Homeland : En pleine confusion (6.05)

20 Fév 2017 à 18:30

Homelenad Saison 6 Episode 5 - Homeland : En pleine confusion (6.05)

Après l’explosion qui servit de conclusion à l’épisode 4, cette saison 6 de Homeland ne décolle pas comme on aurait pu s’y attendre. À la place, les scénaristes créent des interférences pour mieux garder le contrôle sur le développement de l’intrigue. Ici, il n’est pas question d’aller trop vite.

Cela dit, si Carrie est déroutée, cela ne signifie pas qu’il ne se passe rien. Au contraire, puisque Quinn est poussé dans ses retranchements, aidé par sa paranoïa et… par tout le reste. Ses actions sont excessives et la seconde moitié de l’épisode se concentre alors sur les conséquences qui nous éloignent globalement de la storyline principale.

La diversion est poussive, mais l’idée de l’épisode était justement de forcer Carrie et Elizabeth Keane à être déconnectées du reste pour ne pas voir ce qu’il se passe réellement. La Présidente élue est en effet isolée, loin de l’action, après les attentats.

Naturellement, il est difficile de ne pas distinguer la main de Dar Adal derrière tout ce qui se passe. C’est à peine s’il arrive à contenir son rire diabolique quand il est présent. On peut espérer que les scénaristes de Homeland ont quelque chose de plus compliqué en tête qu’un complot mené par Dar, car l’écriture manquant ici clairement de finesse, le résultat est pour le moment grossier.

Cela dit, cet épisode 6 sert peut-être à éloigner les personnages du cœur de leurs problèmes, il semble également construit pour nous tenir à distance de ce qui se trame réellement du côté des Israéliens.

Concrètement, cette saison 6 de Homeland continue à se développer dans une direction que l’on refuse de nous expliciter pour le moment. Peut-être que cela se révèlera être terriblement ingénieux en bout de course, mais réussir à faire avancer Carrie sans lui donner un but précis n’est pas évident. Le personnage a été défini par son besoin de découvrir la vérité et de faire tomber les ennemis des États-Unis. Aujourd’hui, elle n’est qu’une simple citoyenne, mais elle n’est pas redéfinie comme telle.

Heureusement, Carrie finit ici par trouver de quoi rallumer la flamme et l’on peut espérer voir rapidement en elle naitre la détermination qui sera nécessaire pour que cette saison 6 prenne finalement forme. En attendant que cela se produise, on a donc un épisode qui tient la distance, mais qui fait plus de bruit qu’autre chose.

Dans ce sens, l’introduction de Jake Weber dans le rôle d’un représentant du mouvement Alt-Right apparait quand une tentative maladroite pour ancrer cette saison 6 dans la nouvelle réalité américaine. Le personnage a été annoncé comme un ajout pour surfer sur l’actualité et cela se voit tant ses scènes dénotent de ce qui a été fait jusqu’ici.

Avec cet épisode 5, Homeland s’approche donc de sa mi-saison en laissant espérer que Carrie va bientôt commencer à sentir l’odeur de ses ennemis pour se mettre sur leurs traces. En attendant, cela bouge, mais il y a tout de même peu à retenir à part une prestation toujours solide de Rupert Friend.

Tags : Homeland Homeland saison 6 moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires