Homeland Saison 8 Episode 2 : Capturer et libérer

17 Fév 2020 à 12:00

Homeland Saison 8 Episode 2 - Homeland Saison 8 Episode 2 : Capturer et libérer

Même si cela était déjà bien visible dans le premier épisode de cette saison 8 de Homeland, le second le confirme. Les scénaristes ont les yeux tournés vers le passé.

Cela se retrouve dans la manière dont l’intrigue est agencée, mais aussi dans les personnages qui ont refait surface et dans les références que ceux-ci font. L’idée parait être de forcer un narratif qui expose le rôle des États-Unis dans l’immobilité de la situation explosive que le pays a contribué à créer.

Quel est le rapport avec Carrie Mathison ? C’est un peu difficile à déterminer pour le moment. Elle se montre efficace. Elle a toujours son esprit de déduction affutée et, malgré ses problèmes psychologiques, elle parait être plus au contrôle que jamais. On pouvait s’attendre à ce que revoir Yevgeny Gromov (Costa Ronin) la rende instable, mais elle gère bien le contrecoup. On peut déjà espérer que cette saison 8 nous évitera l’habituel passage durant lequel elle part en vrille avant que l’on nous révèle ce que l’histoire doit réellement nous raconter.

Dans ce registre, même Saul parait rejouer ses classiques et, comme l’intrigue avec Carrie, la sienne fait appel au passé. La différence est qu’il n’a pas à prouver qu’il maitrise la situation qu’il a créée. Cela ne nous en dit pas plus sur les véritables enjeux de la saison.

Les discussions de paix ressemblent à gros nuage de fumée et les obstacles qui sont placés sur la route d’une résolution positive sont rapidement mis de côté pour que d’autres puissent les remplacer. L’ensemble pose une conjoncture qui explique la présence des personnages plus qu’il ne fournit un contexte dans lequel Carrie pourrait vraiment prendre des risques.

Concrètement, dans ce début de saison 8 de Homeland, les scénaristes jouent la sécurité, gardant une partie de leurs ambitions bien cachées. Ils ne savent seulement plus comment le faire de façon discrète et s’appuyer sur le passé du show ne fait que rappeler les bons vieux twists qu’ils s’amusent à recycler — et ceux qu’ils ont de côté. La surprise serait qu’ils finissent par ne pas utiliser ceux-ci.

Cet épisode 2 est en tout cas fluide dans son déroulement. Probablement un peu trop. Ce qui finit alors par sortir du lot n’est pas ce qui arrive à Saul à la fin de l’épisode, mais la connexion entre Carrie et Yevgeny Gromov. L’angle russe est bien le plus intéressant pour l’instant, le seul qui a un peu de fraicheur.

On peut donc s’attendre à ce qu’il soit rapidement développé. Cette saison 8 de Homeland ne fait de toute façon que commencer et, puisque les choses n’ont pas changé, nous savons qu’il est préférable de se laisser porter par le début qui doit nous mener à un moment clé qui nous révèlera la vraie nature de l’intrigue. En attendant celui-ci, on regarde donc en arrière et ce n’est pas nécessairement ce qu’il y a de plus intéressant malheureusement.

Tags : Homeland moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !