Legends of Tomorrow : Allons sauver l’Amérique ! (2.11)

Legends of Tomorrow saison 2 episode 11 - Legends of Tomorrow : Allons sauver l’Amérique ! (2.11)

Alertées par une aberration en 1776 en pleine Révolution américaine, nos Légendes sentent le piège venir. Ils arrivent donc bien préparés sur place, afin de sauver le Général Washington. Néanmoins, nos héros ne s’attendaient pas à retrouver un Rip bien plus diabolique qu’auparavant.

Semaine après semaine, je continue d’être impressionné par Legends of Tomorrow. Après deux épisodes qui dénotaient radicalement par rapport à la formule habituelle de la série, cette dernière revient à des bases beaucoup plus familières avec Turncoat. Alors que certaines aventures cette saison ne réussissaient clairement pas à passionner, il n’en est rien avec celle-ci. Il n’y a pas à dire, les scénaristes sont en pleine forme !

Dès le début, dès le monologue de Mick, on sent que l’on va en avoir pour notre argent. L’humour bat son plein, on sent que les acteurs prennent un réel plaisir à évoluer ensemble. Leur alchimie irradie à l’écran, à tel point que l’on a l’impression de voir une famille, ce qui est d’ailleurs le thème de cet épisode 11. Après tout, les pouvoirs super-héroïques en moins, chaque famille à l’oncle alcoolique, chaque famille se dispute et chaque famille fait des erreurs. Pour un épisode qui se déroule pendant Noël, on ne peut pas dire que l’équipe créative ait manqué de cohérence.

Mick (en parlant à George Washington) : I bet you a 100 yous you’re wrong !

Comme souvent dans les épisodes classiques de Legends of Tomorrow, le personnage historique n’apporte que peu d’intérêt à l’intrigue. George Washington ne fait pas exception à la règle, même si l’amitié qu’il forme avec Mick vaut le détour. Ce dernier se révèle à nouveau aussi drôle qu’intéressant. Je sais que je me répète beaucoup dans ces critiques, mais Mick est vraiment le meilleur !

En réalité, l’une des meilleures caractéristiques de Turncoat est Rip. Ce qui est surprenant dit comme ça, vu la plaie qu’était l’ex-capitaine la majeure partie du temps . Ce n’était visiblement pas la faute de l’acteur, puisque Arthur Darvill prend clairement plaisir à jouer son nouveau rôle : celui du nouveau tueur à gages de la Legion of Doom !

Rip se montre plus crédible maintenant qu’il œuvre contre nos Légendes. À plusieurs moments, l’ex-capitaine est cruel, surtout envers Sara. Pour être tout à fait honnête, j’ai sursauté plusieurs fois. Une autre bonne chose de ce changement de ton concernant Rip est le fait qu’il permet à Jax de gagner en profondeur. Nommé capitaine par intérim, le jeune est parfaitement à la hauteur de la tâche qui lui est demandée, et Franz Drameh réussit bien à dévoiler l’émotion et la rage de son personnage. Le duel Jax/Rip sous fond de référence à Maman, j’ai raté l’avion rend l’épisode encore plus agréable.

En plus de tout cela, cet épisode 11 nous offre beaucoup d’autres choses encore. Si Stein jouant au docteur commence à être répétitif, le duel entre un Ray taille miniature et un rat dans les bouches d’aération — une référence à Die Hard — incarne le paroxysme du fun que peut représenter Legends of Tomorrow.

Les seuls réels défauts de l’épisode résident dans les trous scénaristiques et dans le caractère forcé de la relation entre Nate et Amaya. Je ne vais pas m’attarder sur les premiers, après tout nous sommes dans Legends of Tomorrow, et les seconds bénéficient tout de même d’une alchimie plus que correcte, en plus d’une scène très sympathique. La fin de l’épisode promet qui plus est de bons développements pour le personnage d’Amaya.

Beaucoup plus classique que les deux derniers épisodes qui l’ont précédé, Turncoat n’en demeure pas moins extrêmement divertissant. Il est drôle, fait avancer l’intrigue et réintroduit Rip comme un méchant parfaitement crédible. La série est tellement en forme que je regrette grandement la pause qui s’impose. Mais pour patienter avant le retour de nos Légendes, je vous laisse avec le monologue d’introduction de Mick !

« Seriously, you idiots haven’t figured this out by now? It all started when we blew up the time pigs, the Time Masters, now history’s all screwed up, and it’s up to us to unscrew it up. Half the time we screw things up even worse. So don’t call us heroes, we’re something else. We’re Legends. Who writes this crap anyway? »

Tags : Legends of Tomorrow moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2020 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires