Killjoys Saison 5 : Sauver Westerley… et le reste de la galaxie (fin de série sur Syfy)

14 Nov 2019 à 15:00

Avec sa saison 5, Killjoys entre dans son dernier chapitre. Celle-ci est la dernière de la série et se doit ainsi de mener l’histoire à une conclusion. Il va de soi, Dutch (Hannah John-Kamen), Johnny (Aaron Ashmore) et D’avin (Luke Macfarlane) ne vont pas nous quitter sans un dernier combat.

La quatrième saison de Killjoys se terminait en nous révélant que le trio de chasseurs de primes venait de perdre leur affrontement contre The Lady. Elle est sortie du Vert et elle est déterminée à semer le chaos à Westerley et au-delà. Cette alien impitoyable a un plan spécifique menaçant notre galaxie.

Avant que Dutch ne puisse le découvrir, elle doit d’abord se souvenir de qui elle est. On reprend là où la précédente saison nous avait laissés, avec la communauté de Old Town ayant oublié qui elle est et vivant des existences différentes.

Ce twist de fin de saison n’a pas de retombées vraiment notables, et a surtout pour but de séparer les membres de la Team Awesome Force. Si Dutch, Johnny et D’avin s’unissent rapidement, cette saison 5 de Killjoys va souffrir d’un manque d’unité palpable quasi d’un bout à l’autre.

Certes, le trio de chasseurs de primes est le cœur de la série, mais cette saison 5 de Killjoys demandait plus que des renforts, elle réclamait une équipe au sommet de sa forme pour battre The Lady (Alanna Bale). Ce n’est pas l’angle qui sera choisi, et si cela est un choix comme un autre, celui fait a de quoi laisser perplexe.

Très vite, cette saison 5 de Killjoys semble enchainer les détours menant à The Lady, diminuant ainsi les enjeux. Ces derniers n’ont jamais été aussi importants et en parallèle si insignifiants. On en oublie presque que l’on regarde l’ultime saison de la série, tellement ce qui s’y déroule ne fait pas monter la tension. Si, par exemple, explorer les origines de Zeph s’inscrit dans la continuité, cela aurait mérité d’être fait plus tôt dans la série.

Ce n’est pas faute d’avoir une adversaire instable qui pourrait tout faire imploser sur un coup de tête. The Lady découvre à sa manière ce que cela signifie d’être humain, aux côtés  de Khlyen (Rob Stewart). En découle une relation peu ordinaire, où la ligne entre le geôlier et le prisonnier se floute, où les manipulations psychologiques mélangées aux émotions étrangement honnêtes de l’un comme de l’autre sont multiples.

Qui plus est, l’équipe créative nous rappelle à plus d’une occasion qu’elle n’a pas oublié – même si elle pourrait nous duper sur le sujet – que la cinquième était bien l’ultime saison de Killjoys. L’envie de Johnny de s’éloigner de l’univers des killjoys pour un brin de normalité est le constant rappel qu’il y a une vie après cette guerre contre The Lady pour lui, qu’il y a une fin qui approche et qu’il est en droit de se demander, s’il survit, ce qu’il va faire après.

Si le combat contre The Lady ne prend jamais les proportions dignes de la menace qu’on nous a présentée, Killjoys reste majoritairement solide en terme émotionnel, assurant l’investissement auprès des personnages. Cela ne concerne pas que notre trio de choc, car il est toujours appréciable de suivre Zeph (Kelly McCormack), Pree (Thom Allison), Turin (Patrick Garrow), Gared (Gavin Fox) et même de découvrir que Fancy (Sean Baek) est un lecteur et un bon cuisinier ! Sans oublier Aneela et Delle Seyah Kendry (Mayko Nguyen), un duo plus que fatal.

Malgré l’éparpillement des personnages, les scénaristes de Killjoys ne perdent pas de vue l’esprit de famille qui les relie tous. Une vraie famille recomposée, non exempte de bévues, de relations complexes et ambiguës, de rapport de force évolutif, d’amitiés et d’amours solides.

Au final, cette saison 5 de Killjoys manque de cette énergie particulière digne d’une conclusion et ne possède pas vraiment de retournements de situation prenant par surprise. La série ne se termine pas sur un véritable feu d’artifice, mais malgré ces écueils, rappelle que tout ceci était avant tout une aventure où il était question de se battre et de s’amuser aux côtés de ceux qui comptent le plus. C’est sur cette note que se s’achève Killjoys, une note qui lui sied bien.


Un air de déjà vu ? C’est normal, cet article a déjà été publié en septembre 2019 et il est aujourd’hui remis en avant à l’occasion de la diffusion de cette saison 5 de Killjoys sur Syfy ce jeudi 14 novembre 2019 à

Tags : Killjoys moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link