Hap and Leonard : Deux amis en galère dans une série noire et pulp réjouissante

Hap and Leonard - Hap and Leonard : Deux amis en galère dans une série noire et pulp réjouissante

PeakTV - Hap and Leonard : Deux amis en galère dans une série noire et pulp réjouissante À l’ère du Peak TV, Critictoo se lance dans un challenge “52 semaines, 52 séries” en proposant une fois par semaine un retour sur une série terminée.

Durant la dernière décennie, toutes les chaines du câble américain paraissaient destinées à proposer leurs séries originales. Pour SundanceTV, cela devait forcément se faire avec une touche d’indépendance et une vision artistique, deux choses qui riment rarement avec succès public. Pourtant, un show comme Hap and Leonard avait de quoi satisfaire la masse, mais est malheureusement resté confidentiel.

Se composant de trois saisons livrant chacune une histoire complète basée sur un roman de Joe R. Lansdale (Les Mécanos de VénusL’Arbre à bouteilles et Le Mambo des deux ours), Hap and Leonard a été développée pour le petit écran par Nick Damici et Jim Mickle, le duo qui se trouvait justement derrière l’excellente adaptation cinématographique d’un autre livre de Lansdale, Cold in July avec Michael C. Hall.

Damici et Mickle ont un don particulier pour créer des ambiances envoutantes et ils parviennent à le faire de nouveau avec cette histoire nous plongeant dans le sud de l’Amérique à la fin des années 80. Plus précisément, tout commence à LaBorde au Texas où l’on rencontre deux amis inséparables, Hap Collins (James Purefoy) et Leonard Pine (Michael K. Williams).

Sur papier, ces deux hommes ne pourraient pas être plus différents l’un de l’autre. Hap est un ancien objecteur de conscience blanc et Leonard est un Afro-Américain gay vétéran du Vietnam. Ils ont un point commun indéniable, ils attirent les ennuis comme personne d’autre.

Ainsi, chaque saison de 6 épisodes débute de manière innocente. L’ex-femme d’Hap, Trudy (Christina Hendricks), vient lui demander de l’aide ; Leonard hérite d’une maison et fait une découverte dans le sous-sol ; ou encore les deux amis partent à la recherche d’une connaissance qui n’est pas revenue d’un voyage d’affaires. D’une manière ou d’une autre, cela tourne mal, très mal, et les deux hommes se retrouvent dans les ennuis jusqu’au cou. C’est inévitable, mais c’est ce qui fait leur charme et ceux qui les connaissent savent bien que cela se produit parce qu’ils ont de bonnes intentions.

Néanmoins, dans une ambiance noire et pulp qui envoute autant qu’elle surprend, Hap and Leonard ne se contente pas de livrer un bon divertissement teinté d’ironie, bien rythmé et ne manquant pas d’ingrédients colorés. En plus de tout cela, la série s’intéresse au mal qui ronge les hommes et, plus particulièrement, le racisme endémique dans le sud du pays, et ce, en examinant ses ramifications culturelles et historiques.

C’est un sujet sérieux qui s’affirme notablement durant les saisons 2 et 3 – la première est plus une exploration d’une Amérique en transformation grâce à la rencontre entre des hippies sur le retour qui refusent de laisser les idéaux des ‘60s là où ils devraient se trouver et le capitalisme reaganien des ‘80s. Le show s’éloigne ainsi progressivement de son statut de simple série B sympathique en développant une sensibilité plus dramatique. Il possède également une touche de romantisme qui prend occasionnellement le dessus — baigné dans une mare de nostalgie — et qui contrebalance assez bien la violence qui finit inexorablement par prendre le dessus.

Hap and Leonard est un étonnant mélange qui nous plonge dans une ambiance moite et étouffante avec un humour noir contagieux, des excentricités assumées et le désir d’offrir un récit honnête magnifié par une solide histoire d’amitié. Le résultat est une série B dans l’âme qui a trouvé un propos substantiel qui lui a permis de devenir un divertissement original, intelligent et réjouissant.


L’intégralité des trois saisons de Hap and Leonard sont disponibles sur Amazon Prime Vidéo.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires