclusion.

Dans un domaine plus touchant, la grossesse de Bailey nous emmène dans une direction qui n’est pas forcément étonnante, mais qui n’est pas pour autant dénuée d’émotions, au contraire. L’épreuve qu’elle doit maintenant traverser avec Ben s’intensifie et la douleur du couple est palpable bien qu’il y a à peine quelques minutes pour l’exposer.

Reste alors Meredith et le « paquet » de Cristina. Les choses ne se sont pas encore tassé avec DeLuca que la série décide déjà de tourner son attention vers une autre possible relation pour Grey. Certes, utiliser Cristina est un moyen de faire passer la pilule, mais les évènements s’articulent assez mal et surtout l’entrée du docteur Cormac Hayes (Richard Flood) est comme trop d’autres éléments dans cet épisode : grossière.

Contre toute attente, il faut se tourner vers Jackson pour un brin de réflexion, capable de dire à sa mère que son comportement vis-à-vis de Richard manque tout simplement de maturité. Se confronter au passif d’adultère de Richard aide à justifier en partie la réaction de Catherine, mais elle choisit de suivre une route peu adulte et son fils le pointe assez bien du doigt.

Au final, cet épisode de Grey’s Anatomy instaure de nouvelles pistes sans aucune finesse majoritairement. Elle réoriente des intrigues avec une absence de doigté, à quelques exceptions près (Bailey avant tout). Cela pour nous conduire à son cliffhanger de fin qui place certains de ses personnages en danger et semble mettre ainsi en place un cross-over avec Station 19… en janvier 2020.

Tags : Grey's Anatomy moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link